L’évolution de la mortalité des enfants en RDC

CHIFFRES CLES – Le rapport “Levels and Trends in Child Mortality” met en avant que 7.000 nouveau-nés meurent chaque jour malgré une baisse constante de la mortalité des enfants de moins 5 ans. Notre expert fait le point sur la situation en République Démocratique du Congo (RDC).

La survie de chaque enfant congolais : un espoir réel

Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC connait une baisse depuis les derniers 27 ans. Il est passé de 184 décès pour 1.000 naissances  vivantes en 1990 à 94 décès pour 1.000 naissances  vivantes en 2016, soit une réduction de 49%.

mortalité des enfants en RDC

Pour les mêmes périodes, la mortalité infantile est passée de 118 décès à 72 décès pour 1.000 naissances vivantes, soit une réduction 39% ; et pour les nouveau-nés, la mortalité néonatale est passée de 41 décès pour 1.000 naissances vivantes en 1990 à 29 décès pour 1.000 naissances vivantes en 2016, soit une réduction de 29%.

Le premier mois de la vie d’un enfant est le plus dangereux

Le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a donc baissé presque de moitié.

Cependant, compte tenu de l’accroissement de la population, le nombre absolu d’enfants de moins de 5 ans qui meurent avant leur cinquième anniversaire est en augmentation (passant de 280.000 en 1990 à 304.000 en 2016).

Parmi ces enfants, ceux qui décèdent dans leur premier mois sont les plus nombreux. En effet, la part de la mortalité néonatale dans la mortalité des moins de 5 ans est en augmentation, passant de 22% en 1990 à 30% en 2016.

Cette analyse montre qu’il faut concentrer les efforts de lutte contre la mortalité infantile sur la prévention et les causes de décès néonatals.

Plus d’informations :

The following two tabs change content below.

Flavien Mulumba

Flavien Mulumba est Officier de Monitoring et Evaluation pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa. Il croit fermement qu’investir dans les enfants en allouant plus de ressources pour favoriser leurs droits, c’est construire le monde de demain.

Flavien Mulumba has worked is a Monitoring and Evaluation Officer at the UNICEF office in Kinshasa. He believes firmly that investing in children's futures and allocating resources to protect their rights is creating a better world for tomorrow.

Laisser un commentaire