Des Enfants Reporters au secours des populations vulnérables du Kasaï

Les Enfants Reporters au centre hospitalier de Tshijiba

BLOGAide inattendue pour les populations vulnérables de Tshijiba, à 80 kilomètres de Mbuji Mayi : les Enfants Reporters de la Province ont récolté des fonds pour porter assistance aux enfants malades et nouveaux nés !

Une communauté fragilisée par un an de conflits

Le secteur de Tshijiba est situé dans le territoire de Miabi, à 80 kilomètres de la ville de Mbuji Mayi. Il s’agit d’un des secteurs qui a été le terrain d’atrocités lors des affrontements entre les forces de l’ordre et la milice de Kamuina Nsapu. Fuyant leurs villages, des populations entières ont trouvé refuge dans des colonies agricoles, loin de tous les services sociaux de base et les enfants étaient exposés à des maladies multiples.

Des Enfants Reporters, accompagnés par de Vice-Gouverneur de Province du Kasaï Oriental, ont visité le centre hospitalier de Tshijiba pour porter assistance à leurs paires, en prenant en charge les frais d’hospitalisation des enfants malades et des nouveaux nés à la maternité.

Des mamans préoccupées par la santé de leurs enfants

Au centre hospitalier, les Enfants Reporters ont discuté avec de nombreuses mamans, toutes préoccupées par l’état de santé de leurs enfants. Angèle, 24 ans et maman d’un bébé de 16 mois, leur explique son histoire :

« Avec mes quatre enfants, nous étions réfugiés dans la brousse et les  insectes nous piquaient. Rapidement, mes enfants ont souffert de plusieurs maladies dont la malnutrition. Ayant entendu que l’UNICEF a envoyé l’ONG Amis de Personnes en Détresse (APEDE) sur terrain pour assurer la prise en charge des enfants malnutris, je pris la décision de retourner au village. Mes enfants ont été pris en charge et rapidement, tous mes enfants ont retrouvés leur santé. »

Un manque de moyens financiers

« Le bébé avait 4 mois quand nous avons fui et qu’il a piqué sa première crise de malnutrition. Il a été pris en charge par APEDE avec l’appui de l’UNICEF mais après trois mois, il vient de refaire une rechute. Il vient même d’être  transfusé ! Je manque de moyens : j’ai perdu mon champs, ma case a été brûlée et mon vélo emporté. C’est pour cela que je me trouve face à l’impossibilité de payer les frais supplémentaires exigés par l’hôpital. »

Face à cette histoire bouleversante, les Enfants Reporters du Kasaï Oriental ont décidé de prendre en charge les frais exigés par l’hôpital.

« Grâce à cet acte, je retrouve mon sourire et je suis heureuse de retrouver mes trois autres enfants qui sont restés à la maison. Vous venez de payer tous les frais pour les soins de mon enfant et je manque des termes pour manifester ma gratitude auprès de vous. »

L’action des Enfants Reporters

Les responsables du centre hospitalier et les autorités ont été surpris de voir un tel geste posé par les Enfants Reporters grâce aux fonds qu’ils avaient récoltés.

Ils avaient menés des activités de plaidoyer en faveur des victimes du conflit qui a opposé les forces de l’ordre aux miliciens. Autorités et leaders communautaires se sont rapidement engagés auprès des Enfants Reporters ! Une fois les récoltés, les Enfants Reporters se sont chargés, sous l’encadrement du Réseau des Journalistes Amis des Enfants (RJAE), du suivi, de la gestion et de l’utilisation de ces fonds. Ce jour-là, les Enfants Reporters ont apporté leur contribution pour la prise en charge de 5 nouveau-nés à la maternité, 3 enfants hospitalisés et 15 cas de malnutrition.

Une journée de joie et un jour d’espoir, laissant présager un avenir meilleur dans la Province !

Plus d’informations sur les enfants du Kasaï :

The following two tabs change content below.

Sylvie Lovwa

Sylvie Lovwa est C4D Officer au bureau de Mbuji-Maji

Sylvie Lovwa is C4D Officer at UNICEF Mbuji-Maji

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire