NON à l’accès des enfants aux jeux de hasard

enfants et jeux de hasard

Enfants et jeux de hasard: nous devons tous dire ‘NON’ (Photo: UNICEF RDC Mounet)

Depuis quelques années, les jeux de hasard sont arrivés dans la ville de Bunia. Les petites cabines de jeux se sont rapidement multipliées dans tous les coins de la ville, créant un attroupement important, attirant même les enfants !

En nous promenant dans les rues de Bunia, nous avons remarqué quelque chose qui nous a interpellé : les cabines de jeux sont fréquentées par des enfants alors que normalement les jeux de hasard sont réservés aux seuls adultes.

Comment un enfant qui n’a pas d’argent ni de travail arrive à participer à ces jeux ? Peut-être qu’il vole l’argent de ses parents pour venir jouer ! Pire encore : ces enfants ne se soucient plus de l’école et préfèrent gaspilleur leur temps et leur argent dans les cabines de jeux.

Pour une somme partant de 500 Francs Congolais, les enfants parient aux côtés des adultes sur les résultats des matchs de foot par exemple. Lorsque les pronostics ne tombent pas juste, l’argent est automatiquement perdu. Pour ceux qui gagnent et remportent une somme importante, l’argent est rapidement dépensé en alcool, drogue ou autres substances.

Le plaidoyer des enfants de Bunia

Nous, Enfants Reporters en collaboration avec nos amis du Parlement d’Enfant, avons jugé nécessaire de plaider auprès du maire de la ville de Bunia pour qu’il prenne des mesures contraignantes. Les responsables de ces jeux ne peuvent pas continuer d’accepter les enfants !

Ferdinand Fimbo, le maire de Bunia, nous a rassuré qu’ils prennent déjà « des dispositions pour faire face ce problème ». Le maire rappelle que « les jeux sont permis uniquement aux adultes et non aux personnes âgées de moins de 18 ans ». « Dans un bref délai, nous réunirons tous les détenteurs des cabines pour leur rappeler la décision que nous avions prise ensemble mais qui n’est pas respectée », a martelé Ferdinand Fimbo. « Nous ferons de notre mieux le plus tôt possible pour écarter les enfants de ces jeux réservés uniquement aux adules ». Le maire a conclu en disant que les cabines de jeux qui continuent à accepter les enfants seront punis avec toute la vigueur de la loi.

Deux jours après notre plaidoyer auprès du Maire, nous observons un net changement dans la ville : plus d’enfants autour des cabines de jeux. La participation des enfants aux jeux de hasard est un réel obstacle pour leur éducation, leur scolarisation et donc leur avenir. Nous devons tous dire NON à l’accès des enfants aux cabines de jeux !

D’autres plaidoyers des Enfants Reporters de Bunia : 

The following two tabs change content below.

Enfants Reporters Ituri

Suite à leur initiation à l'écriture de blogs, les Enfants Reporters de Bunia vous proposent leurs premiers articles.

After a blog writing workshop, the Young Reporters of Bunia are pleased to share their first papers.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire