L’Agence Coréenne de Coopération Internationale et l’UNICEF : En partenariat pour le renforcement de la vaccination de routine en RDC

L’Agence Coréenne de Coopération Internationale et l’UNICEF : En partenariat pour le renforcement de la vaccination de routine en RDC

Kinshasa, le 29 février 2016L’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) et l’UNICEF ont signé un accord de partenariat pour un financement de plus de 6 millions de dollars des Etats Unis pour renforcer la vaccination des femmes enceintes et des jeunes enfants dans des zones particulièrement vulnérables aux épidémies en raison d’une faible couverture vaccinale. De 2010 à 2012, KOICA, a déjà financé à la hauteur de 2 millions de dollars des Etats Unis pour le renforcement de la vaccination de routine en la République Démocratique de Congo, toujours en collaboration avec l’UNICEF.

Ce projet, d’une durée de trois ans, couvrira trois Divisions Provinciales de la Santé (Kinshasa, Haut-Katanga et Ituri) et permettra d’atteindre environ 613,000 enfants de moins d’un an et 703,200 femmes enceintes. Les fonds mobilisés s’élèvent à 4 millions de dollars des Etats Unis pour le Gouvernement Coréen et 2 millions de dollars des Etats Unis pour l’UNICEF.

Le choix des trois Divisions Provinciales de Santé de Kinshasa, Haut Katanga et Ituri est basé sur une analyse menée conjointement par les experts du Programme Elargi de Vaccination (PEV), l’UNICEF et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette analyse a prise en compte différents facteurs de risques tels qu’une couverture vaccinale et une surveillance épidémiologique insuffisantes.

Ayant été certifiée « libre de circulation du poliovirus sauvage » en novembre 2015, la République Démocratique du Congo doit maintenant renforcer les services de vaccination de routine afin de préserver ces acquis et permettre une augmentation progressive de la couverture vaccinale. «Selon le Dr. Félix Kabange Numbi, Ministre de la Santé Publique, il est urgent de renforcer la vaccination de routine afin de garantir à chaque enfant et à chaque femme enceinte, quel que soit l’endroit où ils vivent et quel que soit leur niveau économique, le droit d’être protégés contre toutes les maladies facilement évitables par la vaccination».

L’ambassadeur de la République de Corée en RDC, Son Excellence Monsieur Kwon Ki, a du reste souligné : « La vaccination est l’un des meilleurs moyens de sauver la vie de millions d’enfants et permet à l’Etat et aux familles de faire des économies sur les coûts de santé. Il s’agit de l’un des meilleurs investissements qu’un pays peut faire pour assurer son développement ».

« Le renforcement des services de vaccination de routine va permettre de multiplier les contacts entre le système de santé et les enfants et les femmes enceintes, créant ainsi de multiples opportunités pour faire bénéficier ceux-ci d’autres interventions essentielles pour leur survie, telles que la prise en charge des maladies de l’enfant, la supplémentation en vitamine A, fer et acide folique, ou encore la distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide a déclaré le Représentant de l’UNICEF en RDC, le Dr. Pascal  Villeneuve.

Le projet de renforcement de la vaccination de routine dans les provinces de Kinshasa, Haut Katanga et Ituri cible les communautés les plus vulnérables et les plus exclues, de façon à protéger tous les enfants et les femmes enceintes contre les maladies évitables par la vaccination.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter:

Jong-In Lee, Expert en Santé, KOICA, +243-15-129-951, [email protected]

Yves Willemot, Chef de la Communication, UNICEF RDC, + 243 (0) 81 88 46 746, [email protected]

Pour des informations sur la situation des enfants en RDC et l’action de l’UNICEF :

Suivez www.ponabana.com

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

2 comments

Laisser un commentaire