Comment réduire la mortalité de la mère et du jeune enfant en RDC ?

Comment réduire la mortalité de la mère et du jeune enfant en RDC ?

Spécialiste de la santé basé au siège de l’UNICEF à New York, Pascal Bijleveld partage ses réflexions sur les efforts pour réduire la mortalité maternelle et infantile en RD Congo.

Rassembler nos efforts

Je me suis rendu en RDC début février 2014, dans le cadre d’une mission conjointe du H4+ (UNFPA, OMS, ONUSIDA, UNICEF, Banque Mondiale, ONUSIDA et ONUFemme), avec le Fonds Mondial, USAID et d’autres partenaires. Il s’agit de rassembler nos efforts techniques et financiers, avec l’État congolais, pour réduire la mortalité des mères et de leurs jeunes enfants en RDC.

Le pays a fait des progrès remarquables

La mortalité des enfants en RD Congo reste préoccupante, mais le pays a déjà fait des progrès remarquables. En 2001, pour mille naissances vivantes,  213 enfants mouraient avant leurs 5 ans, aujourd’hui ce taux a baissé à 146. Pendant notre visite, nous avons vu les grands efforts fournis par l’État et ses partenaires, en particulier le Programme d’équipement des structures sanitaires qui s’attèle à moderniser les centres de santé, les hôpitaux et les autres services sanitaires de toutes les provinces.

Les besoins restent considérables

Mais ces taux restent encore trop hauts, et de nombreuses morts pourraient être évitées. C’est ce que m’a rappelé la visite à la pédiatrie de Kalembelembe à Kinshasa, où un nouveau-né luttait contre le tétanos. Sa mère avait attendu le neuvième mois pour consulter un docteur et ne s’était pas fait vacciner. En charge de la pédiatrie, la passionnée Dr. Akele, et son équipe donnent le meilleur d’eux-mêmes pour sauver ces vies. Les besoins restent considérables.

Innover face aux défis

Comme pour les mères : 540 sur 100 000 mouraient en donnant la vie en 2010, 25 fois plus qu’aux États-Unis. En visite à l’hôpital général de référence de Mbanza Ngungu, dans le Bas Congo, l’énergique Maman Émilie, en charge de la maternité, couve la salle des « césarisées ». Une césarienne coûte $150, une somme que de nombreuses mères de cette zone rurale ne peuvent payer. La zone de santé innove pour répondre à cet enjeu : dans le petit centre de santé de Loma, les patients disposent maintenant de forfaits, qui rendent plus accessibles les soins.

Notre visite des entrepôts de la CAMESKI, la centrale d’approvisionnement en médicaments de Kinshasa, nous a rappelé que la logistique est un autre défi majeur dans un pays aussi vaste que la RD Congo, où les transports vers les zones reculées relèvent parfois de l’aventure.

Un « nouvel élan » en RD Congo

Nous repartons de la RD Congo conscients de la complexité de la lutte pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile, mais optimistes des progrès possibles. Le Cadre d’Accélération de la Réduction de la Mortalité de la Mère et de l’Enfant articule clairement les stratégies nécessaires. L’engagement du Ministère de la Sante est réel et extrêmement encourageant. Les partenaires sont en train d’aligner leurs ressources existantes et d’en identifier de nouvelles, pour soutenir une approche conjointe en faveur du Cadre d’Accélération.

Pour reprendre les paroles du Ministre de la Santé lors de notre rencontre, il y a véritablement un « nouvel élan » en RD Congo – soutenons cet élan et acharnons nous pour sauver la vie de plus de femmes et d’enfants.

This slideshow requires JavaScript.

The following two tabs change content below.

Pascal Bijleveld

Pascal Bijleveld eest Responsable Senior pour le Fonds pour la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile de l’UNICEF à New York. Expert en santé publique depuis plus de dix ans, son engagement l’a mené de nombreuses années au Kenya et au Rwanda notamment.

Pascal Bijleveld is the Senior Executive Manager of UNICEF’s Reproductive, Maternal, Newborn and Child Health Trust Fund in New York. An expert in the field of public health for more than ten years, he has spent several years in places such as Kenya and Rwanda.

Derniers articles parPascal Bijleveld (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This