Vaccination en RDC: des frigos solaires pour sauver des vies

pb_unicef-drc-2016-douglas-lilianne-1L’arrivée de frigos solaires dans la Zone de santé de Lukafu dans la Province du Haut Katanga permet aujourd’hui de sauver la vie de centaines d’enfants. Madame Lilianne Kitungu, vaccinatrice bénévole, a fait de la vaccination son cheval de bataille. Elle a maintenant un allié de taille: le frigo solaire dont bénéficie son aire de santé.

Une zone de santé frappée par les épidémies

Nous sommes dans la zone de santé de Lukafu, une zone rurale grande de 10253 km2 au Sud-Est de la RDC qui compte 11 aires de santé. La présence de chaînes de montagnes et de cours d’eaux rendent l’accès à certaines de ces zones de santé très difficile.

Partageant ses frontières avec trois autres zones de santé endémiques (celle de  Kilwa, de kashobwe et de Kasangulu), le Docteur Vital Panda, médecin Chef de Zone de Lukafu, nous fait remarquer que différentes épidémies dont la rougeole frappent régulièrement la zone de santé de Lukafu.

Liliane, bénévole pour la vaccination des enfants

Liliane Kitungu, vaccinatrice bénévole est une femme dynamique du haut de ses 40 ans ; elle est mère de 11 enfants. Nous l’avons rencontrée pendant la campagne de vaccination de masse contre le virus de la poliomyélite et d’administration conjointe de vitamine A dans l’aire de santé de Lutandula à 130 Km de Lubumbashi.

pb_unicef-drc-2016-douglas-lilianne-2

« Tous mes enfants sont vaccinés car le vaccin les protège contre beaucoup de maladies. Comme moi, il faut encourager les mères à faire vacciner leurs enfants » nous a-t-elle confié.

Liliane Kitungu connait l’importance de la vaccination car elle a connu un cas de rougeole parmi ses enfants. Son enfant a survécu, mais elle n’en n’est pas moins restée profondément marquée.

Qu’est-ce que les frigos solaires changent pour la vaccination?

Liliane nous a raconté le changement depuis l’arrivée des frigos solaires dans l’exercice de son bénévolat et dans la vaccination de masse et de routine dans ses environs.

pb_unicef-drc-2016-douglas-frigo

« Grâce au frigo solaire, on peut maintenant de manière ponctuelle vacciner les nouveau-nés sans craindre de manquer de vaccins » a-t-elle souligné.

« Auparavant pour vacciner nous devions payer des transports pour aller les chercher à Lubanda (27 km de Lutandula) et nous ne travaillions que très peu de temps. Tout était fonction de la glace qui conservait les vaccins. Si la glace fondait, notre travail du jour s’arrêtait et il nous fallait recommencer le lendemain et trouver un moyen de transport. »

Infirmier ou père de famille: tout le monde est conquis

Mwansa Nazer, infirmier titulaire adjoint du centre de santé de Lutandula, confirme que la campagne de vaccination est désormais plus efficace parce que le vaccin est disponible et se conserve en quantité suffisante depuis l’arrivée du frigo. Il nous a également fait remarquer que la méthode de travail avec les vaccinateurs s’est améliorée et le nombre de séances de vaccination s’est considérablement augmenté protégeant du coup la vie des enfants.

Papa Martin Zongwe, un parent venu avec sa fille au centre de santé nous explique ce qui a vraiment changé depuis l’arrivée du frigo solaire : « A l’époque c’était foutu quand tu ratais le passage du vaccinateur. Nous sommes heureux aujourd’hui de pouvoir faire vacciner nos enfants car les vaccins sont souvent disponibles maintenant. »

« Tout a changé depuis l’arrivée des frigos solaires »

Maman Liliane Kitungu, que nous avons suivis en train de vacciner de nombreux enfants nous fait part de son constat : « Je dois reconnaître que tout a changé depuis l’arrivée des frigos solaires. Ce n’est plus comme auparavant. Tout est simple maintenant depuis que nous avons notre frigo. Ca nous aide également au service de la maternité car à l’époque un nouveau-né devait attendre plusieurs mois avant de recevoir son premier vaccin (BCG) mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Maintenant l’enfant reçoit automatiquement son vaccin sans plus attendre. C’est maintenant possible grâce à notre frigo qui nous permet de conserver les vaccins ».

pb_unicef-drc-2016-douglas-lilianne-3

Désormais, l’aire de Santé de Lutandula dispose de son propre frigo solaire dans le cadre du renforcement de sa chaîne de froid appuyé entre autre par le partenaire Gavi.

Madame Lilianne que nous laissons partir vacciner a désormais un allié de taille pour son combat pour la vaccination : un frigo pour sauver des vie.

Renforcement de la chaîne de froid sanitaire en RDC

Le programme de renforcement de la chaîne de froid de la RDC via le programme de Survie de l’UNICEF vise au final la réduction de la mortalité infantile par à une augmentation continue du nombre d’enfants vaccinés. Pour cet objectif principal, le programme entend  la construction d’entrepôts centraux de vaccins et autres intrants de santé dans quatre principales villes du pays (Kisangani, Lubumbashi, Kishansa et Ilebo), l’acquisition et la distribution de 2522 réfrigérateurs solaires pour équiper les zones de santé et leurs dépôts, la mise en service d’un bateau frigorifique pour l’approvisionnement des entrepôts déconcentrés, l’acquisition et la distribution de 16 camions, de véhicules et de motos pour le transport des vaccins vers les zones de santé ainsi que l’acquisition de 75 pirogues pour le transport de vaccins ainsi que la réalisation des stratégies avancées pour atteindre les enfants loin des centre de santé.

Reportage sur le terrain

Plus d’informations sur la vaccination en RDC

L’UNICEF RDC remercie les grands donateurs de son programme d’appui à la vaccination: Gavi, l’alliance du vaccin, la Fondation Bill & Melinda Gates, USAID, le Rotary International, l’Agence de coopération internationale de la République de Corée, l’Agence canadienne de développement international, et l’Agence suédoise de coopération pour le développement.

Photo: UNICEF RDC 2016 Douglas David

The following two tabs change content below.

Douglas David

Douglas est un cinéaste, consultant en communication. Depuis 2009, il a participé à de plusieurs projets mis en place par l’UNICEF et a formé de nombreux Enfants-Reporters et journalistes. Au delà de la passion, l’image est pour lui un moyen efficace de dire au-delà des mots! Son slogan? « Dites le avec des images et ils penseront en mille mots »

Douglas is a filmmaker and communication consultant. Since 2009, he has participated in several UNICEF projects and has trained many Child-Reporters and journalists. Beyond his passion, he finds that the image is the perfect way to say what words cannot! And his favourite catchphrase? “A picture tells a thousand words!”

One comment

  • Si l’Unicef peut penser aussi a installer des frigos solaires dans la zone de santé de Bolomba ey Djombo en Equateur,ça sera une bonne chose.Car ces zsr sont trés reculées et la chaine de froid fait defaut.Il ya la presence de monkey pox qui sevit dans ces zsr.installer des frigos dans ces endroits,sera une solution pour sauver des enfants de ces coins.

Laisser un commentaire