Retour à l’école au Kasaï : un espoir pour l’avenir des enfants

KASAILe Territoire de Kamiji, situé dans la Province du Lomami, a été le terrain d’affrontements entre les forces de l’ordre et les miliciens. Ces violences ont obligé des villages entiers à se cacher dans la brousse, loin des services de base. Durant des mois, les enfants en déplacement n’ont pas pu poursuivre leur scolarité.

Près de 300 écoles ont été détruites

Dans certaines régions du Grand Kasaï, les familles regagnent leurs villages et les enfants ont repris le chemin de l’école. Mais, dans la région du Kasaï, près de 300 écoles ont été complètement détruites et le Territoire de Kamiji a été particulièrement touché : 11 écoles sont en ruines.

Dans cette région, les cours se déroulent dans des salles de classes construites de façon improvisée, les élèves étaient exposés aux intempéries, étudiant à même le sol humide et les pieds dans la boue. Ces conditions mettent les enfants en danger et les privent d’un environnement sécurisé propice à une éducation de qualité.

Retour à l’école au Kasaï !

Face à cette situation, l’UNICEF a commencé à mettre en place des espaces temporaires d’apprentissage dans le territoire de Kamiji et dans la région du Grand Kasaï. Des activités de plaidoyer ont été menées auprès des relais communautaires et de chefs de villages pour demander la participation de la communauté dans l’installation de ces espaces. Aucun parent n’est resté indifférent : chacun a accepté de participer à l’installation de futures classes !

Grâce à la participation communautaire et aux bâches d’UNICEF, 4 écoles temporaires en bâches ont été installées en quelques jours ! La mobilisation et l’engagement de tous ont permis  la mise en place de 24 salles de classes et 4 bureaux administratifs. Une joie immense inondait la population :

« Maintenant j’ai une école ! »

« Je ne vais plus devoir rentrer à la maison quand il a pleut ! »

La population de Kamiji a manifesté une grande reconnaissance à l’égard de l’UNICEF. Les écoles temporaires visent à assurer l’éducation de tous, comme l’indique l’article 28 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant qui garantit l’accès à l’éducation pour tous les enfants.

L’action de l’UNICEF et ses partenaires

Dans toute la région du Grand Kasaï, l’UNICEF prévoit d’apporter son soutien à plus de 100 écoles avec des espaces d’apprentissage temporaires et semi-permanents qui permettront à environ 33.000 enfants d’accéder à un environnement sécurisé propice à l’éducation . Il est crucial pour les enfants déscolarisés à cause des conflits de reprendre le chemin de l’école pour restaurer un sentiment de normalité dans leur vie après des mois de peur et d’incertitude.

Plus d’informations :

The following two tabs change content below.

Sylvie Lovwa

Sylvie Lovwa est C4D Officer au bureau de Mbuji-Maji

Sylvie Lovwa is C4D Officer at UNICEF Mbuji-Maji

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire