25 ans des Droits de l’Enfant : les progrès dans la Survie

25 ans des Droits de l’Enfant : les progrès dans la Survie

Le 25e anniversaire de la Convention Internationale des droits de l’enfant (CDE) est l’occasion d’évaluer le chemin parcouru dans la réalisation des droits des enfants congolais. Revenons ici sur quelques chiffres clés liés aux articles 6 et 24 de la CDE qui se rapportent aux droits à la vie, à la survie et au développement de l’enfant, y compris sa santé.

« Chaque enfant doit pouvoir développer son potentiel. Donnons-lui droit à la vie, à la bonne croissance, au développement, à la protection. Si tous les enfants développent leur plein potentiel, les nations se développeront à leur plein potentiel » – Barbara Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC.

NB : Certains graphiques montrent la tendance par rapport à l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) concerné.

La nutrition des enfants

La mesure du taux d’insuffisance pondérale montre l’état nutritionnel des enfants à partir du rapport entre le poids et l’âge de l’enfant. De façon générale, on constate que la malnutrition tend à la baisse depuis 1990, mais la progression n’est pas très significative : de 28% en 1990 à 23% en 2014. La malnutrition chronique évaluée par le rapport entre la taille et l’âge, est restée presque stationnaire, soit 45% en 1990 et 43% en 2014.  Les causes de la malnutrition chronique sont multiples. L’allaitement maternel exclusif les 6 premiers mois après l’accouchement et la diffusion des bonnes pratiques peuvent sauver la vie de nombreux enfants.

Insuffisance pondérale

La protection des enfants contre les maladies évitables par la vaccination

Les progrès en matière de vaccination sont évidents pendant les 25 dernières années, en particulier pour la couverture vaccinale contre la tuberculose (BCG, c’est-à-dire le premier vaccin que l’enfant reçoit à sa naissance) et la couverture contre la Rougeole (vaccin reçu par l’enfant au 9e mois après sa naissance).

Vaccination

7 enfants sur 10 sont vaccinés contre la rougeole à ce jour, contre 4 sur 10 en 1990.

Ce graphique donne un grand espoir sur la situation vaccinale des enfants, passée de 51% en 1990 83% à 2014 pour le vaccin contre la Tuberculose et de 41% à 72% pour le vaccin contre la Rougeole.

Le paludisme, une des trois principales maladies tueuses des enfants en RDC

La lutte contre le paludisme a permis une amélioration légère de la situation passant de 41% depuis les années 2000 à 30% en 2014. Cependant, la tendance à la baisse était nette jusqu’en 2010, mais une légère augmentation s’observe depuis.

Paludisme

L’augmentation de l’accès à l’eau et à un assainissement de base

5 sur 10 personnes ont accès à l’eau d’une source améliorée, contre 4 sur 10 en 1990.

Le pourcentage de la population – dont plus de la moitié sont les enfants – ayant accès à l’eau et à une installation sanitaire améliorée n’a pas considérablement augmenté depuis le début des années 1990. L’UNICEF et le gouvernement congolais, avec l’appui de leurs partenaires, notamment UKAid, s’efforcent d’améliorer les conditions dans lesquels les enfants grandissent, notamment en termes d’Eau, hygiène et assainissement.

Accès eau potable

Accès toilettes

Mortalité des enfants et assistance à l’accouchement : un constat heureux

La mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC a presque baissé de moitié de 1990 à 2014, passant respectivement de 200 décès pour 1000 naissances vivante à 104 décès pour 1000.

Mortalité des enfants de moins de 5ans

Les naissances assistées par un personnel médical lors de l’accouchement sont passé de 61% en 2000 à 80% en 2014. La mortalité maternelle a également baissé depuis 2000. Elle était alors estimée à 1 289 décès pour 100 000 naissances vivantes, contre 846 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2014, soit environ un tiers de moins : un progrès considérable.

Santé maternelle

Les tendances de ces indicateurs clés révèlent que des progrès importants ont été faits en RDC vers la réalisation du droit de tous les enfants à grandir en bonne santé. Cependant, aucun indicateur n’a atteint les 100% de la cible visée par les OMD : il y a encore trop d’enfants non atteints par les services de santé. Les efforts doivent accroître, afin de permettre à tous les enfants de jouir de leur droit à la santé.

Indicateurs

Tableau Indicateurs

Photo : UNICEF RDC 2014 DianaMrazikova

L’Enquête Démographique et de Santé en RDC

Toutes les données sont tirées de l’Enquête Démographique et de Santé en RDC 2013/2014 (EDS 2013/2014).

L’EDS 2013/2014 a été réalisée par la Ministère du Plan et Suivi de la Mise en Oeuvre de la Révolution de la Modernité en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique avec l’appui de nombreux partenaires comme l’UNICEF, USAID,PEPFAR, la coopération britannique, la Banque Mondiale, le Fonds MondialUNFPA et la Fondation Bill et Melinda Gates.

 

The following two tabs change content below.

Flavien Mulumba

Flavien Mulumba est Officier de Monitoring et Evaluation pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa depuis 2 ans. Il croit fermement qu’investir dans les enfants en allouant plus de ressources pour favoriser leurs droits, c’est construire le monde de demain.

Flavien Mulumba has worked as a Monitoring and Evaluation Officer for 2 years at the UNICEF office in Kinshasa. He believes firmly that investing in children's futures and allocating resources to protect their rights is creating a better world for tomorrow.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This