Une communauté mobilisée pour mettre fin à la malnutrition

TEMOIGNAGENous sommes à Nsele, dans la Ville-Province de Kinshasa. Le centre de santé Mobikisi assure la réhabilitation nutritionnelle des enfants malnutris. Le personnel, en grande majorité féminin, a été formé aux techniques de prise en charge nutritionnelle.

Prise en charge des cas de malnutrition

Maman Mbombo est l’infirmière titulaire du centre de santé Mobikisi. Elle s’attèle à prendre soin des nombreux petits patients, dont certains arrivent pour la première fois au centre :

« Dans notre centre, nous prenons en charge les cas de malnutrition. Nous travaillons avec un programme étalé sur plusieurs jours de la semaine. Les enfants viennent pour recevoir une bouillie spéciale faite à base d’une combinaison d’aliments nutritifs »  

Continuant son travail Maman Mbombo nous présente Chanelle, maman de la petite Blessing, 3 ans, en réhabilitation nutritionnelle. Chanelle nous explique :

« J’ai remarqué que la santé de mon enfant n’était pas bonne car son poids n’évoluait pas. On m’a recommandé de venir prendre la bouillie que donne le centre Mobikisi »

Channelle espère que l’état de son bébé va s’améliorer rapidement grâce à la bouillie. Beaucoup de mères autour d’elle, qui fréquentent le centre, lui ont fait part de très bons résultats.

Une dynamique communautaire pour lutter contre la malnutrition

Rose est un des relais communautaire attachés au Centre Mobikisi : « La prévention et la prise en charge de nouveaux cas est notre combat quotidien ! ».

Elle rajoute : « En tant que relais communautaires, nous sillonnons régulièrement nos quartiers pour repérer les cas de malnutrition. Parfois, nous pouvons les prendre en charge nous-même et, lorsque cela dépasse nos compétences, nous les référer à l’Hôpital Général »

Rose et maman Mbombo discutent beaucoup avec les mamans venues au centre. Elles leur expliquent que la prise en charge ne se limite pas uniquement au domaine de la nutrition mais comprend également des actions de prévention.

Les démonstrations culinaires sont l’occasion pour Rose et maman Mbonbo de rappeler les avantages d’une alimentation riche et équilibrée. Le lait maternel est le seul aliment et la seule boisson dont un nourrisson a besoin pendant ses six premiers mois. À partir de 6-8 mois, l’enfant a besoin de manger deux à trois fois par jour, et trois à quatre fois par jour à partir de 9 mois (en plus de l’allaitement maternel). Les enfants ont besoin de vitamine A et d’aliments riches en fer.

Chanelle, la maman de Blessing, prend conscience des choses à faire et garde espoir pour l’avenir de son bébé.

Le centre Mobikisi est un exemple modèle de l’implication de la communauté dans la prise en charge rapide des cas malnutrition. Rose, maman Mbombo et toute l’équipe du centre sont activement impliqués pour mettre fin à la malnutrition dans la Province.

Découvrez le centre de santé Mobikisi en vidéo :

Plus d’informations sur la malnutrition en RDC

The following two tabs change content below.

Douglas David

Depuis 2009, Douglas, cinéaste, a participé à de plusieurs projets mis en place par l’UNICEF et a formé de nombreux Enfants-Reporters. Au delà de la passion, l’image est pour lui un moyen efficace de dire au-delà des mots!

Since 2009, Douglas, filmmaker, has participated in several UNICEF projects and has trained many Child-Reporters . Beyond his passion, he finds that the image is the perfect way to say what words cannot!

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire