A Pweto, les enfants retournent à l’école malgré les conflits

scolarisation en période de conflitsNous sommes à Kyankalamu, un village du territoire de Pweto, situé  à 400 km au nord-est de de la ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. Les enfants de ce village font face à scolarisation en période de conflits incertaine. Dans peu de temps les élèves de l’école primaire (EP) Kyankalamu pourront investir des nouvelles salles de classe, fruit du partenariat entre le Gouvernement Congolais et l’UNICEF avec l’appui financier du Gouvernement japonais.

L’éducation au cœur des préoccupations

Dans la province démembrée du Katanga, la crise humanitaire s’est particulièrement intensifiée dans les territoires de Pweto, Mitwaba, Manono, Moba et Malemba Nkulu suite aux affrontements entre les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les milices Bakata Katanga.  Ces affrontements ont entraîne de nombreux mouvements de populations.

Pour le seul territoire de Pweto, parmi les 22.040 enfants âgés de 3 et 18 ans déplacés en 2014, seuls 1.552 âgés de 6 à  11 ans étaient réinsérés dans les 15 écoles non viables de ce territoire. Afin d’accroître les capacités d’accueil de ces écoles, le Gouvernement Congolais et l’UNICEF avec l’appui financier du Gouvernement japonais ont :

  • – procédé à la construction et à l’équipement des salles de classe;
  • – formé des enseignants ;
  • – distribué des fournitures scolaires aux élèves et des matériels pédagogiques aux enseignants ;
  • – appuyé  les initiatives communautaires en terme d’activités génératrices de revenus aux familles déplacées pour soutenir l’éducation de leurs enfants.

Une scolarisation en période de conflits incertaine

Parmi les nombreux élèves qui fréquentent l’EP Kyankalamu, nous avons échangé avec trois enfants déplacés nommément Cécile âgée de 13 ans, Giresse âgée de 13 ans et Plamédie âgée de 12 ans. Ils ont fui pour sauver leur vie, abandonnant leurs villages en feu et parfois même certains membres de leurs familles.

unicef-drc-2016-eleve1

Cécile

unicef-drc-2016-eleve2

Giresse

unicef-drc-2016-eleve3

Plamédie

Cécile du village de Camwana a fui avec sa mère, tandis que Giresse et Plamédie ont fui leur village de Kasongo Mwana. Leur avenir scolaire aurait pu s’arrêter là. Heureusement, ils ont trouvé refuge dans le village de Kyankalamu où de nouvelles salles de classes construites dans ce village leur offrent une opportunité de continuer leur scolarité. Tous trois peuvent maintenant espérer un avenir meilleur.

Des salles de classes, meilleurs cadres d’apprentissage

Comme le souligne  Monsieur Muyaya Julias, représentant des enseignants de l’EP Kyankalamu, tous les élèves de la 5ème année primaire dans laquelle se trouvent Cécile, Giresse et Plamédie – souhaitent passer l’année scolaire à étudier dans les nouveaux bâtiments.

Lors de la remise officielle des clés des nouvelles classes, le PROVED, au nom du Gouvernement congolais, a transmis ses remerciements aux différents partenaires et a promis d’utiliser les nouveaux locaux pour le bien des enfants en âge d’être scolarisés au primaire.

Parmi les personnes rencontrées, Maman Makulu Joséphine, parent d’élève, se réjouit que les nouveaux bâtiments seront un gage pour une plus grande fréquentation scolaire des élèves soulignant le confort et l’ergonomie des salles de classes. Cécile, Giresse et Plamédie peuvent aujourd’hui ne plus s’inquiéter de leur avenir scolaire.

La nouvelle école de Pweto en images

Un partenariat en vue de booster la fréquentation et les indicateurs d’accès a l’éducation

Le village de Kyankalamu n’est pas le seul à bénéficier du partenariat entre l’Etat congolais et le Gouvernement japonais. A l’EP Mukupa, situé dans le village du même nom à 50 km de la cité de Kilwa, le directeur souligne que cet appui vient à point nommé pour permettre aux élèves d’étudier dans des conditions optimales. Annie, une jeune élève de la 4ème primaire nous témoigne être heureuse d’étudier dans une classe où les pupitres sont en très bon état. Ce partenariat sera un gage de motivation pour tous les élèves du village.

De nouvelles salles de classe ainsi que des toilettes ont été construites à l’EP Nehema, dans le village de Lukunzolwa à 55 km de Pweto.

Grâce au partenariat entre l’Etat congolais et le Gouvernement japonais, le territoire de Pweto bénéficie désormais d’un appui de taille dans le secteur de l’éducation.

Plus d’informations sur le partenariat entre l’Etat congolais et le Gouvernement japonnais :

The following two tabs change content below.

Douglas David

Depuis 2009, Douglas, cinéaste, a participé à de plusieurs projets mis en place par l’UNICEF et a formé de nombreux Enfants-Reporters. Au delà de la passion, l’image est pour lui un moyen efficace de dire au-delà des mots!

Since 2009, Douglas, filmmaker, has participated in several UNICEF projects and has trained many Child-Reporters . Beyond his passion, he finds that the image is the perfect way to say what words cannot!

Laisser un commentaire