4 chiffres clés sur l’éducation et la protection en RDC

4 chiffres clés sur l’éducation et la protection en RDC

En amont du 25e anniversaire de la Convention des droits de l’Enfant (CDE), il est important de pouvoir montrer l’évolution de la situation des droits de l’Enfant ainsi que les chiffres clés sur l’éducation et la protection des enfants en RDC. 

Cet article rassemble quelques évidences chiffrées, montrant la tendance dans les domaines de l’éducation et de la protection de l’Enfant. Ces chiffres clés sont issus des trois enquêtes principales conduites dans le pays depuis 2007, à savoir EDS 2007, MICS 2010 et EDS 2013/2014[1].

Une hausse de plus de 20% de la fréquentation à l’école primaire

En matière d’éducation, la RDC a connu des progrès énormes depuis ces dernières années. Examinons deux indicateurs se rapportant aux Objectifs de Développement du Millénaire (OMD) 2 et 3, respectivement sur l’éducation primaire pour tous et la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Ces indicateurs – le taux de fréquentation scolaire et l’indice de parité entre les filles et les garçons au niveau primaire et secondaire – nous permettent de constater une nette amélioration.

Taux net de fréquentation scolaire RDC 1990-2015

80%des enfants entre 6 et 11 ans fréquentent l'école primaire
Le taux de fréquentation scolaire à l’école primaire est passé de 59% en 1990 à 80% en 2014. Donc, à ce jour 8 enfants sur 10 âgés de 6 à 11 ans fréquentent l’école primaire en RDC. 

A l’école primaire, la parité est quasiment atteinte

Le graphique qui suit montre comment la fréquentation à l’école primaire est répartie entre les filles et les garçons.

Parité de genre Ecole primaire

23%d'amélioration pour la parité
Les progrès d’équilibre entre les garçons et les filles dans les écoles sont nets : la parité s’est accrue de 23% depuis l’adoption de la Convention des Droits de l’Enfant. En 1990, seules 74 filles contre 100 garçons fréquentaient l’école primaire, alors qu’aujourd’hui, en 2014, 97 filles étudient pour 100 camarades garçons.

Des inégalités demeurent dans l’éducation

Le pourcentage d’enfants qui fréquentent l’école secondaire est nettement inférieur à celui du niveau primaire, quelle que soit la période.

Il en est de même pour les milieux de résidence : on remarque que les enfants vivant en milieu urbain sont plus favorisés que leurs camarades vivant en milieu rural.

Les raisons d’une telle déperdition ne sont pas explicites à travers ces chiffres, mais devront faire l’objet d’une recherche plus poussée en faveur de l’éducation dans le pays.

Tableau indicateurs RDC Education Protection

L’enregistrement des enfants à l’état civil en baisse

Pendant longtemps, l’enregistrement des enfants à l’état civil n’a pas été renseigné en RDC ; les données les plus fiables des enquêtes datent de 2001 – 2007 et ont été complétées par les enquêtes MICS 2010 et EDS de 2013/2014. Le graphique ci-dessous nous montre la tendance.

Enregistrement Etat civil RDC

La courbe est décroissante depuis 2001. A l’époque, 34 enfants sur 100 étaient enregistrés à l’état civil contre 25 enfants sur 100 actuellement, c’est-à-dire qu’un enfant sur quatre seulement jouit de son droit à un nom et une identité, énoncé dans les articles 7 et 8 de la Convention des droits de l’Enfant.

En observant les variations selon le milieu de résidence, on voit une différence, moins nette que pour l’éducation, mais de plusieurs quelle que soit la période. Actuellement, 30% des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés à l’état civil en milieu urbain, contre 22% en milieu rural (2014).

Chiffres clés sur l’Enregistrement des naissances à l’Etat Civil par province en RDC

Carte enregistrement état civil RDC par province

52%des enfants enregistrés à l'état civil dans le Bandundu
Les variations sont constatées aussi au niveau provincial, comme le montre cette carte. Les provinces à faible taux d’enregistrement à l’état civil, moins de 10%, sont en rouge : c’est le cas de la Province Orientale et du Nord-Kivu. La province du Bandundu est celle ayant le meilleur taux d’enregistrement à l’état civil : 52%.

Pour en savoir plus : Indicateurs clés par province et par période

Tableau indicateurs RDC Education Protection par province

[1] D’autres sources de données existent pour les graphiques.  Les données pour 1990 proviennent du Rapport sur la situation des enfants dans le monde, SOWC 1994-1998 de l’UNICEF. Les données pour les autres années proviennent des rapports MICS 1995 et MICS 2001.

