La radio et la télévision pour faire entendre la Voix de l’Enfant

La radio et la télévision pour faire entendre la Voix de l’Enfant

Voix de l’Enfant – Connaissez-vous le rôle des radios et télévisions locales dans la promotion des droits des enfants ? A travers cet article de blog, je vais vous expliquer l’enjeu des émissions d’enfants en Ituri, au nord-est de la République Démocratique du Congo.

Pourquoi des enfants à la radio et à la télévision?

Notre expérience a prouvé que les outils de communication de masse sont un moyen efficace pour la promotion de la participation des enfants et la vulgarisation des instruments juridiques des droits de l’Enfant dans notre province. Les articles 12 à 15 de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) promeuvent la participation des enfants d’une façon générale dans les questions les concernant :

Un enfant a le droit de dire ce qu’il pense, ce qu’il ressent et ce qu’il souhaite sur toutes les questions qui le concernent. Les Etats parties doivent tenir compte de l’opinion des enfants, et penser à eux en prenant leurs décisions.

Plus les enfants sont réfléchis, plus les adultes tiennent compte de leur opinion. Ils disent alors que les enfants sont suffisamment mûrs pour participer aux décisions. Des enfants plus jeunes ont une autre maturité que les enfants plus âgés et les adolescents.

Notre « Voix de l’Enfant » en Ituri

Ramazani-Radio-Bunia

Si il y a des choses qui m’intéressent personnellement et à quoi je consacre un intérêt particulier, c’est bien la préparation et la coordination de nos émissions « Sauti Ya Watoto » ce qui signifie la « Voix de l’Enfant » en swahili.

Une série d’émissions est organisée hebdomadairement sur diverses chaînes de radios et télévisions pour faire des enfants des acteurs de la promotion et de la protection de leurs droits dans la ville de Bunia, chef lieu de la nouvelle province de l’Ituri. Ces émissions sont pour nous des moyens importants et inévitables pour atteindre un grand nombre de personnes, tant dans population urbaine que rurale.

Plus de 150 émissions d’enfants en 1 an en Ituri !

2015 a été une année sans précédent dans le cadre des productions des émissions radios et télévisées sur les droits de l’Enfant. Et pour cette année 2016, le record n’est pas moins. Plus d’une trentaine d’émission ont déjà été diffusées et d’autres sont en cours de préparation pour le reste de l’année.

Semon une étude de TARGET, la “RCR” est la radio la plus accessible et la plus écoutée quasiment sur l’ensemble de la province de l’Ituri, suivie de la “RMB”.

Du 04 janvier au 27 décembre 2015, près des 150 émissions ont été réalisées : 4 émissions par semaine dont 3 émissions sur les radios et 1 sur la télévision accompagnées d’éditions spéciales.

Ces chaines sont aussi les premières en Ituri à avoir consacré des plages aux Enfants-Reporters dès les années 2012. Un beau fruit de leur plaidoyer auprès des responsables des stations. Quant à nous qui avons été formés plus récemment, un espace nous a été accordé sur la “Radio CANDIP” mais surtout une plage d’une heure environ sur la seule et unique télévision locale “RTS”.

La recette de nos émissions radio

Ramazani-Radio-Bunia-8

A chaque émission, un article soit de la CDE ou de la Loi portant protection de l’Enfant (LPPE) fait la Une, toujours dans la logique d’exposer la situation des enfants en Ituri.

Une équipe d’Enfants-Reporters est sélectionnée chaque semaine pour récolter des données, avec leur téléphone mobile faute de matériel de reportage. Les défenseurs judiciaires, les responsables des différents services étatiques et privés, les parents et autres leaders communautaires font partie des invités parfois, pour donner la teneur à l’émission mais aussi débattre sur l’article du jour. On met un accent particulier au caractère interactif de nos émissions.

Les émissions sont produites principalement en français, cependant le swahili et lingala interviennent aussi pour simplifier la compréhension auprès des auditeurs.

Sans grands moyens, nous donnons le meilleur de nous-mêmes

Noton que la production et la réalisation des émissions sont le fruit des efforts des Enfants-Reporters qui travaillent sans accompagnement financier ou logistique mais néanmoins décidés et engagés de jouer un rôle actif dans la vulgarisation de leurs propres droits.

Les membres du Club d’Ecoute pour Enfants sous le leadership des Enfants-Reporters ne cessent de donner le meilleur d’eux-mêmes pour la réussite de ces émissions.

Outres les émissions hebdomadaires sur les articles de la Convention ou de la Loi portant protection de l’Enfant, des éditions spéciales sont organisées pour parler de la campagne “Back to School” ou encore notre projet annuel Vacances citoyennes.

Notre plaidoyer pour atteindre tous les villages

La distance que les enfants parcourent à pied pour atteindre les radios ou encore la télévision et le manque de matériel de reportage sont autant d’obstacles auxquels nous faisons face et qui ne favorisent guère notre combat. Cependant, même sans grands moyens, nous donnons le meilleur de nous-mêmes pour faire connaître à tous nos propres droits.

Nous souhaiterions dans un avenir proche, grâce à notre plaidoyer avec les responsables des médias locaux et le gouvernement provincial, parvenir à couvrir les différentes zones de la province qui actuellement ne sont pas couvertes par les médias de la ville de Bunia.

Nombreux sont ceux qui sont intéressés par nos émissions et qui en tirent profit. Un avenir plus sûr et meilleur pour les enfants est possible ! Continuons à vulgariser la CDE et la LPPE auprès des populations pour une plus large protection de l’enfant en RDC.

Plus d’informations sur la participation des enfants en RDC :

 

The following two tabs change content below.

David

David a rejoint le Club d'Ecoute pour Enfants en 2012. Deux ans après, il en est devenu le porte-parole puis en 2015, le coordonnateur. La même année, David est devenu Enfant Reporter. Il présente également diverses émissions sur les droits de l'Enfant. "Parler des droits de l'Enfant via les médias, c'est ma préférence". David étudie le droit à Bunia et rêve de travailler à la défense des droits des plus vulnérables.

David joined the Children's Listening Club in 2012. Two years later, David became the spokesperson and in 2015 the coordinator. That same year, David became a child reporter. Since 2014, David has hosted various programmes on child rights.  "I want to use the media to talk about child rights”. David studies law in Bunia and dreams of working to protect the rights of the most vulnerable. He says he will always work for children.

2 comments

  • La radio et la television constituent l’un des outils de la communication pour le changement des comportements.Nous signalerons ici encore que jusqu’ici la radio communautaire reste le moyen a grand echelle et a grande dimension de diffusion dont le message peut atteindre un bon nombre de personnes.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This