Allaiter mon bébé est un bonheur pour moi

allaitement maternel au Nord-Kivu

Bebe Yedidia et sa maman (UNICEF RDC Kayeye)

TEMOIGNAGE – Bébé Yedidia a six mois et deux semaines, c’est seulement à partir d’aujourd’hui qu’il mange pour la première fois un autre aliment que le lait maternel.

Né avec 3,500 kg, il est en très bonne santé et pèse déjà 10,5 kg. Sa mère Agnès, en bonne santé elle-aussi, est fière d’avoir pratiqué l’allaitement maternel exclusif jusqu’à six mois. Allaiter est la meilleure chose qu’Agnès ait faite de toute sa vie. Voici son témoignage.

Allaiter est une expression de l’amour maternel

« Ma motivation d’allaiter exclusivement mon bébé durant ses six premiers mois était de lui assurer une alimentation saine et naturelle. Mon bébé est spécial et j’ai voulu lui donner le meilleur aliment possible pour sa croissance. Aussi, je me suis dit que la meilleure façon d’exprimer mon amour c’est de bien l’allaiter. A travers l’accouchement, une mère donne la vie mais à travers l’allaitement elle donne l’affection. Plus je passe du temps avec mon bébé, plus il se crée entre nous un lien très fort que rien ne pourra altérer. C’est depuis la naissance de mon bébé que j’ai appris à manger de la bouillie pour varier mon alimentation. Je voulais absolument avoir suffisamment de lait pour mon bébé. J’ai entendu dire qu’allaiter fait prendre du poids à la mère, et cela ne me plaisait pas du tout. Mais la santé de mon bébé passe avant ma taille ! »

Un bébé non allaité peut avoir une santé fragile

« J’ai élevé un enfant qui n’a pas eu la chance d’être allaité. Sa mère l’avait abandonné à la maternité et je l’avais recueilli. Il était tout le temps malade, jusqu’à ses six ans. Il ne grandissait pas normalement et aujourd’hui il n’évolue pas très bien à école. Bébé Yedidia est différent. J’ai l’impression qu’il grandit plus vite que son âge. Tout le monde le voit et me félicite. Je suis heureuse de le voir ainsi grandir et je remercie Dieu pour cette merveille. »

Être bien entourée durant les six premiers mois

« Mon mari m’encourage à allaiter et il me soutient. Il fait tout ce qu’il peut pour que je mange bien. J’ai mis dix ans avant d’avoir mon bébé et, pendant ce temps, j’ai beaucoup appris auprès des autres mères. J’ai de la chance d’être entourée de bonnes personnes qui connaissent l’importance de l’allaitement maternel et qui m’encouragent. Cependant, comme j’ai mis longtemps à mettre au monde mon premier bébé, certaines personnes pensaient que je devrais éviter d’allaiter pour favoriser une deuxième grossesse. »

Situation de l’allaitement maternel au Nord-Kivu et en RDC

Selon l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) réalisée en RDC en 2013-2014, un peu moins d’un enfant sur deux (48%) est allaité de façon exclusive jusqu’à six mois, 52% de nouveau-nés sont mis au sein dans l’heure qui suit l’accouchement et 66% d’enfants poursuivent l’allaitement jusqu’à 2 ans.

The following two tabs change content below.

Cynthia Kanyere

Cynthia Kanyere est chargée de communication à l’UNICEF pour la Zone Est RDC. Sociologue de formation, elle travaille depuis 2005 dans le domaine du journalisme et de la communication. Elle est fascinée par les enfants, quelle que soit leur classe sociale ou leur race. Son credo : « Agis pour chaque enfant de la même façon que tu agis pour ton propre enfant ».

Laisser un commentaire