L’Espace Amis des Enfants m’a appris à vivre positivement

L’Espace Amis des Enfants m’a appris à vivre positivement

« J’ai traversé la rive du fleuve Congo en profitant d’une traversée de masse vers la République Démocratique du Congo par la rivière Ubangi. N’étant pas accompagnée d’un membre de ma famille, je n’avais personne pour prendre soin de moi et j’avais les larmes aux yeux. »

Nika est l’une de ces enfants réfugiés centrafricaines accueillie dans une famille d’accueil à Zongo avec le concours de l’ONG congoloaise Les Aiglons, partenaire d’exécution de l’UNICEF, UNHCR et le Panel DIS (détermination de l’intérêt supérieur de l’enfant).

Depuis le déclenchement de la crise en République Centrafricaine (RCA) en novembre 2012, environ 92 750 centrafricains ont trouvé refuge dans le nord de la République Démocratique du Congo, dans les provinces de l’Equateur et Orientale. Près de la moitié de ces populations déplacées vivent aujourd’hui dans des familles d’accueil.

Les affres de la crise ont pris à certains enfants leur stabilité morale. Ces enfants vulnérables de diverses catégories (enfants non accompagnés (ENA), victimes de violences sexuelles basées sur le genre (SVBG), etc.) manifestent une frustration d’ordres diverses et nécessitent de l’aide.

Les Espaces Amis des Enfants (EAE) ont été ainsi choisis comme meilleur moyen de réponse à ce besoin d’équilibre moral.

Grâce aux fréquentations régulières dans l’Espace Amis des Enfants (EAE) de Zongo offrant séances d’écoute et suivis particuliers par des encadreuses, Nika est maintenant passionnée de jeux et se familiarise avec d’autres enfants.

Elle encadre même d’autres enfants lorsque l’éducatrice a un empêchement ou lorsque celle-ci lui en délègue l’activité.

Nika (en T-shirt rose) vit la vie de manière positive grâce à l'assistance qu'elle  reçue à l'Espace Ami des Enfants de Zongo.

Nika (en T-shirt rose) vit la vie de manière positive grâce à l’assistance qu’elle reçue à l’Espace Ami des Enfants de Zongo.

Le 23 décembre 2014, elle se confie à une encadreuse de l’EAE : « je ne revois plus les scènes horribles vécues à Bangui et m’adapte bien grâce à mes nouveaux parents ».

En effet, Nika a été le témoin de l’incendie qui a emporté ses parents.

Elle se sent bien plus confiante et prête à affronter l’avenir, tel un défi. Elle rêve de poursuivre ses études jusqu’à l’université.

« L’Espace Amis des Enfants m’a appris à vivre positivement » déclare-t-elle à l’Administrateur à la Protection de l’UNICEF Mbandaka en visite à l’Espace de Zongo.

Sa famille d’accueil porte un regard positif envers Nika et parfois oublie que ce n’est pas leur fille biologique, l’assimilant à leurs propres filles. « Nous avons du mal à présenter Nika à nos visiteurs comme une enfant non accompagnée. »

Nika présente des signes de stabilité et de socialisation.

L’UNICEF œuvre, à travers son partenaire d’exécution, l’ONG nationale Les Aiglons, dans les zones du Nord et Sud Ubangi affectées par l’urgence d’afflux de réfugiés centrafricains.

L’action de réponse passant par la prise en charge psychosociale apportée vise essentiellement les enfants non accompagnés et vulnérables. Ces activités de prise en charge psychosociale sont mises en place dans les Espaces Amis des Enfants à la fois dans les camps des refugiés et hors camps.

Des enfants jouent au foot à l'Espace Ami des Enfants de Zongo.

Des enfants jouent au foot à l’Espace Ami des Enfants de Zongo.

Les Espaces Ami des Enfants se sont révélés fédérateurs de réconciliation pour les enfants de diverses origines, sexes et religions. Ces Espaces, par le biais d’un groupe d’encadreurs composé de nationaux congolais et de réfugiés centrafricains habitant les camps, veillent au respect de la culture et à l’épanouissement des enfants à travers des jeux, en vertu de la Convention sur les Droits de l’Enfant (Convention sur les Droits de l’Enfant, articles 13 et 29).

Photo : UNICEF RDC 2015 Leonie Kahigwa

The following two tabs change content below.

Leonie Kahigwa

Leonie Kahigwa est chargée de Protection de l’enfant à l’UNICEF. Elle est convaincue que le respect des droits des enfants ainsi que leur pleine jouissance passent par une appropriation communautaire. Elle est très engagée aux côtés des enfants depuis 2008 est poursuit ce chemin vers un vécu des droits des enfants comme une réalité. Elle reste convaincue que la pauvreté ne saurait être un prétexte pour bafouer les droits des enfants, on peut vivre pauvre et digne.

Leonie Kahigwa is in charge of Child Protection for UNICEF DRC. She believes firmly that respect and effectivity of children’s rights lies on community ownership. Since 2008, Leonie is involved in defending the rights of children. She remains convinced that poverty can not be an excuse to violate the children's rights, we can live poor and in dignity.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire