Conduisons les enfants à l’école à Lubumbashi: mon reportage

école à lubumbashi

ENFANTS REPORTERS – C’est moi Axel, Enfant Reporter de Lubumbashi. Pour mon deuxième article, j’ai préféré vous parler de la situation éducative dans la ville de Lubumbashi, à travers un reportage où j’ai rencontré Isaac, âgé de 10 ans, qui est déscolarisé.

Qui sont les enfants hors de l’école à Lubumbashi ?

Le calme règne au quartier Baudouin de Lubumbashi, où je suis descendu avec l’idée de faire un reportage sur les droits de l’Enfant. D’un coup, mes yeux se fixent sur un jeune visage tant innocent que je ne pouvais me l’imaginer. Alors je me suis approché de lui et je lui ai demandé « Étudies-tu ? », le petit m’a répondu « Non ». Intrigué, j’ai répliqué « Pourquoi ? ».

Alors Isaac a pris le large de m’expliquer son histoire « Mon père est taximan à Kalubwe, et ma mère quant à elle est ailleurs. Présentement je vis avec ma grand-mère ici, mais elle n’a pas assez de moyens pour me scolariser ». Isaac ajouta, déçu: « Chaque année scolaire mon père me promet toujours de me scolariser mais il ne l’a jamais réalisé. J’espère bien grâce à vous les Enfants Reporters pouvoir me retrouver prochainement à l’école, être sur un banc d’école comme les autres enfants ».

Après avoir écouté l’histoire très marquante d’Isaac, j’ai surtout été interpelé par l’abandon de ses parents. J’ai fait quelques recherches, et j’ai pu conclure mon plaidoyer.

Chaque enfant a le droit d’aller à l’école

école à lubumbashi

La Convention relative aux droits de l’Enfant (CDE) stipule dans son article 28 : « Chaque enfant a le droit et l’obligation d’aller à l’école jusqu’à un certain âge. Il doit pouvoir aller à l’école aussi loin que ses capacités le permettent. L’école doit être gratuite pour les enfants de moins de 12 ans ». Chaque enfant doit aller à l’école à Lubumbashi, en RDC et dans le monde.

J’ai continué mon enquête grâce à certains résultats sur la situation éducative en RDC de l’Enquête Démographique Sanitaire 2013-2014 (EDS). Grâce à l’EDS, j’ai pu recueillir certaines données correspondant à la situation d’Isaac : « 3 enfants sur 10 ne sont pas inscrits ou ont abandonné l’école parce que leurs parents n’ont pas les moyens de payer les frais scolaires ».

Je pense donc que celle-ci – la pauvreté des parents – est une raison pour laquelle Isaac n’étudie pas à l’école à Lubumbashi.

Mon plaidoyer pour l’école à Lubumbashi et toute la RDC

école à Lubumbashi

Axel, Enfant Reporter de Lubumbashi

En tant qu’Enfant Reporter de Lubumbashi, je prie les autorités civiles ainsi que morales de pouvoir construire des écoles et que celles-ci soient gratuites pour les enfants en âge d’aller à l’école primaire.

Comme ça, même si les parents ne parviennent pas à payer les frais scolaires pour leurs enfants, ceux-là pourront toujours étudier afin d’avoir plus prochainement une République Démocratique du Congo émergente et cela grâce à des autorités et des citoyens qui ont reçu une bonne scolarisation.

Comme l’a dit Victor Hugo par sa phrase en aphorisme « Ouvrez des écoles, vous fermerez des prisons ».  S’il y a plus de personnes qui ont étudié il y aura moins des délits. Alors je conseillerais cela pour un avenir meilleur de mon pays, la RDC.

Plus d’informations à propos de la Convention relative aux droits de l’Enfant

The following two tabs change content below.

Axel

Axel est un enfant reporter de Lubumbashi âgé de 13 ans, qui rêve d'être prochainement un grand gestionnaire d’entreprise. Actuellement en classe de 3eme Commercial de Gestion, Axel a voulu être Enfant Reporter pour pouvoir faire qu’un jour tous les droits de l'Enfant soient respecté dans son pays République Démocratique du Congo, afin que chaque enfant jouisse entièrement de ses droits.

Axel, 13, is a Young Reporter from Lubumbashi who, in due course, dreams of being a great business manager. Axel, currently in year 3 of Commercial Management, wanted to be a Young Reporter in order to be able to work towards the day when all children’s rights are respected in his country, the Democratic Republic of the Congo, so that each child fully enjoys his or her rights.

Derniers articles parAxel (voir tous)

Laisser un commentaire