Action Humanitaire pour les Enfants

Action Humanitaire pour les Enfants

Depuis plus de deux décennies, la République  Démocratique du Congo (RDC) a été touchée par de complexes et nombreux conflits aux conséquences humanitaires graves. À la lumière du regain des conflits intercommunaux dans la région du Kasaï ainsi que dans celle du Tanganyika début 2017, plus de 3.8 millions de personnes sont actuellement déplacés à l’intérieur du pays – le nombre le plus élevé de toute l’Afrique.

De plus, le flux de Soudanais du Sud a augmenté le nombre de cas de réfugiés en RDC s’élevant maintenant à 460.000 réfugiés. Quelques 8,5 millions de personnes sont estimées en besoin urgent d’assistance humanitaire dont 5,1 millions d’enfants. À travers la RDC, il est estimé qu’environ deux millions d’enfants souffriront de malnutrition aiguë sévère (MAS) – avec un impact potentiel sur la mortalité infantile ainsi que le taux de mortalité en 2017. Les épidémies continuent de menacer la survie des enfants et leur santé. Le choléra est une menace constante avec plus de 20.000 cas et un taux de mortalité de 1,9% cette année. D’autres épidémies comme la rougeole, la polio et le virus d’Ebola sont également des défis considérables pour les populations à travers le pays. Comme plus de 1,4 million de personnes sont déplacées dans les cinq zones les plus affectées par le conflit au Kasaï, les droits fondamentaux de plus de 7 millions d’enfants sont menacés.

Les 6 plus graves violations contre les enfants sont constantes au Kasaï, dont le recrutement forcé, les cas de violences sexuelles basées sur le genre, de même que les attaques contre les centres de santé et les écoles privant plus de 700.000 étudiants d’accès à l’éducation. À travers le pays, les catastrophes naturelles comme les inondations à l’ouest, et plus récemment les glissements de terrain à l’est continuent de menacer les enfants et leurs familles.

La situation en chiffres

  • – Nombre de personnes en besoin d’assistance : 8,1 millions
  • – Nombre total d’enfants en besoin d’assistance (moins de 18 ans) : 5,1 millions
  • – Nombre total de personnes à atteindre en 2017 : 4,4 millions
  • – Nombre total d’enfants à atteindre en 2017 : 2,6 millions

Stratégie humanitaire

En 2017, l’UNICEF pourvoit à une assistance à grande échelle et rapide, dans les secteurs de la nutrition, de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (WASH), de la santé et des articles non alimentaires (NFI), de l’éducation et de la protection de l’enfant dans les populations affectées. La Mission d’évaluation rapide des besoins et le mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) seront prépositionnés et étendus à la région du Kasai. L’UNICEF mobilisera d’additionnelles ressources afin d’augmenter sa réponse communautaire dans la région du Kasai. Le traitement communautaire de la malnutrition aiguë sévère s’étendra à plus de 310 000 enfants. Les programmes de transferts monétaires à usages multiples bénéficieront à plus de 360 000 personnes, et se concentreront sur les enfants affectés par le déplacement, avec un total de 80% de la mission planifiée dans le Kasaï Central.

Les approvisionnements d’urgence et d’eau assainissement et hygiène (WASH) seront prépositionnés au niveau provincial pour répondre aux épidémies comme le choléra et la rougeole et l’UNICEF soutiendra les approches pour la prévention de la violence sexiste par un mécanisme de recommandation. L’UNICEF est responsable des secteurs de l’éducation, de l’eau, assainissement et hygiène, de la nutrition, des articles non alimentaires, des abris d’urgence au niveau national et provincial, ainsi que des groupes de protection de l’enfant.

L’UNICEF coordonne également le groupe de travail sur les transferts monétaires ainsi que la réponse humanitaire multi-sectorielle à travers principalement le programme RRMP.

Résultats d’août 2017

À la date du 31 août 2017, l’UNICEF a reçu 35,1 millions de dollars américains contre les 165 millions de dollars américains initialement demandés (21%). Malgré le manque du financement disponible, l’UNICEF a réussi à toucher plus de 1.000.000 personnes nécessitant une aide d’urgence dont plus de 215.000 personnes au Kasaï. Plus de 150.000 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère ont été admis pour traitement. L’UNICEF a joué un rôle crucial dans la coordination de la réponse à l’épidémie de choléra, distribuant près de 355.000 paquets WASH dans les zones touchées par le virus.

A la date d’août 2017, l’UNICEF a vacciné plus de 360.000 enfants contre la rougeole. En ce qui concerne le virus d’Ebola, l’UNICEF a joué un rôle actif dans la communication et la mobilisation sociale, le WASH, la logistique et les soins de santé. La RRMP a aidé plus de 600.000 personnes dans les secteurs de l’éducation, de la santé, du WASH, des articles non alimentaires et des abris d’urgence ainsi que plus de 200 000 personnes à travers un programme de transfert de fonds monétaires nommé Réponses Alternatives pour les Communautés en Crise au Kasaï permettant aux personnes affectées de retrouver leurs moyens de subsistance. Un total de 75.000 enfants affectés par le conflit ou par une catastrophe naturelle ont maintenant accès à une éducation de qualité et à des activités psychosociales.

L’UNICEF a également aidé 1.524 enfants à sortir des groupes et forces armés et plus de 56.000 personnes déplacées et d’enfants réfugiés ont bénéficié de soutient psychosocial.

Traduit de l’anglais par Gabrielle Compas-Dumonteil.

Humanitarian Action For Children – 2017 by Unicef RdCongo on Scribd

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire