Des foires aux articles ménagers essentiels pour améliorer la vie des personnes déplacées

unicef-rdc-2016-ildephonseURGENCES – Mangina, RDC : Kambale Kasika Ildephonse, 45 ans, originaire d’Isale en territoire de Lubero se trouvait à Etule en Province Orientale lorsque les combats ont éclaté en mi-avril 2016 entre les groupes rebelles « Maî-Maî Simba » et les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Ildephonse, déplacé par les combats et la violence

« Pour la survie de ma famille, j’étais parti pour Etule pour travailler dans des plantations de cacaos, » a-t-il déclaré. « Quand la guerre a éclaté, j’ai fui jusqu’ici à Mangina laissant presque tout derrière moi. »

Depuis, Ildephonse et ses trois enfants ont trouvé refuge à Mangina, dans le nord de la province du Nord-Kivu. C’est là que NRC, un partenaire du mécanisme RRMP depuis 2006, a mis en place des foires aux articles ménagers essentiels permettant aux populations déplacées – venues pour la plupart de Byakato en province de l’Ituri et de l’axe Oicha-Eringeti dans le Nord-Kivu – d’acheter ce dont ils ont prioritairement besoin.

Des foires aux articles ménagers essentiels pour acquérir des biens considérés comme importants

La journée commence par des séances de sensibilisation sur la bonne utilisation de l’aide mais aussi sur les pratiques familiales essentielles comme le lavage des mains.

Foires commerciales

Système de coupons

Ildephonse se retrouve sur la première ligne parmi ceux qui doivent entrer dans la foire. Ne pouvant rester longtemps debout à cause de sa situation de handicap, il est alors conduit par les guides qui lui expliquent l’utilisation des coupons, lesquels servent de monnaie lors des achats à l’intérieur de la foire.

Accompagnée de sa sœur, Ildephonse découvre différents articles ménagers et leurs prix respectifs. Il choisit un sac à dos pour ses enfants, un matelas, un sceau, du savon, une paire de ciseaux et un panneau solaire. Il visite ensuite plusieurs autres stands, revenant de temps en temps vers sa sœur pour vérifier la liste de leurs besoins prioritaires.

unicef-rdc-2016-sac

Ildephonse et sa soeur

« A la maison avec les enfants, nous avions établi une liste de ce que nous allons acheter ici, ça facilite les choses.» dit-il en souriant.

Les foires commerciales sont beaucoup plus flexibles et moins contraignant pour les personnes déplacées.

Autonomie retrouvée pour ceux qui ont tout perdu

« Dans la foire, les personnes à qui l’on vient en aide, ont l’opportunité de choisir ce qu’elles veulent, tandis que lors des distributions de kits déjà constitués, ce choix est réduit ; ces personnes ne se contentent que de ce qu’on leur donne » a indiqué Madame Henriette Chigoho, administratrice aux urgences à l’Unicef Nord-Kivu.

unicef-rdc-2016-ildephonse-et-soeur

Ildephonse et sa soeur

Après plus de deux heures, Ildephonse et sa sœur sont rentrés satisfaits, avec l’espoir que la paix soit rétablie et qu’il revienne à son travail d’antan, la coupe et couture afin de scolariser ses trois enfants.

Reportage sur le terrain


Réponse d’urgence aux mouvements de population

RRMP est un programme d’UNICEF geré avec OCHA pour l’appui à la coordination et mis en œuvre sur terrain en partenariat avec AVSI, IRC, NRC, Save the Children, et Solidarités.

Grâce au soutien financier de bailleurs de fonds comme la Commission Européenne (ECHO), les Etats-Unis d’Amérique (OFDA), le Pooled Fund, le Canada, le Japon, la Grande Bretagne et la Suède, des foires commerciales ont été organisées. Les déplacés internes et leurs familles d’accueil se sont procurés des articles ménagers essentiels pour mener une vie digne et responsable.

Au cours de ces foires de Mangina, 992 familles ont été assistées.

Plus d’informations sur les foires aux articles ménagers essentiels :

The following two tabs change content below.

Justin Kasereka

Justin Kasereka est illustrateur, graphiste et photographe de l’Observatoire des Droits humains (ODH). L’ODH est une ONG de Goma créée par des jeunes issus des structures de participation des enfants au Nord Kivu. Justin est dessinateur depuis l’enfance et s’est formé à la communication visuelle à l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa. Pour Justin, la communication et l’art sont essentiels pour permettre aux enfants et aux jeunes de s’exprimer, et donner une bonne image des enfants congolais, loin des clichés de violences et de guerre.

Justin Kasereka is an illustrator , graphic designer and photographer of the Observatory of Human Rights (ODH). The ODH is an NGO based in Goma, created by young people from child participation structures of North Kivu. Justin draws since childhood and has trained in visual communication at the Academy of Fine Arts of Kinshasa. For him, communication and art are essential to enable children and young people to express themselves, and give a good image of Congolese children, away from the clichés of violence and war.

2 comments

Laisser un commentaire