Des Enfants Reporters tournés vers l’égalité et l’avenir à Bandundu

enfant reporter mobilisés pour l'avenir à BandunduPHOTO REPORTAGE- Les Enfants reporters se mobilisent de partout et de plus en plus pour promouvoir les droits de l’Enfant. Jean-Paul, Emmanuel et Grace sont descendus sur le terrain pour enquêter sur la situation des droits de l’Enfants dans leur province, le Kwilu. Découvrons en images leur combat en faveur des enfants et de leur avenir à Bandundu.

Enfants reporters pour l’égalité et l’avenir à Bandundu

Réunis dans les locaux de la division du genre du Ministère du Genre, Famille et de l’Enfant, à Bandundu ville, Emmanuel, Grace et Jean-Paul mettent en forme le reportage qu’ils viennent de réaliser sur le travail des enfants dans le principal marché de la ville et échangent leurs impressions. Bien que la promotion des droits de l’enfant soit un élément central de l’agenda national ces dernières années, la participation des enfants n’a souvent été que symbolique.

Grace, Jean mettent en forme leur reportage sur l'égalité et l'avenir à Bandundu

Forts de ce constat, l’UNICEF et le Ministère du Genre, Famille et Enfant de la RDC, à travers le programme « Enfants reporters », ont choisi de donner aux jeunes la parole pour qu’ils défendent les droits des enfants et soient acteurs des décisions qui les concernent.

Enfant reporter : un rôle souvent mal compris

Enfants reporters expliquent leur travail

« Notre travail demande de la patience et de la préparation », témoigne Emmanuel, 17 ans, le plus âgé des trois apprentis reporters, « certaines personnes nous demandent de l’argent ; ils pensent que l’interview est payable ! ». « C’est sans doute à cause de la tenue », réplique Jean-Paul, 13 ans, le plus jeune, en montrant les logos de l’UNICEF et de l’Union Européenne sur son T-shirt. « Un homme m’a interpelé m’accusant de bouffer l’argent pour vendre le pays ! », ajoute-t-il. Tous rient de bon cœur.

Reportage sur le travail des enfants

enfant reporters à Bandundu

Inquiétés de constater que de nombreux enfants passent leurs journées à vendre divers produits au marché, plutôt que d’aller à l’école, ces Enfants Reporters ont décidé d’aller enquêter. Malgré la curiosité et les quelques invectives qu’ont suscité leur démarche, ils ont pu récolter plusieurs témoignages d’enfants et se faire une meilleure idée des raisons qui poussent les parents à envoyer leurs enfants travailler. « C’est la pauvreté et les conditions de vie déplorables qui entraînent l’exploitation économique des enfants », résume Grâce. « Aussi, malgré la loi qui impose la gratuité des écoles, elles restent payantes. Par conséquent, les parents n’ont pas les moyens de scolariser leurs enfants, et ils les envoient travailler », déplore-t-elle.

Les enfants reporters mobilisés pour leur futur

Enfants reporters pour l'avenir au Bandundu

Tous les trois ont souhaité devenir Enfants Reporters pour plaider en faveur de l’amélioration de la situation des enfants à Bandundu ville. À travers leur reportage, ils apprennent, s’expriment, partagent et donnent la parole aux autres enfants, afin que tous participent à l’amélioration de leurs conditions de vie, afin de militer pour l’égalité et l’avenir à Bandundu.

 

L’UNICEF remercie  l’Union Européenne pour son soutien au programme Femmes et hommes progressons ensemble, dans le cadre duquel les Enfants Reporters ont été formés.

En savoir plus sur les Enfants reporters

Rejeté par tous, Ange est aujourd’hui journaliste grâce à sa formation d’Enfant Reporter

J’étais Enfant Reporter et je suis reconnaissant pour cette belle expérience

Photo: UNICEF RDC 2016 Dubourthoumieu

The following two tabs change content below.

Gwenn Dubourthoumieu

Gwenn Dubourthoumieu s’est intéressé à la photographie alors qu’il travaillait en Afrique pour des ONG humanitaires. Professionnel depuis avril 2010, son travail est régulièrement récompensé. Il travaille régulièrement pour UNICEF RDC en tant que consultant photographique.

Gwenn Dubourthoumieu became interested in photography while working in Africa for humanitarian NGOs. Professional since 2010, his work is regularly rewarded.  He's a photography consultant for UNICEF DRC.

2 comments

  • tant que les occidentaux ne cesseraient de soutenir les dictateurs au pouvoir en Afrique cette pratique continuerait a exister,l’aide que les organismes internationales apportent aux nécessiteux en Afrique ne vaut rien cela ressemble a une personne qui jette de l’eau dans un saut troué.

    Reply
  • Entant qu encadreur des enfants de la ville de Bandundu, j ai particié avec ses enfants sur terrain dans cette experience, mais ce qui reste regretable c est le fait de ne pas etre a mesure a notre niveau d accompagner ses enfants issus des famille pauvre à sortir durablement de la situation qu ils traversent pour jouir pleinement de leur droit comme tous les autres enfants.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This