Éducation – Aller de l’avant en RDC

Pupils on their way to school; at Plateau neighborhood, in Kikwit.

“RÉDUIRE LE NOMBRE D’ENFANTS DÉSCOLARISÉS”

Suite à la réunion de haut niveau sur l’initiative Education First (l’éducation d’abord), de nombreux partenaires se sont engagés à soutenir l’accélération de l’éducation primaire en RDC. A l’intérieur de la structure du Plan Intérimaire pour l’Education, le financement du GPE (Partenariat mondial pour l’éducation) récemment alloué (100 millions de dollars), complété par d’autres sources extérieures (dont l’UNICEF, DFID, l’AFD, la Banque Mondiale, l’USAID, et Educate a Child-Qatar), va permettre de mettre en place un certain nombre de mesures pour combler les déficits actuels. L’UNICEF et DFID soutiennent l’élaboration de mesures centrées autour de l’équité dans l’éducation et la stratégie visant à réduire le nombre d’enfants déscolarisés. L’AFD va apporter son soutien aux coûts récurrents (notamment le salaire des enseignants, la construction, la réhabilitation des écoles et l’éducation de qualité), l’USAID va également contribuer à l’initiative Education First, autour d’exigences d’accès équitable et de qualité.

Les grandes étapes comprennent une augmentation des allocations budgétaires allouées au secteur de l’éducation et des investissements accrus pour favoriser l’accès et la qualité, notamment en prenant en compte les défis généraux qui touchent les enseignants. Le suivi budgétaire et la comptabilité doivent être renforcés, y compris en encourageant les communautés locales à participer au dialogue politique. La capacité de tous les acteurs en termes de gestion financière et de gestion de projet doit être augmentée. Le système EMIS (Education Management Information System) doit être renforcé et le gouvernement doit procéder à des investissements pour rendre possible la collection régulière de données et leur analyse. L’UNICEF apporte son soutien au renforcement d’EMIS à des niveaux décentralisés.

The following two tabs change content below.

Adrien Majourel

Adrien Majourel est Officier de communication à l’Unicef RDC et administrateur de Pona Bana. Spécialisé en relations internationales et journalisme, il est convaincu de l’importance de donner de la voix aux enfants car bien souvent ce qu’ils voient échappe à des yeux d’adultes. Son crédo ? « Les enfants sont des énigmes lumineuses » Daniel Pennac

Adrien Majourel is Communications Officer at UNICEF DRC and manager of Pona Bana. Specialized in International Relations and Journalism, he believes it is important to give children a voice as what they see often slips from adult’s grasp. l’importance de donner de la voix aux enfants car bien souvent ce qu’ils voient échappe à des yeux d’adultes. His leitmotiv ? « Children are luminous enigmas » Daniel Pennac

Derniers articles parAdrien Majourel (voir tous)