Des foires aux articles ménagers essentiels pour redonner le sourire aux familles déplacées

Mme Masika est contente d’avoir acheté des biens ménagers de première nécessité pour sa famille

Mme Masika est contente d’avoir acheté des biens ménagers de première nécessité

ACTU – Masika Louise (49 ans) a retrouvé le sourire au cours de la foire aux articles ménagers essentiels (AME) organisée par l’UNICEF et le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) en février 2017 en vue de répondre aux besoins essentiels des personnes déplacées internes et leurs familles d’accueil dans le village de Bitongi, à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Déplacés par les violences au Nord-Kivu

En novembre 2016, Masika Louise et ses 11 enfants ont été surpris en pleine nuit par une attaque perpétrée par un groupe armé contre leur village, Kyaghala, dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu.

Dans la panique, les membres de la famille se sont dispersés en brousse avant de se retrouver, deux jours plus tard, à Bitongi, situé à plus de 30 km de leur village. Ils ont été accueillis par Emmanuel, un homme de bonne volonté qui leur a offert un toit.

Pour joindre les deux bouts, Masika et ses enfants vont travailler avec Emmanuel dans son champ moyennant une rétribution journalière de 1000 à 1500 francs congolais (environ 1 US$), un revenu insuffisant pour nourrir une famille de 13 personnes.

Objectif: acheter en fonction de ses propres priorités

Foires aux articles ménagers: le libre choix des bénéficiaires, Bitangi (Nord-Kivu)

La foire aux articles ménagers, Bitongi (Nord-Kivu)

En février 2017, au cours la foire organisée avec les commerçants locaux, Masika a choisi prioritairement d’acheter des ustensiles de cuisine, des articles de couchage et un pagne avec son coupon de 75 dollars.

« Nous avons beaucoup de besoins, mais le plus important pour nous c’est de pouvoir faire la cuisine et dormir sur un matelas car nous dormons à même le sol ou sur les feuilles de bananiers.

Je remercie infiniment ces organisations et tous ceux qui leur ont donné les moyens de nous venir en aide.”

Malgré leur désir ardent de retourner dans leur village d’origine où ils espèrent reprendre une vie normale, Masika et ses enfants sont encore bien obligés de continuer à vivre à Bitongi à cause de l’insécurité.

« Mon beau-frère a tenté récemment d’aller chercher de la nourriture au village, mais il a été tabassé à mort par des hommes armés. Cela ne nous encourage pas du tout à rentrer. Nous sommes contraints de rester encore ici en attendant que la paix revienne chez nous » a-t-elle déclaré.

Des foires pour soutenir les personnes déplacées par les violences

Avec le soutien financier de l’Union Européenne (ECHO), des Etats Unis d’Amérique (OFDA), du Pooled Fund, du Canada, du Japon, de la Grande Bretagne et de la Suède, l’UNICEF a pu organiser en février 2017 une foire aux articles ménagers essentiels dans le cadre de son programme « Réponse rapide aux mouvements de population (RRMP) ». Cette intervention a permis de soulager la souffrance de Masika et de quelques 14 500 autres personnes déplacées et leurs familles d’accueil dans le territoire de Rutshuru.

This slideshow requires JavaScript.

L’approche « foire » offre l’opportunité aux bénéficiaires d’acheter librement les articles de première nécessité dont ils ont le plus besoin.

Plus d’informations sur les foires aux articles ménagers et le RRMP :

Crédit photo: UNICEF RDC 2017

The following two tabs change content below.

Henriette Chigoho

Henriette Chigoho est Administratrice aux Urgences au bureau de l’UNICEF pour la Zone Est de la RDC. Technicienne en Développement rural, Henriette a travaillé pendant 18 ans dans les projets humanitaires et de développement avant de rejoindre l’UNICEF en mai 2011. Elle soutient que « dans un monde plein de richesse, la pauvreté est une injustice ».

Henriette Chigoho is Emergency Administrator at UNICEF DRC Eastern Zone Office. Henriettre was a rural development technician and worked for 18 years on humanitarian and development projects before joining UNICEF in May 2011. For Henriette, "in a world full of wealth, poverty is an injustice.".

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire