Deux Ambassadrices à la rencontre des enfants de Goma

Ambassade Suède en RDC

Echanges avec les enfants du Parlement d’enfants du Nord-Kivu (Photo: UNICEF RDC Batumike)

Je m’appelle Ramazani, je suis âgé de 16 ans et depuis quelques mois je fais partie des Enfant Reporter de Goma. Aujourd’hui, je veux vous parler de la récente visite de deux ambassadrices : Mme Gufran Al-Nadaf (Ambassadrice de Suède pour les enfants et les conflits armés) et Mme Maria Håkansson (Ambassadrice de Suède en RDC).

Nous avons le droit de dire ce que nous pensons

Les deux ambassadrices sont venues à la rencontre du Parlement d’Enfants du Nord-Kivu ce mercredi 23 mai. Au moins 30 enfants étaient réunis : des membres du Parlement, des Enfants Reporters et d’autres enfants de la ville.

Nous, les enfants, sommes des sujets de droits et des acteurs à part entière. Nous avons le droit de dire ce que nous pensons, de nous informer et de nous réunir. Au Nord-Kivu, c’est ce que nous faisons et c’est pour cela que les deux ambassadrices sont venues à notre rencontre.

Ambassade Suède en RDC

Vanessa, Présidente du Parlement d’enfants du Nord-Kivu et Mme Gufran Al-Nadaf, Ambassadrice de Suède pour les enfants et les conflits armés (Photo: UNICEF RDC Batumike)

Lors nos échanges avec les deux ambassadrices, nous avons montré le fonctionnement des structures de participation des enfants dans la Province du Nord-Kivu. Le Parlement Provincial des Enfants et les Enfants Reporters fonctionnent de manière complémentaire : nous, les Enfants Reporters, sommes l’organe de communication du Parlement d’Enfants. Nous produisons des articles, des vidéos et des plaidoyers pour soutenir les droits des enfants.

Des enfants privés de leur enfance

Cette rencontre a été d’une importance capitale pour nous, enfants du Nord-Kivu. En effet, c’était l’occasion pour nous de présenter la situation des enfants dans la Province du Nord-Kivu, où une grande partie des enfants sont victimes – directes ou indirectes – des conflits qui ravagent notre région.

Nombreux de ces enfants sont enrôlés dans les groupes armés ou séparés de leurs familles. Trop d’enfants de notre Province ne sont pas sur bancs de l’école, n’ont pas accès à des structures sanitaires adéquates, ne sont pas en bonne santé, etc. Les enfants du Nord-Kivu ne vivent pas pleinement leur enfance à cause du climat de conflit qui règne depuis des années.

Photo de groupe à la fin de la rencontre (Photo: UNICEF RDC Batumike)

Nous espérons qu’à travers notre rencontre et nos échanges, les deux ambassadrices ont saisi l’impact désastreux du conflit sur les mères et les enfants. Nous espérons aussi que nos échanges aboutiront à une amélioration de la situation des enfants dans le Province. Nous, Enfants Reporters et enfants du Parlement, nous ne cesserons jamais d’attirer l’attention des décideurs et de la communauté pour que les droits de chaque enfant soient respectés. Ensemble, nous pouvons aboutir à un meilleur avenir pour les enfants.

La soutien de la Suède en RDC

La Suède et l’UNICEF ont une collaboration permanente en RDC, en particulier pour les enfants touchés par les conflits armés ainsi que dans le cadre de l’aide humanitaire.  La Suède est un partenaire humanitaire important de l’UNICEF. Afin de construire la paix et de garantir le respect des droits de tous les enfants – y compris les plus vulnérables – il est essentiel de fournir aux personnes touchées par les conflits et les crises l’aide humanitaire nécessaire et de renforcer la résilience des communautés.

The following two tabs change content below.

Enfants Reporters du Nord-Kivu

Derniers articles parEnfants Reporters du Nord-Kivu (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire