Des enfants impliqués pour leur droit à l’identité !

identité en RDC

Un préposé à l’État civil remplit un acte de naissance (UNICEF RDC Dubourthoumieu)

ENFANT REPORTER – Dans le cadre de la sensibilisation des familles au sujet de l’enregistrement des enfants à l’Etat civil, le Gouvernement en coopération avec l’UNICEF a mène une campagne de sensibilisation durant tout le mois d’août, dont les acteurs principaux sont les enfants.

Un message transmis par les concernés eux-mêmes

Les enfants impliqués sont issus des comités d’enfant des 24 communes la Ville-Province de Kinshasa. Durant quatre week-ends, dans chaque commune, 11 enfants devaient chacun enregistrer au moins 5 familles dont les enfants sont âgés de 0 à 18 ans.

L’opération consiste à enregistrer les coordonnées des familles afin que des agents de la commune descendent sur terrain pour enregistrer les enfants. Pour les familles ayant des enfants âgés de moins de 90 jours, des procurations leur sont remises.

Une journée sur le terrain

Nous nous trouvons dans commune de Bandalungwa avec les enfants du Comité d’enfant de cette commune. La journée a débuté par une formation rapide donnée par l’encadreur qui avait pour mission d’accompagner les enfants sur le terrain. À 12h00, nous voilà parti !

Sur le chemin, nous avons rencontré une jeune dame enceinte et accompagnée d’un bébé. Victoire, la trésorière du Comité de Bandalungwa, s’est empressée de lui demande si son bébé était enregistré. Il ne l’était pas malheureusement : Victoire a relevé les coordonnées de la maman et a rempli une procuration pour enregistrer son enfant.

Nous avons alors commencé le porte-à-porte. L’accueil des parents était vraiment chaleureux et ils étaient intéressés par les propos des enfants. En moins d’une heure, chacun avait déjà atteint son objectif d’enregistrer 5 enfants, une chose vraiment formidable !

Témoignages du terrain

Nous voilà ensuite dans la commune de Ngiri-Ngiri, où nous retrouvons les enfants du Comité de cette commune. Durant leurs activités, nous avons recueilli leurs témoignages :

C’est très agréable de pouvoir faire du porte-à-porte avec mes amis parce que non seulement nous faisons quelque chose de bien pour la société mais nous passons également de bons moments ensemble

 

Les parents nous accueillaient chaleureusement et nous proposaient de nous asseoir. Même dans la rue, les parents démontraient un réel intérêt à ce que nous faisions

 

Dans une parcelle, une maman avait du mal à se rappeler de la date exacte de la naissance de ses enfants. Cela nous a compliqué dans la collecte des informations

Chers parents, n’oubliez pas de faire enregistrer vos enfants à l’Etat civil car ils ont droit à une identité !

Plus d’informations sur l’enregistrement des naissances

L’Enquête Démographique et de Santé 2013-2014 renseigne que seuls 25% des enfants de moins de cinq ans sont enregistrés à l’Etat civil, et uniquement 14% ont un acte de naissance. Ceci s’explique par un système d’enregistrement peinant à atteindre les nouveaux nés, ce qui est accentué dans les zones de conflits. Le programme d’enregistrement des naissances à l’Etat civil se concentre sur la systématisation de l’enregistrement des nouveau-nés par un rapprochement des services de santé et de l’EC et la mise en place d’un plus grand nombre de bureaux d’Etat civil permettant ainsi de réduire les distances à parcourir pour les jeunes parents. L’UNICEF mène également des activités ponctuels visant les enfants les plus vulnérables ayant dépassé le délai légal d’enregistrement et notamment les enfants sortis des forces et groupes armés et les victimes de VBG.

Merci au Canada (AMC) pour son soutien à l’enregistrement des naissances à l’Etat civil en République Démocratique du Congo !

The following two tabs change content below.

Eunice

Eunice a 16 ans et elle est Enfant Reporter de Kinshasa. Elle a représenté les enfants d’Afrique Centrale devant les leaders Africains au Sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba en 2012. Dans son discours, elle a rappelé les droits de l’enfant à la survie, la liberté d’expression, l’éducation, la santé et a appelé à l’élaboration d’une stratégie pour prévenir les conflits armés qui affectent les enfants. Pourquoi enfant reporter? “Parce que je veux faire de mon pays un meilleur endroit où les enfants pourront vivre”.

Eunice is 16 years old and she is a Young Reporter in Kinshasa. She represented Central Africa’s children at the African Union Summit in Addis Ababa in 2012. In her speech to African leaders, she recalled children’s rights to survival, freedom of expression, education, health and called for a strategy to prevent armed conflicts which affect the child. Why youth reporter? “Because I want to make my country a better place for children to live.”

Laisser un commentaire