La baisse du taux de mortalité des jeunes enfants en RDC

La baisse du taux de mortalité des jeunes enfants en RDC

BEST OF 2016 – En amont du lancement du Rapport sur la Situation des Enfants dans le monde 2016, revenons sur l’analyse des dernières données sur l’évolution du taux de mortalité des jeunes enfants en RDC.

La survie de chaque enfant congolais : un espoir réel

30%la baisse du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 2007 à 2013
La deuxième Enquête Démographique et de Santé (EDS II) en RDC publiée en mai 2014 révèle une baisse considérable de la mortalité des enfants depuis la première enquête de 2007. Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est passé de 148 pour 1000 naissances vivantes en 2007 à 104 pour 1000 aujourd’hui, soit une réduction de 30%.

mortalité des jeunes enfants en RDCDans cet article basé sur les données du rapport préliminaire de l’EDS II (2013-2014), nous présenterons une analyse du niveau actuel de la mortalité des enfants de moins de 5 ans, selon les tranches d’âge: moins de 1 mois (mortalité néonatale), de 1 à 11 mois (post-natale), moins de 1 an (infantile), de 1 à 4 ans (juvénile) et moins de 5 ans (infanto-juvénile).

Une évolution prometteuse pour les enfants

L’amélioration a été constatée de 2009 à 2013 et se traduit par la baisse non seulement du taux de mortalité infanto-juvénile, mais aussi des taux de mortalité pour les enfants des autres tranches d’âge.[1]

Le graphique qui suit montre l’évolution des taux de mortalité selon les deux enquêtes EDS (2007 et 2013-2014).

Mortalite2 fr

La mortalité a baissé pour tous les cinq indicateurs présentés ici pour les périodes de 2007 et de 2014.

La RDC vers l’objectif du millénaire pour le développement n°4

En considérant la tendance de la mortalité des enfants de moins de 5 ans dans ce pays depuis 1990, il y a lieu d’espérer que la RDC atteigne l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) 4 : Réduire la mortalité infantile et post-infantile de deux tiers entre 1990 et 2015.

Analyse du taux de mortalité infato-juvénile

Le graphique ci-dessus utilise les données de MICS 2010 pour illustrer cette tendance[1]. Ce graphique montre que le taux de mortalité infanto-juvénile tend vers la baisse. Il est ainsi passé de 200 décès pour 1000 naissances vivantes en 1990 à 158 décès en 2010. La cible 2015 étant de 67 décès pour 1000 naissances vivantes, les efforts doivent redoubler pour atteindre l’objectif.

Les taux de mortalité dans les pays limitrophes

Comparons les taux de mortalité infanto-juvénile et infantile avec ceux des pays limitrophes de la RDC.

Les statistiques d’EDS 2013 ne sont pas disponibles pour ces pays, mais les données les plus récentes (SOWC 2013)[2] montrent que le taux de mortalité infanto-juvénile de la RDC reste le plus élevé comparativement à ses neuf pays voisins.

Mortalite1 fr

Malgré la baisse du niveau de mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC ces dernières années, des efforts doivent être fournis. Un investissement accru dans la santé du jeune enfant semble nécessaire pour que la RD Congo soit en bonne position, et atteigne un taux de mortalité relativement bas par rapport à ses voisins.

La baisse encourageante du taux de mortalité infanto-juvénile

La tendance à la baisse de la mortalité observée dans les résultats préliminaires de l’Enquête Démographique et de Santé 2013-2104 donne une réelle lueur d’espoir quant à l’amélioration de la réalisation du droit à la vie de chaque enfant congolais.

En agissant de manière coordonnée, efficace et accrue sur les facteurs qui influencent la mortalité infantile, y compris néonatale – comme l’accès aux soins, à une nutrition adéquate et à un environnement sain – l’objectif de survie des jeunes enfants en RDC pourrait être atteint. 

 


[1] Les taux de mortalité repris dans cet article ont été calculés par l’EDS I (en 2007) et l’EDS II (2013-2014).

[1] Les taux de mortalité de l’EDS ne sont pas présents sur ce graphique car le MICS a utilisé une méthode indirecte dans leur estimation, tandis que l’EDS a opté pour une méthode directe.

[2] L’estimation de l’UNICEF pour 2011 (State Of the World’s Children 2013) estime le taux de mortalité infanto juvénile à 99 décès pour mille naissances vivantes en République du Congo, 90 en Ouganda, 83 en Zambie, 68 en Tanzanie, et 54 au Rwanda, contre un taux de 168 pour 1000 en RDC à la même période.


Photo: UNICEF RDC 2013 Julie Pudlowski
Infographies: UNICEF RDC 2015 Natalia Rodriguez.
L’Enquête Démographique et de Santé en RDC

Toutes les données sont tirées de l’Enquête Démographique et de Santé en RDC 2013/2014 (EDS 2013/2014).

L’EDS 2013/2014 a été réalisée par la Ministère du Plan et Suivi de la Mise en Oeuvre de la Révolution de la Modernité en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique avec l’appui de nombreux partenaires comme l’UNICEF, USAID,PEPFAR, la coopération britannique, la Banque Mondiale, le Fonds MondialUNFPA et la Fondation Bill et Melinda Gates.

The following two tabs change content below.

Flavien Mulumba

Flavien Mulumba est Officier de Monitoring et Evaluation pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa. Il croit fermement qu’investir dans les enfants en allouant plus de ressources pour favoriser leurs droits, c’est construire le monde de demain.

Flavien Mulumba has worked is a Monitoring and Evaluation Officer at the UNICEF office in Kinshasa. He believes firmly that investing in children's futures and allocating resources to protect their rights is creating a better world for tomorrow.

Laisser un commentaire