L’allaitement maternel: un mode de nutrition idéal pour la survie et le développement de l’enfant

L’allaitement maternel: un mode de nutrition idéal pour la survie et le développement de l’enfant

Chaque année, la semaine du 04 août se caractérise par la commémoration de la Déclaration «Innocenti» sur la protection, l’encouragement et le soutien de l’allaitement maternel, signée par l’OMS et l’UNICEF en août 1990. Depuis des années la promotion de l’allaitement maternel  est fortement encouragée aussi en vue d’atteindre le quatrième Objectif du Millénaire pour le Développement, notamment la réduction du taux de mortalité infanto-juvénile.

A cette occasion, nous allons présenter quelques analyses simples sur la pratique de l’allaitement maternel en RDC.  Les paragraphes de cette analyse sont basés  sur le rapport préliminaire de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) conduite en RDC de Novembre 2013 à février 2014 en comparaison avec EDS 2007 et MICS  2010.

Les mères ont façonné le futur de leur enfant dès les 6 premiers mois de sa vie

La mise au sein précoce consiste à allaiter l’enfant aussitôt qu’il naît, c’est-à-dire dès la naissance de l’enfant. Celui-ci, à peine né est très réveillé avec un réflexe de succion très fort. Cela va permettre à l’enfant de prendre du “colostrum” ou premier lait secrété juste après l’accouchement et très riche en graisses et en sels minéraux. Grâce à ce liquide, l’enfant élimine son “méconium”, c’est à dire ses premières selles à aspect visqueux et verdâtre et son système immunitaire commence à être renforcé pour s’adapter à son nouvel environnement vital. L’allaitement maternel est le meilleur moyen d’apporter aux nouveau-nés les nutriments dont ils ont besoin pour leur développement et pour construire les défenses immunitaires.

L’allaitement maternel exclusif du nourrisson jusqu’à l’âge de six mois est fortement recommandé ainsi que la poursuite de l’allaitement jusqu’à deux ans, en l’associant à une alimentation de complément qui convienne.

Le graphique qui suit montre  comment les pratiques/choix d’alimentation et allaitement de l’enfant jusqu’à l’âge de six mois ont évolué de 2007 à 2014.

Allaitement 6mois fr

En effet, en 2014, dans le groupe d’âge de moins de 6 mois, un enfant sur deux (48%) n’a reçu que le lait maternel, c’est-à-dire qu’il a été exclusivement allaité au sein: cependant cette proportion a nettement augmenté depuis 2007 où elle était estimée à 36%. Dans d’autres cas, les enfants de moins de six mois ont déjà reçu autre chose en plus d’être allaités, essentiellement de l’eau (20%), ou des suppléments solides ou semi-solides (24%). Par rapport aux recommandations internationales en matière d’alimentation des jeunes enfants, l’introduction d’autres liquides ou suppléments a donc lieu à un âge trop jeune.

L’allaitement maternel après les six mois de vie de l’enfant

A partir des six mois de vie de l’enfant, on recommande que l’allaitement soit accompagné par les aliments de complément.

Le graphique qui suit présente la situation relative à l’allaitement et alimentation de l’enfant jusqu’à l’âge de 2 ans

Allaitement 2ans fr

On note ici que la recommandation relative à la continuation de l’allaitement avec l’introduction d’aliments solides de complément à partir de l’âge de six mois est en train d’être suivie en RDC: 79% des enfants de 6 à 9 mois sont toujours allaités et reçoivent, en plus, des aliments de complément.

C’est très positif aussi de constater que en 2014   64% d’enfants de 20-23 mois continuent à être allaités. C’est une bonne et nette évolution par rapport à 2010 (MICS)[1] ou ce pourcentage était de 53%, soit 11% d’amélioration.

Encourageons les communautés de poursuivre l’allaitement des jeunes enfants jusqu’à 2 ans

Les mères sont encouragées à pratiquer l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois et poursuivre l’allaitement de  leurs enfants jusqu’à deux ans d’âge afin d’assurer à ces derniers une santé et une immunité efficace, et aussi un développement équilibré sur tous les plans.

Pour plus d’informations : « Les enfants – monde de demain » 

 


[1] MICS: Multiple Indicator Cluster Surveys.

L’Enquête Démographique et de Santé en RDC

Toutes les données sont tirées de l’Enquête Démographique et de Santé en RDC 2013/2014 (EDS 2013/2014).

L’EDS 2013/2014 a été réalisée par la Ministère du Plan et Suivi de la Mise en Oeuvre de la Révolution de la Modernité en collaboration avec le Ministère de la Santé Publique avec l’appui de nombreux partenaires comme l’UNICEF, USAID,PEPFAR, la coopération britannique, la Banque Mondiale, le Fonds MondialUNFPA et la Fondation Bill et Melinda Gates.

 

The following two tabs change content below.

Flavien Mulumba

Flavien Mulumba est Officier de Monitoring et Evaluation pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa. Il croit fermement qu’investir dans les enfants en allouant plus de ressources pour favoriser leurs droits, c’est construire le monde de demain.

Flavien Mulumba has worked is a Monitoring and Evaluation Officer at the UNICEF office in Kinshasa. He believes firmly that investing in children's futures and allocating resources to protect their rights is creating a better world for tomorrow.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire