La lecture m’apprend la conjugaison, l’orthographe et de nouveaux mots

français à Goma

Séance de lecture à l’Institut français de Goma

Chaque mercredi, la salle spacieuse de l’Institut français de Goma, chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, accueille une centaine d’enfants autour de le lecture. La séance commence par une lecture silencieuse, après laquelle un enfant expose le contenu de son livre. Les autres enfants critiquent l’exposé et posent leurs questions. Un encadreur modère la séance pour permettre à plus d’enfants de s’exprimer.

Aïsha, 9 ans, est élève en cinquième année primaire. Elle vient très souvent à la bibliothèque et est très contente d’avoir l’opportunité d’améliorer son apprentissage de la langue française. « J’aime étudier. Quand je viens ici, c’est comme à l’école et cela m’intéresse beaucoup. J’apprends à conjuguer et à bien lire », explique la jeune fille. Aïsha apprend beaucoup plus que la conjugaison et l’orthographe.

Aïcha, 9 ans

La jeune fille apprend aussi de nouveaux mots. « Avant, je ne savais pas ce qu’est la définition d’un ‘monde hostile pour les enfants’. En lisant l’histoire d’une fille qui a été obligé de vivre dans la rue car il a été chassé par sa belle-mère, je sais ce que cela veut dire maintenant », explique Aïcha. « Je m’ennuierai si je ne peux plus venir lire des livres ici à la bibliothèque », conclut Aïsha.

Réduire la distance entre les enfants et les livres

C’est grâce à un partenariat entre l’UNICEF et l’Institut français de Goma que la petite Aïsha a l’occasion d’améliorer son apprentissage de la langue française. Auparavant, l’accès à la bibliothèque était payant mais aujourd’hui il a été rendu gratuit afin de renforcer les capacités en lecture des élèves du niveau primaire. Ce partenariat vise à soutenir le Gouvernement dans la mise en œuvre de la réforme curriculaire. En effet, la plupart des écoles au Nord-Kivu n’ont pas de bibliothèques et les élèves n’ont pas la possibilité d’accéder à des livres adaptés à leur niveau.

« L’appui de l’UNICEF nous a permis, à travers notre initiative de bibliothèque mobile, de sortir avec les livres pour aller à la rencontre des élèves avides de la lecture », a confié Matthias Assani, coordinateur de l’Espace francophone.

A travers la bibliothèque mobile, les enfants participant aux activités de lecture ont amélioré sensiblement leurs résultats scolaires. La bibliothèque est allée à la rencontre d’enfants dans certains territoires reculés de la Province. Beaucoup d’enfants vulnérables ont, pour la première fois, tenu un livre dans leurs mains !

Le coordinateur de l’Espace francophone, estime qu’il est difficile de protéger un enfant ou de le faire participer s’il est ignorant de ses droits. « La lecture devient donc un outil de protection, de participation et d’épanouissement intellectuel de l’enfant » conclut Matthias Assani.

The following two tabs change content below.

Cynthia Kanyere

Cynthia Kanyere est chargée de communication à l’UNICEF pour la Zone Est RDC. Sociologue de formation, elle travaille depuis 2005 dans le domaine du journalisme et de la communication. Elle est fascinée par les enfants, quelle que soit leur classe sociale ou leur race. Son credo : « Agis pour chaque enfant de la même façon que tu agis pour ton propre enfant ».

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire