Nord-Kivu: les communautés contre la mortalité des enfants

Une maman dotée d'un des kits familiaux contre la mortalité des enfants et des mèresQuand nous les rencontrons dans le centre de santé de Vuhovi, Dr Adelard Nzanzu Malambo et Dr Matondo Kinduelo sont plongés dans une vive discussion sur la lutte contre la mortalité des enfants. Dr Nzanzu est le médecin chef de la zone de la santé de Vuhovi, dans la partie  Nord de la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC). Il écoute attentivement ce que lui raconte son collègue venu de la province du Kongo Central, à l’extrême ouest du pays, pour l’appuyer dans la mise en œuvre du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité infanto-juvénile et maternelle.

La clé du programme contre la mortalité des enfants

Le programme pilote du gouvernement congolais mis en place avec l’appui de l’UNICEF dans la zone de santé de Mbanza Ngungu au Kongo Central a été un succès. Sur base de cette  expérience, le programme a également été  mis en œuvre au Nord-Kivu et dans de nombreuses autres provinces, grâce à l’appui de l’Union européenne.

Dr Nzanzu a bien compris l’importance du fondement communautaire du programme :

Sans appropriation du programme par la communauté, les résultats ne seront pas au rendez-vous.

“C’est pourquoi, dès le début, nous avons commencé par informer les cellules d’animation communautaires. Ces cellules sont composées de membres élus des communautés. Elles jouent un rôle central dans la sensibilisation des ménages et des communautés sur des questions liées à la santé et aux droits de l’Enfant. Quand nous leur avons parlé du programme de réduction de la mortalité des enfants et des mères et de la volonté du gouvernement de l’introduire dans leurs communautés, les membres des cellules ont réagi de manière enthousiaste. Ils étaient immédiatement partant.”

Dr Nzanzu a aussi souligné la gratitude exprimée par la population qui se voit délivrée de l’obligation de toujours devoir aller acheter des médicaments pour des maladies courantes et récurrentes comme la fièvre et la diarrhée. Son collègue du Kongo Central le rejoint et confirme à quel point l’appropriation du programme par la communauté est cruciale :

Les cellules d’animation communautaires et les relais communautaires ont été déterminants dans le succès du programme à Mbanza Ngungu, et ils continuent à l’être aujourd’hui.

Coordination de la distribution des kits familiaux contre la mortalité des enfants et des mères au Nord Kivu, RDC

Dr Adelard Nzanzu Malambo du Nord Kivu, Dr Matondo Kinduelo du Kongo Central et Dr Rose Nkiko de l’UNICEF partagent leur expertise pour la distribution des kits familiaux au Nord-Kivu.

Les défis de la lutte contre la mortalité des enfants en RDC

104enfants meurent avant leurs 5 ans sur 1000 naissances vivantes
La République Démocratique du Congo a réussi à réduire considérablement la mortalité des enfants depuis quelques années. Cependant, le pays continue à faire face à des taux de mortalité infanto-juvénile très élevés dont la majorité pourrait être évitée : 104 pour mille naissances vivantes. La RDC fait partie des 6 pays qui portent 50% de la charge mondiale de la mortalité des enfants de moins de 5 ans. Les efforts pour réduire la mortalité des enfants dans le pays doivent donc être poursuivis.

Le programme qui est en train d’être mis en œuvre à Vuhovi et dans cinq autres zones de santé du Nord-Kivu avec le financement de l’Union Européenne, s’attaque aux goulots d’étranglement qui expliquent les taux importants de mortalité des enfants et des mères en RDC. Il se focalise sur six stratégies d’action : la couverture universelle des soins de santé, l’appui à la continuité des soins, l’amélioration de la gouvernance des services de santé, le renforcement du personnel de santé, la communication pour le développement et l’engagement communautaire.

Des kits familiaux pour soigner les maladies de l’enfant

Rose Nkiko, l’un des médecins de l’équipe UNICEF qui suit aussi la mise en œuvre du programme dans le Nord-Kivu à partir de Goma, parcourt avec ses collègues les prochaines étapes du démarrage du programme. Dr Nzanzu lui rapporte : “Nous avons finalisé le dénombrement de la population ciblée et avons compté 22 556 enfants de moins de 5 ans et 4 777 femmes enceintes.” DrNkiko conclut : “C’est ce nombre de kits familiaux de prise en charge de la maladie des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes qui seront distribués au sein des familles dans le courant des semaines à venir”. La distribution des kits familiaux est sans doute l’aspect le plus visible et innovant du programme.

Le kit familial de prise en charge du jeune enfant est distribué au sein de chaque ménage ayant un enfant de moins de cinq ans. Chaque kit contient les médicaments de base pour lutter contre les maladies tueuses en RDC. Ces médicaments permettent de contrôler au niveau familial la fièvre causée par le paludisme, les infections respiratoires aigües et de prévenir la déshydratation due à la diarrhée. L’ajout de multi micronutriments permet de  prévenir la malnutrition qui touche un nombre élevé d’enfants.

This slideshow requires JavaScript.

Des kits pour la santé des mères

En dehors des kits qui adressent les maladies des enfants, sera aussi mis à la disposition le Kit d’accouchement ; il est destiné aux femmes enceintes et il garantira à chacune de ces femmes un accouchement sécurisé et propre. Le kit d’accouchement contient aussi 2 documents importants ; la procuration qui permettra l’enregistrement du nouveau-né a l’état Civil et le programme outil indispensable à la conduite du travail d’accouchement.

L’accès au service de santé est favorisé pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans par la mise en place d’un tarif forfaitaire, fruit d’un consensus entre la population, les structures de santé et la Zone de santé.

Dr Nzanzu a hâte de passer à la prochaine étape du programme dans sa zone de santé et de voir arriver les kits familiaux : “Nos relais communautaires sont prêts à commencer la distribution des kits dans chacun des 50 ménages dont ils sont responsables et qu’ils suivront de près.” Une belle aventure est en passe de commencer à Vuhovi, une aventure dont on ne peut s’imager un plus bel objectif : sauver la vie des enfants.

 

Financement du programme contre la mortalité infanto-juvénile et maternelle

Le programme CAO4&5 du gouvernement congolais est mis en place avec l’appui de l’UNICEF, de la Banque Mondiale, de Gavi, l’Alliance du vaccin et du Fonds Mondial. Pour sa mise en oeuvre, l’UNICEF a le soutien de l’Union Européenne et de la Suède notamment.

 

Photo de couverture: UNICEF RDC 2015 Gwenn Dubourthoumieu

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

Laisser un commentaire