Lançons nous pour l’école

Lançons nous pour l’école

Commentaire du photographe

Cette photo a été prise à l’école Kimpanda de Djuma (Bandundu), qui a participé à une campagne porte-à-porte pour identifier et inscrire les enfants de 6 ans qui n’allaient pas à l’école. L’an dernier, l’école avait ainsi pu récupérer au moins 22 élèves, grâce à la campagne porte-à-porte.

Notre visite à Kimpanda n’a pas dérogé à la règle selon laquelle chaque visiteur est accueilli de manière très solennelle par l’ensemble des enseignants et des élèves : on chante des chansons et qu’on m’offre des fleurs pour me souhaiter la bienvenue. Généralement, dans ces moments-là, je suis très mal à l’aise, car les discours s’enchaînent et j’ai parfois l’impression (un peu désagréable) d’être un Chef d’Etat en visite officielle.

Alors, une fois le protocole derrière nous, je décide d’aller à la rencontre des élèves  – qui m’entourent d’un coup pour être pris en photo, sans aucune méfiance.

Je monte sur les racines d’un arbre, je prends un angle large avec mon appareil ; certains enfants sautent jusqu’à toucher l’objectif.

Cette photo montre pour moi l’enthousiasme des enfants dès qu’on leur accorde un peu d’attention… ce même enthousiasme que l’on retrouve dans le reste de la République démocratique du Congo, dès que les enseignants offrent la possibilité aux enfants de participer.

Contexte

Selon l’enquête nationale sur la situation des enfants et adolescents en dehors de l’école en RD Congo, 576 549 enfants  de 5 à17 ans, dont 274 540 de 6 à11 ans, tranche d’âge de la scolarisation obligatoire, étaient exclus de l’école au Bandundu en 2012.

La province a réalisé des progrès remarquables en terme de scolarisation, en passant d’un Taux Net de Fréquentation scolaire au primaire de 52% (EDS 2007) à 80% (MICS 2010) grâce essentiellement à la politique de gratuité et à l’intensification des campagnes d’inscription massives. Mais des efforts restent nécessaires pour atteindre la scolarisation primaire universelle à l’échéance fixée.

Innovation

Pour accélérer la marche vers cette scolarisation universelle dans la province, les autorités de l’éducation, avec l’appui de l’UNICEF, ont mis en place, dans le cadre de la campagne d’inscription de tous les enfants à l’école dès l’âge légal,  une stratégie dite de “porte-à-porte”, initiative simple et efficace de visite des familles pour inciter les parents réticents à inscrire leurs enfants à l’école.

Cette campagne dite de porte à porte, organisée à titre expérimental en 2011-2012 dans 4 sous-divisions,couvre aujourd’hui l’ensemble du territoire de la province du Bandundu qui compte 52 sous-divisions de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel.

Les principales cibles de la campagne “porte-à-porte” sont les enfants de 6 et 7 ans non scolarisés dont l’enquête EADE (Enfants et Adolescents en Dehors de l’Ecole) a estimé le nombre à environ  200 000 en 2012 dans le Bandundu, soit 73% des enfants en âge d’aller à l’école primaire.

Un rapport du Ministère Provincial de l’Enseignement primaire, Secondaire et Professionnel de 2013 a établi que cette campagne, qui s’appuie essentiellement sur la participation communautaire, a bénéficié de l’implication de 24 000 volontaires issus des communautés locales et a permis de récupérer 100 500 enfants de 6 et 7 ans non scolarisés.

Photo : UNICEF RDC 2014 Benoît Almeras

The following two tabs change content below.

Benoit Almeras

Benoit Almeras est volontaire des Nations Unies – il occupe les fonctions de chargé de communication pour la zone Est de la RDC pour le PNUD. En plus de sa passion pour la photographie et la musique congolaise, il aime raconter les histoires des personnes qu’il rencontre. Un crédo : « Si les voyages forment la jeunesse alors je veux rester jeune toute ma vie ! »

Benoit Almeras is a United Nations volunteer- he is responsible for communication for the UN development programme in the eastern zone of the Democratic Republic of Congo. As well as his passion for photography and Congolese music, he likes to tell the stories of the people he meets. His mantra is: "If travelling shapes youth then I want to stay forever young!"

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This