La capoeira en RDC : pour un avenir meilleur

capoeira en RDCNous les Enfants Reporters de Goma, avons accompagné au Centre de transit et d’orientation pour les enfants sortis des forces et groupes armés (CTO/CAJED) en mi-août 2016, une forte délégation venue du Canada dans le but de soutenir le projet de la capoeira appuyé par l’UNICEF, dont le Ministre de la Défense lui-même. Voici ce que j’en retiens.

Le Canada, l’UNICEF et la capoeira

Avec mes camarades Enfants Reporters Jospin et Hassan, nous nous sommes entretenus avec Monsieur Marc-André Blanchard, Ambassadeur du Canada en RDC, qui nous a parlé de la relation Canada-UNICEF et des résultats attendus suite au soutien à ce projet : « le Canada étant très actif avec l’UNICEF depuis maintenant une durée considérable de temps, nous soutenons le projet capoeira en particulier parmi d’autres projets car il est d’une importance capitale et apporte un nouveau sourire aux enfants qui ont souffert dans les forces et groupes armés ».

pb3

Ayant souligné combien la capoeira aidait pour la formation morale et physique des ex-enfants soldats, Monsieur Gilbert, le coordonnateur du CTO/CAJED a parlé du point majeur caractérisant le fonctionnement du centre dont le contact avec les commandants des forces et groupes armés pour la libération de toutes les recrues ayant l’âge inférieur à 18 ans, l’encadrement de ces derniers dans le centre pendant plus ou moins quelque temps – 3 mois – et certains poursuivent un métier de leur choix en attendant leur retour en famille.

Nous ne devons jamais baisser les bras

Après ce bref échange avec l’Ambassadeur et une démonstration de capoeira, Monsieur le ministre de la Défense du Canada s’est adressé aux enfants. A nous tous, Enfants Reporters et enfants sortis des groupes et forces armés, il a fait un aperçu sur le parcours de sa jeunesse.

pb1

Il est originaire d’un petit village indien dépourvu même du courant électrique, mais il a tout de même pu devenir une grande personnalité grâce à ses études et à sa persévérance : « Tous ceux qui m’ont connu lors de ma jeunesse n’en croiraient pas leurs yeux s’ils me voyaient car ils n’auraient jamais imaginé que je deviendrai un jour ministre du Canada. Dans tous les cas nous ne devons jamais baisser les bras mais surtout nous instruire car tout ce que je suis c’est à cause des études ».

Comment faire pour garantir un avenir meilleur qui est tellement mystérieux ? Saisir ce que nous donne le présent, à savoir les moindres opportunités ou occasions.

Tout comme l’union fait la force et plusieurs fourmis peuvent soulever un éléphant, tenons-nous la main et œuvrons sans relâche selon nos capacités tous ensemble : gouvernement, enfant, famille, société, ONG, médias et autre pour finalement bâtir un monde digne des enfants.

Plus d’informations à propos de la capoeira en RDC

The following two tabs change content below.

Nadia Issa

Nadia âgée de 15 ans est Enfant Reporter de Goma. Elle est en 4ème littéraire au collège Mwanga et rêve de devenir pédiatre parce son plus grand souhait est de voir les enfants en bonne santé.

Nadia is a 15 year-old Young Reporter from Goma. She's in Litterary year four at Mwanga secondary school and dreams of becoming a pediatrician because her strongest wish is to see children in good health.

Laisser un commentaire