Photo: UNICEF_DRC_2013_Julie Pudlowski

L’Enquête Démographique et de Santé en RDC

Toutes les données sont tirées de l’Enquête Démographique et de Santé en RDC 2013/2014 (EDS 2013/2014).

L’EDS 2013/2014 a été réalisée par la Ministère du Plan et Suivi de la Mise en Oeuvre de la Révolution de la Modernité en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique avec l’appui de nombreux partenaires comme l’UNICEF, USAID,PEPFAR, la coopération britannique, la Banque Mondiale, le Fonds MondialUNFPA et la Fondation Bill et Melinda Gates.

The following two tabs change content below.

Flavien Mulumba

Flavien Mulumba est Officier de Monitoring et Evaluation pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa depuis 2 ans. Il croit fermement qu’investir dans les enfants en allouant plus de ressources pour favoriser leurs droits, c’est construire le monde de demain.

Flavien Mulumba has worked as a Monitoring and Evaluation Officer for 2 years at the UNICEF office in Kinshasa. He believes firmly that investing in children's futures and allocating resources to protect their rights is creating a better world for tomorrow.

10 comments

  • je m’nterresse de la situation des enfants et leurs etat de naissance , j’aime des reflexions sur le methode educatif , de vulgarisation , etc …. que parfois nous manquons.

    Reply
    • Je suis Médard,promoteur d’une association locale qui s’occupe de la protection des enfants en situation défavorable : “pour moi l’enfant c’est un trésor précieux inégalable qu’il faut protéger qu’importe le prix”.
      Merci me mettre au courant de l’actualité.

      Médard en direct de Goma-RDC

      Reply
        • Je suis Jeanpy WILONDJA coordinateur de l’association locale dénommée Programme d’Appui pour le Développement Intégral de nos Communautés, PADIC en sigle, qui s’occupe de la protection des enfants défavorisés en général et plus particulièrement les enfants de la rue car
          le phénomène des enfants de la rue est de plus en plus préoccupant pour les parents et pour le gouvernement à cause de leur nombre qui ne cesse de croître de jour en jour dans la ville de Goma. Leur présence dans la rue les soustrait de l’éducation de la formation professionnelle et les expose à des risques tels que les maladies, les accidents, la toxicomanie, ou le grand banditisme etc. Ce phénomène constitue un risque pour la sécurité des enfants et celle des populations et un frein au développement de notre pays, surtout lorsqu’il se manifeste de manière récurrente.
          Construisons ensemble le monde de demain en luttant contre ce phénomène quelque soit le prix.
          Jeanpy WILONDJA à partir de GOMA – RDC

          Reply
      • Bonjour, je suis artiste musucien, je aime votre espretion de l’ame que je vien de lire. Etant que je me suis inspire de composer une oeuvre musical pour cette article, que ce que vous dite? J’entant votre reponse. Grace de Dieu vs accompagne. Merci.

        Reply
  • Sara épouse à Abraham, Rachel épouse à Jacob ou Israël et les autres enceintres qui n’avaient pas eu d’enfants dans leur jeunesse, étaient toujours stressé et elles ont finie par donner leurs servantes à leurs maris afin d’avoir pour eux des enfants. Pour eux et pour Dieu, les enfants c’est un héritage et une bénédiction. Ensuite, Rebecca épouse à Isac fils unique à Sara, a fini par protéger Jacob son deuxième fils qui pouvait être parfois torturer par son frère Ésaû qui avait méprisé son droit d’ainesse “Genèse 25:34”.En fin, un pays sans enfants est un pays sans avenir,l’avenir c’est l’enfant, donnons le son droit et assurons sa protéction sur tous les plans.

    Reply
  • Les conditions socio-sanitaires des enfants sont précaires à l’heure actuelle dans la plus part de villages du Sud-Kivu en RD Congo, les cas typiques vécus dans les térritoires de Minova et de Walungu.

    Reply
  • Bonsoir Mr Flavien Mulumba, en ce dernier jour de l’année 2015, je voulais vous souhaiter une très bonne année avec la grâce du Seigneur Jésus-Christ. Je suis Micheline Kamba, Reverende et Professeur a l’Université Protestante au Congo, ma passion est sur les enfants, en particulier les enfants vulnérables. tels que les enfants qui vivent avec handicap. Et en faisant mes recherches je suis tombée sur votre article sur les 4 chiffres sur l’éducation…. Cependant, ma préoccupation est sur “les inegalites des enfants dans l’éducation” comment interprétez-vous l’absence des enfants dit “handicapes” dans ce rythme de ‘éducation?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This