Protection – Enjeux majeurs

7

PAUVRETÉ ET VOLONTÉ POLITIQUE

La pauvreté en RDC est un phénomène de masse : l’IDH du pays a chuté au fil du temps et est parmi les plus bas du monde. Il y a un manque de volonté politique à s’attaquer au problème des violations des droits des enfants. Par exemple, les forces armées nationales (FARDC) ont été reliées à l’exploitation d’enfants dans les conflits armés et à la violence sexuelle.

MOBILISER AU DELÀ DE L’URGENCE

Il est difficile de développer un cadre de protection sociale dans un État fragile et de stimuler l’intérêt des donateurs pour d’autres problèmes qu’une urgence. Actionnaires et donateurs préfèrent de loin l’urgence au soutien à long-terme, où le coût des services est élevé et l’investissement du gouvernement minimal. Cette attitude porte atteinte à la durabilité des interventions. De plus, il est difficile de renforcer les capacités des actionnaires et donateurs dans la lutte contre les violations des droits de l’enfant. Le dynamisme des communautés doit être renforcé par des Réseaux communautaires de protection de l’enfant (RECOPE), des espaces réservés aux enfants et des réseaux de familles d’accueil. En outre, il n’y a qu’une attention limitée pour la réhabilitation/réintégration des enfants ayant quitté les groupes ou forces armés et de ceux séparés de leur famille.

The following two tabs change content below.

Unicef RDC

Derniers articles parUnicef RDC (voir tous)