Le coach Florent Ibenge participe à la campagne d’enregistrement des nouveaux nés à l’état civil

Le coach Florent Ibenge participe à la campagne d’enregistrement des nouveaux nés à l’état civil

Décembre 2015 – L’hôpital militaire central du camp lieutenant-colonel Kokolo de Kinshasa a connu une ambiance particulière. La présence de Florent Ibenge, célèbre entraîneur de l’ASV Club et sélectionneur de l’équipe nationale A de football de la RDC, a attiré l’attention des membres du personnel soignant, des malades, des gardes malades et des badauds qui se trouvaient là.

Florent Ibenge et l’UNICEF

En fait, le coach Ibenge s’est rendu dans cet hôpital militaire à la demande du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et de la Division provinciale de l’Intérieur de Kinshasa pour prendre part, en sa qualité de leader d’opinion, à l’enregistrement des naissances des nouveaux nés à l’état-civil par le bureau secondaire de l’état-civil installé à la maternité de cet hôpital. Il en a profité pour sensibiliser les parents à l’importance de cet acte légal qui protège l’enfant.

De la déclaration de naissance à protection de l’enfant

IMG_06362En effet, la déclaration de la naissance à l’état-civil qui lieu à la délivrance gratuite de l’acte de naissance est une obligation légale qui permet de mieux protéger les droits fondamentaux de l’enfant (droit à l’identité avec un nom et une nationalité, droit d’être reconnu membre d’une famille et d’une communauté, droits liés à l’héritage et autres droits reconnus à tout citoyen).

La déclaration de la naissance permet aussi de protéger l’enfant contre toute forme d’abus (mariage précoce, enrôlement dans les forces et groupes armés, travail forcé, …). La législation congolaise oblige les parents à déclarer leurs enfants à l’état-civil avant qu’ils atteignent l’âge de 90 jours. Si ce délai est dépassé, il faudra obtenir, moyennant des frais, un jugement supplétif d’acte de naissance auprès du tribunal pour enfant ou de grande instance du ressort de sa résidence. Selon les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS 2013-2014), le taux d’enregistrement des nouveaux nés à l’état-civil en RDC est de 25% seulement et de 39% pour la ville de Kinshasa.

Ibenge interpelle les parents et les autorités

A 54 ans, Florent Ibenge est entraineur de football depuis au moins 30 ans. Il a été formé en France. Il y a quelques années, un de ses amis, le célèbre footballeur français Nicolas Anelka l’avait amené en Chine pour y entraîner un club professionnel. Anelka y a été joueur-entraîneur alors que Florent Ibenge a été un de ses adjoints comme coach.

IMG_06572A l’hôpital militaire central de Kinshasa, Florent Ibenge est entré dans la salle d’hospitalisation de la maternité où il a assisté à une séance d’enregistrement des bébés à l’état-civil. Il a ensuite procédé à la remise des actes de naissance de ces bébés à leurs mères. Le Coach Ibenge a déclaré à cette occasion : « Je suis venu remettre aux parents les actes de naissance des nouveaux nés pour soutenir la campagne d’enregistrement des naissances à l’état-civil. L’enregistrement des enfants à l’état-civil est un acte très important parce qu’il permet de connaitre l’âge et la lignée de ces enfants et de les protéger ». Ibenge a saisi l’occasion pour lancer un vibrant appel aux parents d’enregistrer leurs enfants à l’état-civil. Il a aussi interpellé les autorités nationales et provinciales pour qu’ils installent dans les maternités et dans les lieux proches de la population des bureaux secondaires de l’état-civil qui faciliteront ainsi la déclaration des naissances dans un délai de 3 jours après l’accouchement.

Selon Florent Ibenge, le problème de manque d’actes de naissance a des conséquences néfastes dans le monde du football où la CAF et la FIFA organisent des compétions d’âges. Il arrive parfois, a-t-il indiqué, qu’on ait des joueurs dont l’âge ne correspond pas à la compétition dans laquelle ils sont alignés parce qu’ils ne connaissent les dates exactes de leur naissance par manque d’actes de naissance. Si, par exemple, un joueur de 20 ans ou plus est aligné dans une compétition réservée aux moins de 17 ans et que cela est découvert, le pays sera disqualifié pour tricherie, a-t-il fait savoir.

Le 16 décembre 2015 à l’hôpital militaire central du camp Kokolo, Florent Ibenge étaitIMG_0769 accompagné des personnes suivantes : le lieutenant-colonel Mwamba Mbuyi, directeur régional adjoint des services d’éducation et d’actions sociales des FARDC (Forces Armées de la RDC) à Kinshasa ; M. Noel Luenda, chef de bureau en charge de l’état-civil à la division provinciale de l’Intérieur de Kinshasa ; Mme Vanessa Wirth, spécialiste en protection de l’enfance en charge de l’enregistrement des naissances à l’UNICEF/RDC ; Mme Sylvie Sona, chargée de communication à l’UNICEF/RDC.

Plus d’informations sur l’enregistrement des naissances en RDC

The following two tabs change content below.

Norbert Tambwe

Norbert est journaliste professionnel depuis plus de 30 ans et membre du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant. Il a choisi de se consacrer au secteur de la santé. Il a publié des centaines d'articles sur les problèmes prioritaires de santé en RDC: l'eau, l'hygiène et l’assainissement, le VIH/SIDA, le paludisme, la vaccination, la nutrition, etc.

Norbert has been a professional journalist for more than 30 years. He has chosen to dedicate himself to one sector in particular: Health. He has written hundreds of articles on priority health problems in DRC: water, hygiene and sanitation, HIV/AIDS, malaria, vaccinations, nutrition, etc.

Laisser un commentaire