ECHO et UNICEF renouvellent leur alliance dans la réponse aux urgences en RDC

ECHO et UNICEF renouvellent leur alliance dans la réponse aux urgences en RDC

EU-UNICEF final logo

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

Kinshasa, le 14 juillet 2014. Le département d’Aide humanitaire et de Protection civile de la Commission européenne (ECHO) poursuit son engagement aux côtés du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) dans la lutte contre la malnutrition en République Démocratique du Congo (RDC), par un appui financier de 3,6 millions d’euros, ainsi que dans la Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP) par un soutien de 6 millions d’euros.

 « Il est essentiel de poursuivre nos efforts communs dans la réponse aux urgences, afin de permettre à tous les enfants de grandir dignement et de réaliser leur potentiel, en particulier dans les zones touchées par les crises », a déclaré Andrea Koulaimah, Chef de l’unité Afrique Centrale, Soudan et Sud Soudan d’ECHO.

Le RRMP, cogéré par l’UNICEF et OCHA, est un outil d’évaluation des besoins humanitaires, et de réponse rapide et multisectorielle, en faveur des populations en situation de crise, dont ECHO est le premier donateur. Ce partenariat renouvelé contribuera à atteindre plus de 1,21 million personnes, à travers des analyses multisectorielles et un soutien d’urgence dans les domaines de la santé, des articles ménagers essentiels, de l’eau, de l’assainissement et de l’éducation en situation d’urgence. Les actions cibleront les enfants et leurs familles affectées par un déplacement ou un retour résultant d’un conflit armé, d’une catastrophe naturelle ou d’une épidémie de choléra.

Depuis février 2012, les activités cumulées du RRMP ont atteint plus de 4,1 millions de bénéficiaires, au Nord Kivu, Maniema, Sud Kivu, Province Orientale et Katanga. En 2013, l’assistance RRMP a représenté 60 % de l’ensemble de l’assistance en articles ménagers essentiels dans les provinces ciblées. En mars 2014, on estimait à 2,63 millions le nombre de personnes déplacées à l’intérieur de la RDC, essentiellement dans les provinces de l’Est et au Katanga, touchées par les conflits armés.

Selon Barbara Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC : « La RDC est à une période charnière : la mortalité des enfants de moins de 5 ans a chuté de 30 % depuis 2007, mais la vie de trop d’entre eux reste affectée par les situations de crises, liées aux violences ou à des vulnérabilités structurelles. Tous les enfants doivent pouvoir jouir de leur droit à la survie, à une croissance adéquate et à un développement harmonieux. »

La réponse rapide aux crises nutritionnelles intervient dans les zones de santé où le taux de malnutrition aiguë excède les seuils d’urgence. Ce partenariat renouvelé permettra de traiter au moins 15 000 enfants de moins de 5 ans atteints de malnutrition aiguë sévère, et de poursuivre le mécanisme de réponse rapide, qui a déjà permis de traiter en urgence plus de 26 000 enfants de juin 2013 à mai 2014.

En 2013, 257 000 cas de malnutrition aiguë sévère ont été pris en charge, avec le soutien entre autres d’ECHO, soit 13 % du nombre estimé d’enfants affectés cette année-là. Ce nouveau partenariat est extrêmement bienvenu en RDC, où 1,9 million d’enfants de moins de 5 ans sont affectés par la malnutrition aiguë sévère, qui peut être fatale si elle n’est pas prise en charge rapidement.

La réponse rapide aux crises nutritionnelles a trois composantes: la surveillance nutritionnelle des groupes vulnérables (enfants de moins de 5 ans, femmes enceintes et allaitantes) via le système de surveillance du Programme National de Nutrition (PRONANUT), le traitement des cas de malnutrition aiguë sévère dans les zones d’urgence par l’ONG COOPI (Cooperazione Internazionale), et la coordination des interventions.

A propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour traduire cet engagement en action concrète, en déployant des efforts particuliers pour les enfants les plus vulnérables et les plus marginalisés, pour le bien de tous les enfants partout dans le monde.

A propos d’ECHO

Le département d’Aide humanitaire et de Protection civile de la Commission européenne (ECHO) finance des opérations humanitaires pour les victimes de catastrophes naturelles ou de conflits à travers le monde. L’assistance humanitaire d’ECHO repose sur les principes de l’humanité, de la neutralité, de l’impartialité et de l’indépendance. Elle vise sans exception à aider ceux qui en ont le plus besoin, indépendamment de leur nationalité, de leur religion, de leur sexe, de leur origine ethnique ou de leur affiliation politique. ECHO est l’un des donateurs les plus importants de l’UNICEF.

Pour davantage d’informations, veuillez contacter:

Cornelia Walther, Chef Plaidoyer/UNICEF Kinshasa, +243 991 00 63 07, [email protected]

Dr Eric Alain Ategbo, Projet Nutrition/UNICEF Kinshasa, +243 818803005, [email protected]

Anna Orlandini, Coordinatrice RRMP/UNICEF Goma, +243 (0) 818305969, [email protected]

Yorgos Kapranis, Chef de Bureau/ ECHO Kinshasa, +243 (0)81 556 74 10, [email protected]

Nous vous invitons à visiter les sites suivants:

UNICEF-EU web portal: http://www.unicef.org/eu/

http://ec.europa.eu/echo/index_en.htm

www.unicef.org, www.ponabana.com

Suivre l’UNICEF RDC sur https://twitter.com/UNICEFDRC, www.facebook.com/pages/UNICEF-DRC

Photo: UNICEF RDC 2013 Brett Morton

The following two tabs change content below.

Justine Mounet

Justine Mounet est consultante en communication à l’UNICEF RDC. Justine a rejoint l'UNICEF en 2013 car elle est croit que le plaidoyer et la participation de chacun sont essentiels pour faire avancer la société, le bien-être et les droits de tous. Justine est spécialisée dans l'engagement des jeunes à travers le web, convaincue que ce sont des acteurs puissants du changement. Son leitmotiv ? "L'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse" : portons la voix de la forêt en germe !

Justine Mounet is a Communication Consultant at UNICEF in DRC. Justine joined UNICEF in 2013 because she believes that advocacy and everyone's participation are essential for advancing society, as well as the well-being and the rights of all. Justine has specialized in digital youth engagement, convinced that they are powerful actors of change. Her leitmotiv? "The tree that falls makes more noise than the forest that grows": let's make the growing forest heard!.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

One comment

Laisser un commentaire