Ne perdons pas de vue que l’enfant est l’avenir de demain

Ne perdons pas de vue que l’enfant est l’avenir de demain

ENFANTS REPORTERSMalgré les efforts du Gouvernement provincial et de ses partenaires dans la mise en œuvre de projets et programmes visant à améliorer la situation de la mère et de l’enfant, les droits des enfants dans la Province de l’Ituri ne sont pas respectés en totalité.

La situation des enfants en Ituri

En Ituri, les enfants font face à différentes situations : enfants réfugiés du Sud-Soudan, situation sécuritaire imprévisible, tensions intercommunautaire dans le territoire de Djugu et Mahagi, activisme de groupes armés, etc.

De plus, les enfants en conflits avec la loi ne sont pas pris en charge, 44,5% d’enfants souffrent de la malnutrition chronique et 9% de la malnutrition aiguë. Un de chiffres déplorables est que 21% d’enfants sont enregistrés à l’Etat civil mais aussi 41% d’enfants de 6 à 7 ans n’ont accès à l’école.

Les enfants de l’Ituri ont besoin d’aide pour garantir leurs droits parce qu’ils rêvent d’un développement durable si leurs droits sont respectés.

Que fait l’UNICEF pour améliorer notre situation ?

L’UNICEF, Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, est une agence des Nations Unies qui protège les droits des enfants. L’UNICEF milite depuis plusieurs années en Ituri, une province post conflit, pour le respect des droits des enfants en vue de garantir leur avenir de demain.

Pour cela, l’UNICEF initie plusieurs centaines d’enfants à la participation et sur leurs droits. Dans le domaine de la santé, UNICEF soutient le renforcement de PV de routine (RPR), l’appui à la mise en œuvre sur la réduction de la mortalité maternelle et la lutte contre la malnutrition chronique et aiguë chez les enfants. En ce qui concerne l’éducation, la campagne d’inscription des enfants à l’école met l’accent sur la récupération des enfants en dehors de l’école, le renforcement des enseignants avec le focus sur la qualité de l’éducation à l’appui à la reforme circulaire de l’enseignement, la protection des enfants vulnérables y compris la distribution des kits et manuels scolaires. Un accompagnement psycho-social est prévu pour les élèves des écoles affectées par le conflit armé et le déplacement de la population.

Et les Enfants Reporters ?

Nous, Enfants Reporters, sommes une concrétisation palpable de programme de l’UNICEF dans la Province. Aujourd’hui, nous avons les outils pour défendre nos droits et faire entendre la situation des enfants de l’Ituri à travers le monde.

Il est nécessaire de reconnaître l’amélioration de certaines questions concernant la situation l’enfant dans la Province, bien que beaucoup reste encore à faire : mortalité maternelle, équité à l’éducation de l’école primaire, mariage précoce et vaccination des enfants, etc. Nous pensons qu’il est nécessaire d’améliorer l’encadrement des enfants en situation difficile et d’assurer le respect des droits des enfants en conflit avec la loi.

La question des enfants est une affaire de tous. Ensemble, c’est possible ! Pour le respect des droits de chaque enfant, agissons dans les endroits où il passe beaucoup de temps : à l’école et dans la famille. L’implication des parents et des responsables des écoles est essentielle.

La Convention Internationale Relative aux Droits de l’Enfant et la Loi Portant Protection de l’Enfant reconnaissent à l’enfant le droit à la protection, la survie, l’éducation et à la participation. Pour le respect de ces droits en préparant un monde meilleur, il faut investir aujourd’hui ! N’oublions pas que l’enfant, est l’avenir de demain.

Ecrit par Moïse et Gislain

The following two tabs change content below.

Enfants Reporters Ituri

Suite à leur initiation à l'écriture de blogs, les Enfants Reporters de Bunia vous proposent leurs premiers articles.

After a blog writing workshop, the Young Reporters of Bunia are pleased to share their first papers.

Author

Suite à leur initiation à l'écriture de blogs, les Enfants Reporters de Bunia vous proposent leurs premiers articles.

After a blog writing workshop, the Young Reporters of Bunia are pleased to share their first papers.

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire