RDC : Vaccination de 4,4 millions d’enfants contre la rougeole et la polio au Nord et Sud Kivu

RDC : Vaccination de 4,4 millions d’enfants contre la rougeole et la polio au Nord et Sud Kivu

cp

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

Kinshasa, RDC, le 10 décembre 2013: C’est à Rutshuru, 80 kilomètres au nord de Goma, capitale du Nord Kivu, que le Ministre de la Santé Publique Dr Félix Kabange Numbi Mukwampa a lancé ce jour la campagne de vaccination contre la rougeole et la poliomyélite. Au total, 4.399.274 enfants âgés de 6 mois à 10 ans seront vaccinés contre la rougeole et 2.519.586 enfants âgés de 0 à 59 mois seront vaccinés contre la polio au Nord et au Sud Kivu. La campagne de 5 jours est couplée à la supplémentation en Vitamine A pour 2.266.294 enfants âgés de 6 à 59 mois et au déparasitage au Mébendazole pour 2.132.982 enfants âgés de 12 à 59 mois.

« Pour que ces maladies tueuses et évitables soient éliminées en RDC, tous les enfants âgés de 6 mois à 10 ans doivent être vaccinés contre la rougeole, et ceux âgés de 0 à 59 mois contre la poliomyélite.  Particulièrement ceux du Nord Kivu qui ont été marginalisés à cause des difficultés d’accès dus au conflit», a déclaré le Ministre de la Santé Publique lors de la cérémonie de lancement. L’acte est d’autant plus symbolique que le Territoire de Rutshuru, frontalier du Rwanda et de l’Ouganda, a été libéré par les forces gouvernementales appuyées par les Casques bleus de l’ONU en novembre 2013.

La rougeole est une infection respiratoire virale contagieuse. Elle attaque le système immunitaire, ce qui rend les enfants susceptibles à des complications mortelles telle la pneumonie. Beaucoup d’enfants meurent de la rougeole. Ceux qui survivent se retrouvent souvent avec des infirmités à vie, tels que la cécité, la surdité ou des problèmes mentaux. Les enfants non vaccinés âgés de moins de cinq ans sont les plus à risque. Les enfants plus âgés peuvent transmettre le virus et mettre les plus jeunes en danger.

Autre maladie visée, la poliomyélite qui est une maladie virale contagieuse attaquant le système nerveux. Elle touche surtout les enfants de moins de cinq ans. Une vaccination préventive au cours de leur première année de vie peut éviter l’infection. Environ un enfant infecté sur 200 à 400 souffre de paralysie irréversible, pouvant parfois entraîner la mort. Depuis décembre 2011, la RDC n’a enregistré aucun cas de polio virus sauvage, un acquis à consolider.

« Tous les enfants ont le droit de grandir en bonne santé. Au Nord et au Sud Kivu les enfants ont payé un lourd tribut du fait des conflits et des déplacements. Aujourd’hui, c’est notre responsabilité collective, en tant que parents, agents de santé et mobilisateurs sociaux, en tant qu’autorités et partenaires, de les protéger contre les maladies évitables», a déclaré Barbara Bentein, Représentante de l’UNICEF en RDC. « Les enfants sont particulièrement vulnérables à la rougeole et à la polio. A travers la vaccination nous pouvons les protéger».

Depuis le début de l’année à fin novembre 2013, 86.264 cas de rougeole ont déjà été enregistrés à travers les 11 provinces de la RDC, causant 1.372 décès. Au Nord Kivu, le nombre de cas de rougeole est passé à 1.443 en 2013, faisant 735 cas de plus qu’en 2012. Au Sud Kivu, le nombre de cas a plus que doublé, allant de 682 à 1.329 cas.

Pour que tous les enfants puissent être vaccinés, le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) a instruit les chefs d’établissements scolaires de demander aux parents d’amener leurs enfants aux sites de vaccination.

« Avec le retour de la sécurité et de l’autorité de l’Etat dans l’ensemble du Nord-Kivu, tous les espoirs sont désormais permis pour atteindre et vacciner chaque enfant contre la rougeole et la poliomyélite. Tous les enfants du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ont besoin d’être protégés contre ces maladies grâce à la campagne de vaccination de masse en cours et à la mobilisation de tous les partenaires de la RDC », a déclaré le Dr Joseph Waogodo Caboré, Représentant de l’OMS en RDC.

Afin d’atteindre chaque enfant à risque d’importants moyens logistiques et humains ont été déployés. 33.510 vaccinateurs sont mobilisés sur 5.585 sites fixes. 2.156 superviseurs sont déployés pour veiller à la qualité de la vaccination. 4.839.201 doses de vaccin contre la rougeole, 2.771.545 doses de vaccin contre la polio, 2.492.923 capsules de Vitamine A et 2.346.280 comprimés Mébendazole ont été rendus disponibles. 6 chambres froides, 504 sites de stockage d’intrants, 668 congélateurs et réfrigérateurs, 60 générateurs et des milliers de glacières et accumulateurs tournent à plein régime dans les deux provinces.

L’UNICEF, l’OMS, GAVI Alliance, la Fondation Bill et Melinda Gates, Measles and Rubella Initiative Outbreak Response Funds, l’USAID et le Gouvernement du Japon soutiennent le Gouvernement congolais dans ces efforts constants visant à éliminer les maladies tueuses et évitables à travers le Programme Elargi de vaccination (PEV).

Credit photo: Unicef Germany/ 2013/ Diana Mrazikova

The following two tabs change content below.

Adrien Majourel

Adrien Majourel est Officier de communication à l’Unicef RDC et administrateur de Pona Bana. Spécialisé en relations internationales et journalisme, il est convaincu de l’importance de donner de la voix aux enfants car bien souvent ce qu’ils voient échappe à des yeux d’adultes. Son crédo ? « Les enfants sont des énigmes lumineuses » Daniel Pennac

Adrien Majourel is Communications Officer at UNICEF DRC and manager of Pona Bana. Specialized in International Relations and Journalism, he believes it is important to give children a voice as what they see often slips from adult’s grasp. l’importance de donner de la voix aux enfants car bien souvent ce qu’ils voient échappe à des yeux d’adultes. His leitmotiv ? « Children are luminous enigmas » Daniel Pennac

Derniers articles parAdrien Majourel (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire