Papa Kinzabi et la malnutrition ignorée

bonnes pratiques de nutrition

Papa Kinzabi et son bébé (UNICEF RDC 2017 Douglas)

TEMOIGAGNE La malnutrition contribue à près de la moitié de la mortalité des enfants de moins de cinq ans en République Démocratique du Congo. Reportage à Kenge,  à l’ouest du pays, où la malnutrition est méconnue par la population.

Diagnostique : malnutrition

Papa Kinzabi vit dans les alentours de Fasamba à Kenge, territoire de la Province du Kwango. Nous le rencontrons sur le bord d’un chemin, portant son bébé de neuf mois dans les bras pour se rendre au centre de santé.

Le Centre de Santé de Fasamba  (UNICEF RDC 2017 Douglas)

« J’amène mon enfant malade au centre de santé car il a la toux, le rhume et de la fièvre ». Papa Kinzabi pense que son bébé a la grippe et ne s’imagine pas que dans les minutes qui vont venir, un tout autre diagnostique va tomber.

Rapidement pris en charge au Centre de Santé de Fasamba et après une consultation, Papa Kinzabi apprend que son enfant est atteint de malnutrition. « Depuis qu’elle a eu ses 6 mois, nous avons l’habitude de donner trois fois par jour de la bouillie faite à base de biscuits, à laquelle on rajoutait un peu de sucre ».

Méconnaissance des bonnes pratiques de nutrition

Comme l’a souligné Patricia Kyle, spécialiste UNICEF de la nutrition : « Cet enfant n’avait pas une bonne alimentation car la combinaison biscuit et sucre n’apporte rien à l’enfant ». Dans la Province du Kwango, la malnutrition du nourrisson et du jeune enfant est un réel problème. Le cas de Papa Kinzabi est un des nombreux cas que l’on découvre chaque jour dans le petit village et ses environs.

Papa Kinzabi a reçu des conseils au centre de santé. « J’ai appris ce qu’il faut pour que mon enfant mange dorénavant bien : une alimentation  variée pouvant contenir du poisson, de la viande, la pâte d’arachide, du riz, du soja, etc. ».

Conseils sur l’alimentation (UNICEF RDC 2017 Douglas)

Il a reçu ces conseils en participant au groupe de soutien organisé par les relais communautaires de Fasamba et appuyé par UNICEF. Ce groupe sensibilise la population sur l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. Dorénavant, Papa Kinzabi va privilégier une alimentation riche et variée. C’est avec espoir que ce père, soucieux de la santé de son enfant, est rentré chez lui.

Une nutrition appropriée permet d’assurer à l’enfant un bon départ dans la vie. En collaboration avec ses partenaires, l’UNICEF a adopté l’approche de cycle de vie, en créant et renforçant les interventions intégrées pour maximiser leur efficacité, par exemple en combinant la supplémentation en vitamine A avec d’autres interventions accélérées en faveur de la survie de l’enfant dans le cadre de manifestations pour la santé de l’enfant.

Plus d’informations sur la malnutrition en RDC :

The following two tabs change content below.

Douglas David

Depuis 2009, Douglas, cinéaste, a participé à de plusieurs projets mis en place par l’UNICEF et a formé de nombreux Enfants-Reporters. Au delà de la passion, l’image est pour lui un moyen efficace de dire au-delà des mots!

Since 2009, Douglas, filmmaker, has participated in several UNICEF projects and has trained many Child-Reporters . Beyond his passion, he finds that the image is the perfect way to say what words cannot!

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire