Situation Humanitaire en RDC, mars-avril 2016

Situation Humanitaire:Agathe, avait fui sa maison dans le village de Mwimbili lorsque les combats ont éclaté entre les Raia Mutomboki et les FARDC. elle a acheté des bassins, des casseroles et des vêtements à la foire. "Faites le point sur la situation humanitaire en RDC : Retrouvez l’essentiel de la situation politique, humanitaire et sécuritaire ainsi que les derniers chiffres clefs et actions menées par l’UNICEF et ses partenaires.

Faits saillants du rapport humanitaire

Des affrontements entre Les Forces Armées de la RDC (FARDC) et les groupes armés de la province du Nord Kivu ont abouti au démantèlement brutal des camps de déplacés internes, en partie provoqué par une information émanant du gouvernement selon laquelle les camps auraient été infiltrés par des groupes armés. En raison du déplacement de population qui s’en est suivi, impliquant jusqu’à 35 000 personnes, l’UNICEF et d’autres acteurs de l’aide humanitaire ont depuis pris en charge les besoins les plus urgents et ont recommandé une meilleure coordination dans les fermetures de camps, en conformité avec les règles internationales.

L’accès humanitaire demeure un problème majeur, particulièrement au Nord Kivu où plusieurs cas d’enlèvements de personnels humanitaires ont été signalés au cours des derniers mois.

La MONUSCO a officiellement rapporté 23 cas d’abus sexuels depuis le début de l’année jusqu’au 1er mai 2016, qu’auraient perpétrés des éléments militaires de la Mission. Neuf des victimes présumées sont des enfants.

En raison d’inondations ininterrompues, le choléra a fait sa réapparition, en particulier dans les provinces situées le long du Fleuve Congo. Cette année, le total cumulé est de 7 136 cas et 119 décès, soit 2000 cas de plus qu’initialement rapporté durant la même période en 2015. L’UNICEF a soutenu le gouvernement en fournissant le matériel permettant le traitement de 60 % des cas détectées.

En réponse à l’épidémie de rougeole, l’UNICEF a appuyé une campagne de vaccination et de gestion des cas dans les provinces concernées. 2386 cas suspects de rougeole, y compris 40 décès, ont été rapportés, indiquant un taux de mortalité élevé (1,7 %).

Suite à une épidémie de fièvre jaune en Angola, 42 cas ont été signalés en RDC, localisés pour la plupart dans la province du Kongo Central à la frontière angolaise; 17 de ces cas ont été confirmés par l’Institut Pasteur de Dakar.

Chiffres clés de la situation humanitaire en RDC

  • 4 500 000 enfants touchés par une situation d’urgence
  • 7 500 000 personnes touchées par les urgences
  • 1 800 000 personnes déplacées internes
  • 397 950 refugiés
  • 130 millions de dollars US: Appel 2016 de l’UNICEF
  • 23,4 millions de dollars US: Financement obtenu en 2016

Unicef Tableau Sitrep

Synthèse de la situation humanitaire

La situation dans la partie orientale du pays demeure extrêmement complexe, en particulier au Nord Kivu et en Ituri où des groupes armés, dont les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) et plusieurs groupes Mai-Mai, mènent des attaques brutales contre la population civile et le FARDC. Des combats opposant les groupes armés au FARDC continuent à provoquer des déplacements massifs de population, en particulier au Nord Kivu et dans les provinces Ituri, grossissant le flot des déplacés internes de 200 000 personnes depuis le début de l’année 2016.

Après la fermeture du camp des déplacés internes de Mokoto en janvier dernier, le gouvernement a démantelé par la force trois autres camps similaires dans la province du Nord Kivu, à la suite de rapports selon lesquels les camps auraient été infiltrés par des groupes armés. Le démantèlement des camps, qui comptaient un total de 35 000 personnes, a entraîné de nouveaux déplacements vers les localités environnantes. Face à la crainte que de telles mesures soient appliquées à d’autres camps, le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur les Droits des Personnes Déplacées Internes, Dr Chaloka Beyani, a recommandé, durant sa mission à Goma, que de telles fermetures de camps soient désormais organisées dans le respect des droits des personnes déplacées internes tels que stipulés dans la Convention de Kampala. Il convient d’observer que seulement 20 à 30 % des déplacés internes en RDC vivent dans des camps ou sur des sites, la plupart d’entre eux vivant en familles d’accueil.

Comme les inondations continuent à affecter le pays, le choléra a refait son apparition dans des régions endémiques et des zones d’épidémie, particulièrement le long du Fleuve Congo. Depuis le début de l’année, il y a eu 7136 cas et 119 décès, soit 2000 cas de plus que durant la même période en 2015. Les premiers cas ont été déclarés à Kinshasa à la mi-avril. Des épidémies de rougeole ont frappé de vastes zones de l’Est et du Sud de la RDC. En tout, 2386 cas suspects de rougeole et 40 décès ont été rapportés, indiquant un taux de mortalité élevé (1,6 %). Enfin, suite à l’épidémie de fièvre jaune en Angola, le premier « cas importé » en RDC a été signalé au début du mois de février. À ce jour, parmi les 42 cas qui se sont révélés positifs aux tests du Laboratoire National, 17 ont été confirmés et les 25 autres sont en cours d’analyse à l’institut Pasteur de Dakar. La majorité de ces cas proviennent de la province du Kongo Central frontalière de l’Angola.

Presentation HAC 2016 RDC_Résultats Avril

Consulter l’intégralité du rapport (en anglais) :

Humanitarian Situation Report-March April 2016 by UNICEFDRC

Plus d’infos sur l’Action humanitaire pour les enfants en RDC

Humanitarian Action for Children 2016 by UNICEFDRC

Post traduit de l’anglais par Marianne Min-Denhard

Photo: UNICEF RDC 2013 Brett Morton

The following two tabs change content below.

Giulia Rindi est Chargée de la communication pour la section Urgences de l'UNICEF RDC. Elle a travaillé comme Responsable de la communication en République centrafricaine, au Liban et en Jordanie. Pour Giulia, donner une voix aux plus vulnérables, les enfants et les femmes, est fodamental, car ce sont les plus touchés par les conflits et leurs victimes oubliées. Giulia consacre sa carrière à la sensibilisation sur les crises humanitaires, les conflits et les violations des droits de l'homme. Son credo : " Elève ta voix et n'abandonne pas !".

Giulia Rindi Giulia Rindi is the Information and Communication Management officer for Emergencies at UNICEF DRC. She has worked as a Communication officer in the Central African Republic, Lebanon and Jordan. Giulia believes that its fundamental give a voice to the most vulnerable ones, children and women, who are often both the most affected and the forgotten victims of conflicts. Giulia has dedicated her career to raising awareness about humanitarian crises, conflicts and human rights violations. Her motto is: " Raise your voice and do not give up!".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This