Mère et mariée trop jeune, Yalulu retourne à l’école

Mariages précoces en RDC Les mariages précoces en RDC ayant longtemps été considérés comme une bénédiction, aujourd’hui, nos communautés commencent à comprendre que ces pratiques ne sont que des antivaleurs qu’il faut à tout prix éradiquer. À cette prise de conscience s’ajoute un besoin de convaincre les familles et les parents d’adopter des comportements appropriés en se détachant des pesanteurs socioculturelles néfastes que les parents peuvent ressentir en choisissant de ne pas marier leurs enfants trop tôt. Grâce aux missions de sensibilisation des Enfants Reporters, le message se fait de plus en plus comprendre et l’histoire de Yalulu est très probante.

Les mariages précoces en RDC, une atteinte aux droits de beaucoup d’adolescentes

« Je m’appelle Yalulu, j’ai 17 ans et je suis le deuxième enfant de notre famille. J’habite à Kalemie. Dans ma vie, on dit que je me suis mal comportée dès mon bas âge. Je me suis sentie coupable car je suis tombée enceinte deux fois ; la première fois à l’âge de 13 ans. J’ai failli mourir à l’hôpital général de référence de Kalemie où j’ai passé plus d’une semaine à cause de complications à l’accouchement. J’ai enfanté un mort-né.

Ma seconde grossesse est survenue à l’âge de 15 ans. Mon père ne voulait plus de moi à la maison et a trouvé l’occasion de réclamer, en dépit des conseils de ses demi-frères, la dot versée par mon bourreau.

Enfant Reporter et mariage précoce

Jeanne d’Arc, Enfant Reporter et Yalulu

Je me sentais abandonnée et rejetée par les miens car l’homme qui m’a rendue grosse était âgé de 45 ans, âge approximatif de mon père. Je me voyais honteuse et humiliante en tant qu’enfant fille aux yeux de mes collègues et amis. Ma mère souhaitait qu’après l’accouchement, je retourne à la maison ; mais mon père ne l’entendait pas de cette oreille. Pour lui, j’étais une adulte car j’avais désormais un mari et un enfant.

Les Enfants Reporters, promoteurs des droits de l’enfant en République démocratique du Congo

Ce serait bien qu’à cet endroit le récit revienne à l’Enfant Reporter.

Enfant reporter et Yalulu

Yalulu et Jeanne d’Arc, Enfant Reporter

J’ai entendu parler des Enfants Reporters et ces derniers sont venus dialoguer avec mes parents pour leur expliquer leurs devoirs mais aussi mes droits. À quatre reprises, les Enfants Reporters ont été à l’écoute de mes parents, et surtout de mon père qui, finalement, est parvenu à être persuadé que les enfants ont des droits, surtout à l’expression. Le même échange a eu lieu avec le soi-disant mari qui les chassait à tout contact. Sans baisser les bras, les deux Enfants Reporters lui ont parlé de la Convention relative aux droits de l’enfant. Marier ou faire marier sa fille de 16 ans est l’une des formes de violence des droits des enfants la plus combattue ; c’est un acte qui mérite une arrestation ; et les responsables doivent être traduits en justice. »

Le père et le mari de Yalulu ont fini par se mettre d’accord pour la scolariser pour préparer son avenir mais aussi celui de son fils.

Mariages précoces en RDC

Le père de Yalulu

Yalulu a été inscrite en 2ème du cycle d’orientation à l’institut Nyota. « Je vais poursuivre mes études tout en cherchant comment devenir Enfant Reporter pour apporter mon aide à d’autres filles ou garçons de notre quartier. »

L’UNICEF et le gouvernement congolais, ensembles pour respecter la Convention relative aux droits de l’enfant

L’UNICEF travaille avec les autorités politico-administratives sur la prévention des mariages précoces en RDC au sein de la communauté pour la sauvegarde des droits de l’enfant conformément à la Convention relative aux droits de l’enfant.

Les rapports sexuels précoces sont non seulement prohibés pour les enfants mais très nuisibles. Les droits les plus légitimes de l’enfant, notamment la santé et l’éducation doivent être respectés par ses parents et les membres de la communauté.

C’est sur cette note d’espoir que j’exhorte tout le monde à mieux consolider un succès réel aux droits des enfants du Tanganyika.

Plus d’informations à propos des mariages précoces en RDC

Journée mondiale de la Femme : l’UNICEF et le FNUAP lancent une nouvelle initiative pour protéger des millions de filles

Arts en Actions présente une comédie musicale interactive pour promouvoir la fin du mariage des enfants

Notre plaidoyer pour mettre fin aux mariages d’enfants à Mbandaka

Tous les articles concernant les mariages précoces en RDC

 

The following two tabs change content below.

Benjamin Kasongo

Benjamin Kasongo est membre du Réseau des Journalistes Amis de l'Enfance (RJAE), basé à Kalémie.

Benjamin Kasongo is member of the network Réseau des Journalistes Amis de l'Enfance (RJAE), based in Kalémie.

Derniers articles parBenjamin Kasongo (voir tous)

One comment

  • L’article 28 de la convention de droits stipule:les enfants ont droit d’apprendre ce wui les interresse,ce dont ils ont besoin dans leurs contacts avec les autres.Aller a l’ecole est une obligation pour chaque enfant.Halte aux mariages precoces.Encourageons nos enfants d’aller a l’ecole car ils constituent l’avenir de demain.Felicitation a la fille pour son retour a l’ecole.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This