Ma première visite en tant qu’Enfant Reporter

Ma première visite en tant qu’Enfant Reporter

Pour ma première visite en tant qu’Enfant Reporter, j’ai eu la chance de visiter le village de Sampier qui est à presque 80 km de la ville de Bandundu et pour cette première sortie, j’ai vécu des moments inoubliables.

À Sampier, le groupe de discussion du village avait organisé une saynète sur le thème du mariage précoce car, selon eux, c’est un grand problème qui tourmente leur village.

Le moment des discussions a été crucial pour moi car il m’a permis d’élucider plus ou moins les causes profondes de ce problème. Les villageois ont tous reconnu que le mariage précoce était un grand dilemme dans leur village car la plupart des filles mariées avant l’âge finissaient par divorcer et certaines connaissent de sérieux problèmes de santé et même de croissance.

Cette situation m’a conduit à m’approcher des jeunes du village afin d’avoir leur avis et j’ai pu m’entretenir avec « Yvonne ».

Âgée de 17 ans, elle est parmi les « très » rares filles du village qui étudient. Elle est en 5ème des humanités pédagogiques. Pour elle, la première cause est l’irresponsabilité des parents qui ne sont pas toujours disponibles et passent la grande majorité de leur temps aux champs.

Très jeune, les filles apprennent à se prendre en charge et donc, facilement, elles peuvent tomber sur les mauvaises personnes et tomber enceintes.

« En plus de cela, la coutume ne nous protège pas. Nos parents ont tout le pouvoir sur nous au point de « nous vendre », dit-elle.

Ces mots sortis de la bouche d’Yvonne ont fait jaillir quelques gouttes de larmes laissant entrevoir la souffrance qu’elle ressent lorsque ses amies se font marier alors que celles-ci voudraient étudier comme Yvonne.

« Elles n’ont pas eu la même chance que moi, » renchérit-elle.

Son père étant le préfet de la seule école du village, il a compris l’importance d’avoir une fille qui a étudié au-delà de l’éducation familiale.

L’autre problème soulevé par les parents est le manque d’écoles et équipements scolaires de qualité.

Au-delà de tout cela, il s’avère que les jeunes filles sont maltraitées moralement à travers l’irresponsabilité de leurs parents et de la coutume, auxquelles s’ajoute le manque de politiques adéquates qui permettraient à toutes les filles d’accéder à l’école et d’avoir une éducation de qualité.

Ainsi, je demande à tous les parents d’assurer l’éducation de leurs enfants, filles et garçons, et de protéger les filles contre le mariage précoce car la loi portant protection de l’enfant interdit, dans son article 48, les fiançailles et mariages des enfants. Ceci est renforcé par l’édit 001/2013 du 18 janvier 2013 dans ses articles 8 et 14 qui déterminent la peine encourue par toute personne qui incite un enfant à se lancer dans un mariage précoce et/ou incestueux.

Aussi, je recommande aux autorités de notre pays de veiller à l’application stricte de la loi sur les personnes qui seront coupables de ce crime.

Un programme commun de l’Union Européenne, la RDC, l’UNICEF, le FAO et la Coopération allemande est mis en œuvre. Ce programme novateur nommé Femme et Hommes, progressons ensemble est mis en œuvre depuis 2014 dans le cadre de l’initiative pour lutter contre les violences liées au genre en RDC à travers une approche holistique et durable.
©
Photo : UNICEF RDC//
À propos de l’UNICEF
L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient. Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french
Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdomadaire pour rester informé sur les actions de l’UNICEF RDC et ses partenaires en faveur des droits des enfants. Suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter !

The following two tabs change content below.

Jean-Paul

Jean Paul est un Enfant Reporter du Bandundu. Agé de 11 ans, il étudie au collège Kivuvu en 1ère année secondaire. Plus tard, il aimerait devenir avocat pour défendre les droits des enfants. Il aime la lecture et faire des recherches sur des sujets qui le tiennent à cœur.

Jean Paul is a Young Reporter from Bandundu Province. Aged 11, he's a first year student at Kivuvu secondary school. He would like to become a lawyer to be able to defend children's rights. He enjoys reading and researching subjects that mean a lot to him.

Laisser un commentaire