Chaque enfant a droit à son identité

Chaque enfant a droit à son identité

A la maternité de Kalamu à Kinshasa, une maman fait enregistrer la naissance de son enfant.

Commentaire du photographe

J’ai pris les photos dans une maternité de la commune de Kalamu, à Kinshasa, en mars 2013, pendant une consultance pour UNICEF.

C’est généralement du gâteau, parce que ce sont des heureux événements et que les parents sont toujours très fiers de leurs nouveau-nés… et ça se lit sur leurs visages.

Avec une équipe d’UNICEF, on accompagnait un employé du bureau de l’état civil de la commune de Kalamu pendant qu’il remplissait des procurations pour tous les enfants qui venaient de naître.

Ces procurations doivent ensuite servir à remplir des actes de naissance qui peuvent être retirés par les parents au bureau de l’état civil.

En RDC, on estime que moins d’un enfant sur deux est correctement enregistré à l’état civil, alors que la Convention sur les Droits de l’Enfant garantit le droit à chaque enfant d’avoir un nom et une identité dès sa naissance (Article 7 et 8 de la CRC).

De ce point de vue, l’enregistrement des naissances est capital pour renforcer la protection des enfants en République démocratique du Congo.

Contexte

Le droit d’avoir un nom, une nationalité ainsi que de connaitre ses parents sont des droits fondamentaux de l’enfant selon l’article 7 de la Convention relative aux droits de l’enfant (1989).

Au-delà d’être un droit, c’est aussi le moyen pour l’enfant d’être reconnu par l’Etat. L’acte de naissance est la première reconnaissance juridique de l’existence d’un enfant, qui lui permettra d’avoir la preuve de son âge, d’avoir accès à des services et d’être protégé contre certains abus.

Le rapport 2013 de l’UNICEF intitulé « Droit de chaque enfant à sa naissance : inégalités et tendances dans l’enregistrement des naissances » a révélé que la RDC fait partie des 10 pays au taux d’enregistrement des naissances le plus bas avec seulement 28% (MICS 2010).

De nombreux efforts sont fournis par le Ministère de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières et l’UNICEF pour contribuer à la redynamisation des services de l’état civil. 773 881 enfants ont ainsi été enregistrés en 2013. 

Photo: UNICEF RDC 2013 Benoit Almeras

The following two tabs change content below.

Benoit Almeras

Benoit Almeras est volontaire des Nations Unies – il occupe les fonctions de chargé de communication pour la zone Est de la RDC pour le PNUD. En plus de sa passion pour la photographie et la musique congolaise, il aime raconter les histoires des personnes qu’il rencontre. Un crédo : « Si les voyages forment la jeunesse alors je veux rester jeune toute ma vie ! »

Benoit Almeras is a United Nations volunteer- he is responsible for communication for the UN development programme in the eastern zone of the Democratic Republic of Congo. As well as his passion for photography and Congolese music, he likes to tell the stories of the people he meets. His mantra is: "If travelling shapes youth then I want to stay forever young!"

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This