L’école maternelle : une base oubliée de l’éducation

Des élèves de l’école “Sommet du Savoir” (UNICEF RDC 2017 Ramazani)

JEUNE REPORTERPour avoir de bons résultats en première année primaire, j’estime que les enfants doivent être encouragés à commencer dès l’école maternelle. Dans mon premier blog, je veux vous parler de l’importance de l’école maternelle. Suivez-moi à l’Ecole “Sommet du Savoir” dans la  ville de Bunia, en Province de l’Ituri.

Yvette, une éducatrice au grand coeur

Femme courageuse et très souriante, Madame Yvette, âgée d’une trentaine d’années, est une des éducatrices de  l’école maternelle. L’éducation des enfants étant  le devoir de tous, elle se sent heureuse et fière d’instruire les enfants.

Yvette, mère et éducatrice (UNICEF RDC 2017 Ramazani)

« Je suis une mère de famille, j’ai deux garçons qui sont à l’université. J’ai toujours eu envie d’encadrer les petits enfants. C’est pourquoi j’ai fait des études spéciales pour devenir éducatrice et pouvoir m’occuper des enfants et les élever comme une mère. »

L’école maternelle donne le goût à l’avenir

Les résultats de la campagne d’inscription massive des enfants âgés de 6 à 7 ans en première année primaire lancée par le gouvernement en partenariat avec l’UNICEF se font déjà ressentir dans la communauté.

« Chez nous, la rentrée scolaire s’est bien déroulée parce que beaucoup d’enfants se sont présentés à l’école déjà avec leurs objets scolaires comme sac à dos, gourdes remplies, le pain, etc. »

La campagne d’inscription n’encourage pas les parents à envoyer leurs enfants de moins de 6 ans, pourtant soucieux d’apprendre, à l’école maternelle.

« Depuis que nous encadrons ces petits enfants, nous constatons qu’ils aiment déjà partir à l’école. Nous leur apprenons à bien s’exprimer en français, à compter mais aussi les bonnes pratiques de l’hygiène. L’école maternelle donne aux enfants le goût d’aller à l’école ! »

école maternelle en RDC

Yvette et ses petits poussins (UNICEF RDC 2017 Ramazani)

J’ai échangé avec deux enfants de l’école maternelle. Evodie et Feni, 5 ans, sont au 3e niveau. D’une petite voix tendre, le jeune Feni semble savoir ce qu’il veut devenir plus tard : « je veux devenir docteur. Ainsi, je serais là pour soigner les gens » souligne-t-il en souriant.  Pour son amie Evodie, ses rêves se penchent vers l’éducation : « un jour, je deviendrai une directrice d’école ».

Mon plaidoyer pour l’éducation des plus jeunes enfants

Après mon passage dans cette école, je me suis demandé pourquoi le Gouvernement n’accompagne pas plus ces enfants, qui ont pourtant de grands rêves ?

Les petits poussins (les enfants de l’école maternelle) ont eux aussi droit à une éducation scolaire adaptée à leur niveau. La Convention relative aux Droits de l’Enfant et la Loi portant protection de l’Enfant définissent l’enfant comme tout être humain âgé de moins de 18 ans donc ces enfants de moins de 6 ans ont droit d’aller à l’école !

L’éducation est l’affaire de tous pour tous. L’instruction des plus jeunes enfants est une assurance et une garantie pour une bonne base de l’éducation de chaque enfant de la RDC. Cela facilitera leur maintien à l’école primaire.

Plus d’informations sur l’éducation en RDC :

The following two tabs change content below.

Aristote M

Aristote est Jeune Reporter de la Province de l’Ituri. Ancien vice-président du Parlement d’Enfant de sa Province, il étudie actuellement le droit. Pour lui, l’enfance est la richesse d’une nation.

Aristote is a Young Reporter from Ituri Province. Former vice-president of the Children’s Parliament of his Province, he is currently studying law. For him, children are the wealth of a nation.

Derniers articles parAristote M (voir tous)

Laisser un commentaire