UNICEF RDC consulte les enfants et les jeunes pour sa stratégie

unicef-rdc-consultationBLOG – Droit à la participation. Des jeunes est enfants ont été invités à participer, en donnant leurs points de vue sur les problèmes qui les touchent et en proposant des solutions pour les résoudre, pour l’élaboration du plan stratégique UNICEF 2019-2023. J’ai eu le privilège de faire partie de l’équipe organisatrice de cet évènement et je peux vous dire que les enfants sont épatants.

Qu’est-ce que le droit à la participation des enfants?

Le droit à la participation des enfants désigne le droit de chaque enfant à prendre part, selon son âge et son degré de maturité, au processus de  décisions qui le concerne ou qui l’implique et de contribuer au développement de sa société. C’est une implication en connaissance de cause et volontaire de tous les enfants dans les affaires les concernant, en vue d’influencer la prise de décision et de réaliser des changements.

Faire participer les enfants consiste à les encourager à exprimer leurs points de vue sur les questions qui les concernent et à leur en donner les moyens. L’un des objectifs de la stratégie de participation de l’UNICEF en RDC est de rendre effective la participation des enfants sur des questions les concernant.

C’est dans cette optique que l’UNICEF a organisé une séance de réflexion avec des jeunes et enfants âgés de 9 à 20 ans autour de trois questions essentielles : Quels sont les problèmes de la vie qui vous affectent le plus entant qu’enfant ou jeune ? Qu’est-ce qui doit être fait pour les résoudre ? Que peuvent personnellement faire les enfants ?

Il était question, lors de cette séance, de recueillir le point de vue, le ressenti et les différentes idées de changement envisageables par les jeunes et les enfants afin d’enrichir et/ou améliorer le plan stratégique UNICEF 2019-2023 permettant ainsi à l’UNICEF de mener des actions plus appropriées aux réalités de l’enfant congolais.

Droit à la participation des enfants : prendre en compte leur point de vue

unicef-rdc-70

Réunir un grand nombre de personne autour d’une ou de plusieurs questions communes avec pour but d’avoir des réponses individuelles peut s’avérer être une tache très complexe, car certaines personnes ont tendances à imposer leur opinion et d’autres se laissent facilement influencer.

Nous avons donc d’abord distribué les questions sur papier pour que chacun réponde individuellement  avant le débat. Nous avons constitué trois groupes correspondant aux âges des enfants. Les participants étaient très intéressés par  la démarche et fiers de donner leurs points de vue.

Le jour suivant la séance de consultation, Serge Wingi, mon superviseur a l’UNICEF et responsable de la Participation de l’Enfant dans l’organisation, Jean-Pontien, coordonnateur du Réseau des encadreurs de la participation de l’Enfant et moi-même avons analysé les réponses des enfants et jeunes pour obtenir un résultat final et en ressortir  des point clés pouvant constituer un outil de travail. Ça a été un moment très riche en découverte et en émotion. Les enfants sont formidables !

Les enfants sont surprenants : leurs priorités pour les années à venir

Après le dépouillement et la compilation de toutes les réponses données, nous avons retenu trois problèmes majeurs: la difficulté d’accès à la scolarisation et aux études universitaires; la pauvreté et la précarité de la vie ; et la difficulté d’accès aux services de santé.

Les enfants ont également relevé d’autres problèmes notamment l’insalubrité de l’environnement, la malnutrition, la discrimination des filles, le mariage d’enfant, la maltraitance, le harcèlement sexuel etc.

Pour y remédier, les jeunes et enfants ont proposé de nombreuses actions à mener d’une part par les obligataires et d’autre part par eux-mêmes afin de parvenir à un changement positif.

Quelles actions pour répondre aux priorités des enfants?

075

Il s’agit pour les obligataires d’augmenter le budget alloué à l’éducation ; de généraliser la gratuité de l’enseignement du primaire au secondaire ; de restaurer les bourses d’étude pour les jeunes; de distribuer des kits scolaires aux plus pauvres; de réduire le coût des frais académiques et les coûts d’accès aux services de santé de base ; de mettre à la disposition de tout enfant et jeunes des soins médicaux appropriés ; de rendre gratuits les premiers soins dans les hôpitaux ; de continuer la distribution des kits de santé ; de diversifier l’économie et distribuer de manière équitable les ressources du pays ; de faire des dons aux pauvres etc.

Pour les enfants et jeunes les recommandations des enfants sont de : sensibiliser leurs pairs sur l’importance capitale de l’éducation ; mener des plaidoyers auprès des décideurs pour obtenir des mesures favorisant l’éducation à tous les niveaux ; sensibiliser les parents pour qu’ils envoient tous leurs enfants à l’école pour garantir leur bien-être et leur droit ; mener des plaidoyers auprès des décideurs pour l’octroi des bourses d’études ; mener un plaidoyer en vue de l’obtention de la réduction du cout d’accès aux services de santé fondamentaux ; apprendre à leurs pairs les gestes qui sauvent ; mener des plaidoyers auprès du ministre de l’éducation, etc.

Participation des enfants à la stratégie de l’UNICEF : ce que je retiens

Bien que les problèmes soulevés lors de cette consultation sont en grande partie connus de tous, la dimension particulière avec laquelle les jeunes et enfants les perçoivent s’est plutôt fait ressentir dans leur formulation, chacun de sa manière et  avec des émotions différentes.

Si les jeunes croient que le problème de la scolarité est lié au fait que les parents n’ont pas de moyens financiers, les plus jeunes parlent de l’irresponsabilité des parents (du fait que les parents refusent délibérément de payer les frais scolaires de leurs enfants).

Je pense que les enfants et jeunes sont très attentifs à tout ce qui se passe autour d’eux, ils peuvent percevoir des détails qui échappent aux adultes. Les impliquer dans  la résolution des problèmes les concernant peut s’avérer très bénéfique. Pour moi, cette expérience a été très enrichissante par le côté très imaginatif des enfants qui a changé ma vision du monde. Ca m’a beaucoup émue de lire leurs espoirs et la simplicité de la formulation de leurs réponses.

Plus d’informations sur la participations des enfants en RDC

The following two tabs change content below.

Elga Musau

Elga est bénévole pour la Participation de l’Enfant à l’UNICEF RDC depuis septembre 2016. Détentrice d’une licence en communication des organisations et des entreprises, Elga est très intéressée par tout ce qui touche les enfants. Elga soutient la pensée selon laquelle les enfants sont comme du ciment frais, tout ce qui leurs tombe dessus laisse des traces.

2 comments

Laisser un commentaire