Dépenser moins pour mieux nourrir son enfant.

Dépenser moins pour mieux nourrir son enfant.

Kadi, 35 ans et mère de 3 enfants, dont la dernière, Héléna, âgée de 6 mois, est blottie contre son sein, observe les participantes de la démonstration culinaire organisée par le groupe de soutien du quartier Mbandaka I de la commune de Bumbu, à Kinshasa, prendre place une à une au milieu de sa cour. « J’accueille les réunions du groupe chez moi afin que mes voisines puissent bénéficier des mêmes enseignements que moi. J’ai suivi les conseils nutritionnels des relais communautaires sur l’allaitement et l’alimentation de mes enfants, et grâce à ça ils sont tous en bonne santé… et sages », précise-t-elle. « J’ai commencé à préparer la bouillie à l’aide d’aliments locaux avec mon deuxième enfant. Au premier, j’avais donné des Cerelac (une bouillie toute prête à base de céréales — NDLR). Je payais une boite 4000 francs (environ 2,5US$) qui me durait 1 semaine. Maintenant, avec seulement 3000 francs, je peux préparer de la bouillie pour 2 à 3 semaines ! ».

Rendez-vous sur Medium, notre plateforme interactive, pour découvrir le reportage photo de notre photographe Gwenn Dubouthoumieu

The following two tabs change content below.

Gwenn Dubourthoumieu

Gwenn Dubourthoumieu s’est intéressé à la photographie alors qu’il travaillait en Afrique pour des ONG humanitaires. Professionnel depuis avril 2010, son travail est régulièrement récompensé. Il travaille régulièrement pour UNICEF RDC en tant que consultant photographique.

Gwenn Dubourthoumieu became interested in photography while working in Africa for humanitarian NGOs. Professional since 2010, his work is regularly rewarded.  He's a photography consultant for UNICEF DRC.

Laisser un commentaire