Des enfants mobilisés pour la création de bureaux secondaires de l’Etat civil

Des enfants impliqués pour l'enregistrement des naissances à l' Etat civil au Haut-Lomami

Eliel et Gloire sur le terrain (UNICEF RDC 2017 Tay)

PARTICIPATIONEliel, 14 ans, et Gloire, 17 ans, vous expliquent comment ils ont influencé la création des 343 bureaux secondaires de l’Etat civil dans la Province du Haut-Lomami. Nous voulons vous raconter comment nous avons participé à la signature de l’arrêté sur la création des 343 bureaux secondaires de l’Etat civil, signé par Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Haut-Lomami afin de montrer l’implication des enfants dans les activités de participation.

Création de bureaux secondaires de l’Etat civil : comment tout a commencé ?

Tout a commencé en janvier 2016, lorsque 11 enfants venant de structures d’encadrement (école et ONG) des 11 quartiers de la ville de Kamina, dont nous-même, ont été formés sur les droits de l’Enfant et sur les techniques de plaidoyer.

A l’issu de cette formation, nous avons constaté que beaucoup d’entre nous ne possédaient pas d’acte de naissance. C’est alors que notre association, l’ASBL BATWA BEMBA, a initié un projet de sensibilisation sur l’enregistrement des naissances. Dès le mois de février 2016, nous sommes passés dans les centres de santé ayant des maternités et dans les écoles pour sensibiliser sur le droit à l’identité et l’importance de l’acte de naissance dans la vie d’un enfant.

Etat civil au Haut-Lomami

Enregistrement d’une naissances à l’Etat civil (UNICEF RDC 2017 Tay)

Nous avons également identifié tous les enfants âgés de 0 à 90 jours et, à l’aide de procurations signées par les parents, nous avons fait enregistrer ces naissances auprès des bureaux de l’Etat civil. Au total 3700 actes ont été signés et remis aux parents dans toute la Province du Haut-Lomami.

Une mobilisation à tous les niveaux pour garantir le droit à l’identité dans le Haut-Lomami

Lors de ce projet, nous avons constaté que l’enregistrement des naissances ne semblait pas être une priorité dans le Province. Les nombre de bureaux secondaires de l’Etat civil était insuffisant et la signature des actes de naissance trop lente.

Face à cela, nous avons initié des actions de plaidoyers auprès de décideurs pour que tous les enfants du Haut-Lomami jouissent du droit à l’identité.

Plaidoyer pour l'enregistrement à l' Etat civil au Haut-Lomami

Plaidoyer des enfants de Kamina (UNICEF RDC 2017 Tay)

Nous nous sommes dirigés vers le Chef de Division Provinciale de l’Intérieur pour initier l’arrêté afin d’augmenter les nombres de bureaux, nous avons rencontré le Ministre Provincial de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières ainsi que le Gouverneur afin d’encourager la signature de l’arrêté. Après une longue année de promesse de signature, c’est le 21 avril 2017 que l’arrêté sur la création de 343 bureaux secondaires a été signé !

De la volonté, du courage et surtout de la réussite

La mise en œuvre de ce projet de participation n’a pas toujours été facile : certains agents des bureaux considéraient notre présence comme un dérangement et nous empêchaient de voir les autorités. Malgré cela, nous n’avons pas baissé les bras dans nos démarches et nous avons obtenu la signature de l’arrêté.

Nous espérons que les bureaux qui viennent d’être créés puissent rapidement fonctionner normalement. Tous les enfants doivent être mobilisés pour encourager les communautés à être enregistrer les naissances à l’Etat civil. Pour cela, ils doivent être formés sur leurs droits mais aussi sur les techniques de plaidoyer. Chaque enfant peut devenir un acteur important !

L’enregistrement des naissances en RDC

L’Enquête Démographique et de Santé 2013-2014 renseigne que seuls 25% des enfants de moins de cinq ans sont enregistrés à l’Etat civil, et uniquement 14% ont un acte de naissance. Ceci s’explique par un système d’enregistrement peinant à atteindre les nouveaux nés, ce qui est accentué dans les zones de conflits. Le programme d’enregistrement des naissances à l’Etat civil se concentre sur la systématisation de l’enregistrement des nouveau-nés par un rapprochement des services de santé et de l’EC et la mise en place d’un plus grand nombre de bureaux d’Etat civil permettant ainsi de réduire les distances à parcourir pour les jeunes parents. L’UNICEF mène également des activités ponctuels visant les enfants les plus vulnérables ayant dépassé le délai légal d’enregistrement et notamment les enfants sortis des forces et groupes armés et les victimes de VBG.

The following two tabs change content below.

Enfants de Kamina

Depuis qu’ils ont bénéficié d’une formation sur leurs droits et sur la participation, les Enfants de Kamina sont impliqués dans la promotion de leurs propres droits. Ils forment désormais de nouveaux enfants, afin qu’ils se joignent à leurs activités.

Since benefiting from the training on their rights and participation, the Children of Kamina have been included in promoting their own rights. From now on, they will be educating other children, so that they too can join in these activities.

Derniers articles parEnfants de Kamina (voir tous)

Laisser un commentaire