Des soins de santé améliorés pour 481 000 femmes et 473 000 enfants de moins de 5 ans

Des soins de santé améliorés pour 481 000 femmes et 473 000 enfants de moins de 5 ans

Communiqué conjoint UE UNICEF RDC

Au Nord Kivu, dans les Kasaï et l’Ituri en Province Orientale, grâce au partenariat entre le Gouvernement, l’Union européenne et l’UNICEF, des soins de santé améliorés pour 481 000 femmes et 473 000 enfants de moins de 5 ans.

République Démocratique du Congo, Kinshasa, le 12 février 2014 – Le Ministère de la santé de la République Démocratique du Congo (RDC), la Délégation de l’Union européenne et l’UNICEF, lancent un programme de 36 mois visant à réduire la mortalité maternelle et infanto-juvénile dans les provinces du Kasaï Occidental, Kasaï Oriental, Nord-Kivu et dans le district de l’Ituri en Province Orientale. Ce programme de 40 millions d’euros, financé par l’Union européenne, s’inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement de la RDC pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et de la Promesse Renouvelée, une approche globale de santé lancée en 2013, visant à sauver 430 000 vies d’enfants de 0 à 5 ans et 7 900 vies de mères d’ici fin 2015.

La RDC a fait des certains progrès: de 2001 et 2010, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est passé de 213 à 146 pour mille naissances vivantes. Au niveau mondial, la RDC est, après l’Inde et le Nigeria, le troisième pays qui contribue le plus à la mortalité globale des enfants de moins de 5 ans. 1 enfant sur 6 meurt avant cet âge – environ 465.000 chaque année. La plupart de ces décès sont dus à des maladies évitables par des mesures simples et peu coûteuses, notamment le paludisme, la pneumonie, la diarrhée et les infections respiratoires aiguës. En régression depuis 2001, la mortalité maternelle reste préoccupante en RDC.

« La mise en œuvre de ce projet dans les provinces retenues pour en bénéficier, permettra à la RDC de faire des progrès significatifs dans l’amélioration de la santé maternelle et infanto-juvénile. » explique le Dr Félix Kabange Numbi Mukwampa, Ministre de la Santé Publique de la RDC. « Dans mon pays, il est malheureusement constaté que les femmes et les enfants sont majoritairement comptés parmi ceux ayant un accès limité aux soins de santé sous des multiples raisons et ainsi chaque fois que des opportunités d’actions supplémentaires en faveur de cette frange de notre population nous sont offertes, le gouvernement de la République s’en félicite et le Ministère de la Santé Publique se dispose entièrement pour exécuter le paquet d’interventions déployées, en vue aussi de veiller à leur réussite et contribuer à l’atteinte des objectifs spécifiques visés ».

Jean Michel Dumond, Chef de Délégation de l’Union européenne en RDC, note l’importance de cet appui aux OMD à travers l’UNICEF pour couvrir des besoins en termes de traitement primaire pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes des 23 zones de santé ciblées. Le Chef de Délégation accentue l’importance des réformes institutionnelles visées par l’accord-cadre de paix de Addis Abeba, dont notamment la fourniture de services sociaux de base, et réitère l’appui sans faille de l’Union européenne au gouvernement de la RDC. « Notre engagement renouvelé dans le domaine de la santé pour l’avancement vers les OMD 4 et 5 en est un exemple dans un domaine absolument prioritaire », précise-t-il. Selon M. Dumond, le gouvernement de la RDC compte sur l’appui de l’Union européenne pour progresser et assurer « que toute femme ou enfant de la RDC, sans exception, bénéficie de l’accès aux services de santé et médicaments de qualité ».

« Tous les enfants ont le droit de naitre, grandir et progresser en bonne santé. » souligne Barbara Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC.

La Délégation de l’Union européenne et l’UNICEF sont mobilisés aux côtés du gouvernement de la RDC pour lutter contre la mortalité des enfants et des mères. Leurs efforts, combinés à ceux des autres partenaires au développement, devront permettre de réduire les décès maternels de 549 à 322 pour 100 000 naissances vivantes, et la mortalité infanto-juvénile de 146 à 60 pour 1.000 naissances d’ici 2015. Afin d’atteindre cet impact, le programme contribuera à améliorer la couverture et la qualité des services et soins liés à la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant (SMNE) en faveur de 481 000 femmes en âge de procréer et 473 000 enfants de moins de 5 ans dans 23 zones de santé, tout en augmentant aussi leur accessibilité financière aux services et soins.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Dr Lomamy Shodu, Conseiller au Cabinet du Ministre de la Santé publique : +243 813808382, [email protected]

Cornelia Walther, Chef Communication UNICEF/RDC, +243 99 100 63 07, [email protected]

Bibiane Ambongo, Spécialiste Communication, +243 81 8803007, [email protected]

Cyprien BANYANGA BYAMUNGU, Attaché de presse à la Délégation de l’Union européenne, +243 81 8946695, [email protected]

The following two tabs change content below.

Bibiane Ambongo

Bibiane Ambongo is a Communications Specialist at UNICEF Kinshasa, where she has worked for many years. She is particularly concerned with presenting the DRC as a country which is moving forward and finding its feet. And if children are at the heart of it all, they just have to be taken by the hand so they can reveal their talents. And Heaven knows, they have plenty!

Bibiane Ambongo est Spécialiste communication à l’UNICEF Kinshasa où elle travaille depuis de nombreuses années. Donner l’image d’une RDC qui se cherche et qui avance la préoccupe. Alors, si les enfants sont au centre de cette dynamique, il faut absolument les prendre par la main pour qu’ils révèlent leurs talents. Et Dieu sait s’ils en ont !

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire