Le lavage des mains pour lutter contre le choléra en RDC

lavage des mains

Le long du fleuve Congo, 660.000 personnes exposés au risque de contamination par le choléra. Dans ce contexte, le lavage des mains apparaît comme particulièrement important : faire du lavage des mains une habitude pour rester en bonne santé.

Journée mondiale du lavage des mains

Depuis 2008, le 15 octobre de chaque année marque la Journée mondiale du lavage des mains, soutenue par plusieurs organisations partout dans le monde. Cette journée a pour but de sensibiliser les populations sur l’importance du lavage des mains au savon ou à la cendre comme moyen de prévention efficace contre les maladies diarrhéiques et respiratoires.  « Faire du lavage des mains, une habitude » est le thème retenu cette année parce que, malgré les nombreux avantages associés à ce comportement simple, il est rarement correctement pratiquée. La pratique du lavage des mains est pourtant essentielle pour la santé, en particulier celle des enfants. Les maladies diarrhéiques et respiratoires, transmises par les mains sales, ainsi que le paludisme sont les trois causes principales de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Le lavage des mains réduit de plus de 40% la morbidité associés à la diarrhée et de 25% celle associée aux problèmes respiratoires.

L’UNICEF – le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance – appui en République Démocratique du Congo le Programme national des Ecoles Assainies avec une forte composante de promotion à l’hygiène. Le lavage des mains étant un des critères de certification pour une école assainie, l’UNICEF encourage dans le cadre du Programme des Ecoles Assainies les écoles à disposer de lave-mains que les écoliers sont appelés à utiliser avant de manger et après avoir été aux toilettes.

A l‘occasion de la Journée internationale du lavage des mains, l’UNICEF rappelle la population l’importance vitale de la pratique régulière du lavage des mains au savon, ou à défaut à la cendre pour éviter le choléra et autres maladies des mains sales.

Des flambées de choléra dans le bassin du fleuve Congo

La sensibilisation au lavage des mains est de grande actualité en RDC alors que le pays fait face à une crise importante de choléra. Le nombre de cas et de décès du choléra a doublé comparativement à 2015. Le pays fait face à des taux élevés de cas de choléra dans les zones endémiques dans sa partie Est du pays, mais aussi dans la partie occidentale du pays, le long du fleuve Congo. Au total fin septembre (semaine 39) plus de 22.000 cas de choléra ont été rapportés, dont plus de 5.500 cas concernent des enfants. A ce jour, il y a 646 cas de décès à dénombrer.  Le long du fleuve Congo 660.000 personnes sont à risque, dont plus de 316.000 enfants. La situation est très préoccupante, avec le début de la saison des pluies et la propagation qui se fait le long du fleuve. La maladie risque de toucher violemment Kinshasa.

L’UNICEF assure en appui du gouvernement la coordination du cluster WasH et de la réponse choléra. Le Fonds fournit les intrants de prise en charge des malades, de matériel WaSH et appui les activités de sensibilisation.  Pour que la maladie puisse être arrêtée il est important que les fonds nécessaires soient libérés. Un plan de réponse intégré WaSH, Santé et communication a été identifié dont les besoins financiers sont de 14 million de dollars américains. A ce jour seulement 4 millions de dollar américains sont disponibles.

Pour plus d’informations:

Yves Willemot, UNICEF DRC, Tel: +243 81 88 46 746, [email protected], www.ponabana.com

>

Plus d’informations sur le choléra en RDC

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Il fait partie de la grande équipe UNICEF depuis longtemps maintenant puisqu’après avoir été leur conseiller régional en communication pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale à Dakar, il a dirigé l’UNICEF Belgique pendant 7 ans. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. He has been part of the large UNICEF team for a long time now since after being their regional communication advisor for the West Africa and Central Africa in Dakar, he led UNICEF Belgium for 7 years.More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This