Je suis fière

Je suis fière

Quand on m’a appris que je devais me rendre à New York pour recevoir un prix, je ne pouvais pas le croire. C’est quand nous avons reçu les passeports et les visas, ma maman et moi, que j’y ai cru. J’étais extrêmement contente, très excitée à l’idée d’aller à New York surtout pour l’engagement que j’avais d’aider les filles à aller à l’école.

Depuis 2012, je participe à la campagne Back to school (Rentrée Scolaire) de l’UNICEF. C’est en collaboration avec l’ONG Observatoire des Droits humains (ODH) et la maison de production Kivu Youth Entertainment, que nous faisons des chansons pour encourager les enfants à aller à l’école, en demandant aux parents d’amener les enfants à l’école.

Dans mon cas, je m’intéresse surtout à l’éducation des filles car elles sont nombreuses à rester à la maison à s’occuper des travaux domestiques ou à se marier jeunes.

L’éducation, c’est l’avenir de tous, c’est l’avenir de la nation.

En octobre 2013, l’UNICEF avait fait une vidéo sur moi où je parlais de l’importance de l’éducation, de la rentrée scolaire, de la paix, des filles qui ont du mal à avoir accès a l’éducation ; et un an plus tard, on m’a dit que le Magazine Glamour avait vu la vidéo et je devais aller à New York pour recevoir un prix pour mon engagement. Le prix ‘Femme Glamour de l’année 2014’ est décerné à 10 adolescentes à travers le monde et j’en fais partie avec deux autres filles africaines Nailatu du Nigeria et Careen du Kenya.

[Untitled]

On m’a dit aussi que le prix avait été décerné l’année dernière à Malala Yousafzai pour son engagement pour l’éducation des filles. Malala est forte. Cette année, elle est Prix Nobel de la Paix et elle nous a adressé un message très fort pendant la cérémonie de remise du prix pour nous encourager. Nous avons aussi reçu une lettre que Michelle Obama, la Première Dame des Etats Unis a adressé à chacune d’entre nous, montrant qu’elle est tellement fière de nous.

New York, c’est tellement différent.

Melissa in Natural History Museum2R

Là-bas tout est gigantesque. Les gratte-ciel, c’est tellement grand, tellement impressionnant. J’ai souhaité voir mon pays être aussi développé un jour car j’aime tellement mon pays, la RDC. J’ai même une chanson qui s’intitule «J’aime mon pays ».

J’ai aussi visité le Musée de l’Histoire Naturelle ou j’ai vu des animaux que je n’ai jamais vus. L’animal le plus grand qui n’ait jamais existé est une baleine, et elle exposée là-bas, mais le guide a dit c’est une copie, ce n’est pas la vraie baleine, mais c’est comme une vraie baleine.

J’ai visité aussi Time Square la nuit. Là-bas, ce sont toutes ces lumières qui t’éblouissent. J’étais très heureuse d’avoir vu New York et je ne sais pas comment remercier l’UNICEF pour cette expérience. D’ailleurs le voyage, je l’ai effectué avec ma mère Anni qui, elle aussi, m’a dit qu’elle n’a jamais vu quelque chose comme cela de toute sa vie. Elle était heureuse.

Mais à New York, il fait froid. Toujours 8 degrés Celsius, et pour manger c’était un problème. J’aurais préféré avoir du ‘fufu’ et du ‘pondu’. Mais il n’y avait que des salades, des soupes que je n’avais jamais mangées, et que je n’aime pas beaucoup.

Je dédie mon prix à tout le groupe des jeunes ambassadeurs ‘Back to school »

La cérémonie de remise de prix était indescriptible. Pour que tout se passe bien, on a fait une répétition de ce que nous devrions faire le soir. Il y avait beaucoup de lumière, beaucoup de photographes et de cameras. Quand on a cité mon nom, j’avais peur, mais quand les gens ont applaudi, je me suis senti à l’aise. Je me suis dit que je suis une fille et que je dois pouvoir m’exprimer devant tout le monde.

2

J’ai senti aussi que le travail que je fais est important et que je dois continuer.

Cette année, j’ai fait une chanson sur l’éducation « ce n’est pas la solution » mais mon engagement pour l’éducation ne s’arrête jamais car je crois fermement que l’éducation est la clé du succès. Je sais que si nous avons la paix, avec une bonne éducation, notre pays pourra se développer.

Et c’est pourquoi je dédie ce prix à tous les jeunes garçons et filles avec qui je fais la campagne, les ambassadeurs Back to school. Nous travaillions tous ensemble et ils méritent tous d’être honorés.

J’ai eu une longue discussion avec l’ambassadrice américaine pour les questions féminines Cathy Russel sur la condition de la fille congolaise et les difficultés qu’elle rencontre à aller à l’école. La pauvreté, les conflits, les frais, l’achat des uniformes rendent plus difficile l’accès à l’éducation. J’espère que le plaidoyer que j’ai fait aidera à améliorer la condition des filles de la RDC.

Pendant ce voyage, j’ai rencontré neuf autres filles merveilleuses venues du monde entier qui sont, elles aussi, engagées pour l’éducation, et cela me conforte mon engagement. Nous avons échangé des adresses email pour reste en contact.  Je remercie l’UNICEF et le Magazine Glamour car si je suis arrivée à New York, c’est grâce à eux. Aujourd’hui, je suis reconnue dans le monde entier.

Découvrez en plus sur Melissa :

Mélissa, une fille pleine de talent : l’espoir à l’horizon

Photo : UNICEF RDC Ndiaga Seck

The following two tabs change content below.

Melissa

Melissa, 16 ans, est élève à l’Institut Tupendane de Goma. Chanteuse talentueuse, elle est engagée avec d’autres jeunes chanteurs aux côtés de l’UNICEF pour promouvoir la scolarisation des filles en tant qu’ambassadrice Back to school depuis trois ans. En 2014, elle est nommée Femme Glamour de l’année.

Melissa, 16 years old, is a student at the Institute Tupendane of Goma. Talented singer, she joined with other young singers and with UNICEF to promote the education of girls as the ambassador of Back to school project for three years. In 2014, she is one of Glamour Woman of the Year

Derniers articles parMelissa (voir tous)

3 comments

  • félicitations Melissa, c’est notre fierté de te voir nous representer et gagner le prix femme glamour de l’année, ca nous honore et nous en sommes tous content #BackToSchoolForever 🙂

    Reply
  • Merci à l’UNICEF pour son engagement en faveur de nos compatriotes les plus jeunes. J’encourage également #Melissa notamment pour son engagement en faveur de ses semblables. J’aurais aimé la rencontrer, mais pas pour bientôt ! Son engagement me passionne considérant combien je tiens aussi à l’avenir de la jeunesse, au bien-être de l’enfant et la qualité de l’éducation pour tous.
    Bravo à #Unicef, bravo à #Melissa

    Reply
  • félicitations chère Mélissa! et merci à l’UNICEF qui nous permet à nous filles de goma d’exploiter nos talents de différentes manières et je demande que cela soit une routine pour promouvoir l’éducation de la jeune fille en RDCongo.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This