Presque 400 000 enfants à risque de malnutrition sévère aiguë dans le Grand Kasaï suite à la violence – UNICEF

malnutrition sévère aiguë dans le Grand Kasaï

Un enfant souffrant de malnutrition attend des soins au centre de santé de la province du Kasaï Oriental

COMMUNIQUE – La crise du Grand Kasaï en République Démocratique du Congo (RDC) a gravement empiété sur les programmes de santé au cours des derniers mois, mettant à risque de malnutrition sévère aiguë dans le Grand Kasaï, presque 400 000 enfants, a déclaré l’UNICEF.

Des infrastructures non opérationnelles au Kasaï central

Dans les cinq provinces du Grand Kasaï, de nombreuses infrastructures sanitaires ne sont plus opérationnelles en raison du conflit. Dans la seule province du Kasaï central, plus du tiers des centres de santé ne sont plus opérationnels suite à des pillages, en raison des problèmes de sécurité pour le personnel ou du manque de fournitures médicales, privant les enfants des services essentiels et des médicaments.

«Ces enfants sont parmi les plus vulnérables du pays et maintenant ils font face à une crise imminente si l’accès aux services de base n’est pas rétabli rapidement», a déclaré Marie-Pierre Poirier, directrice régionale de l’UNICEF pour l’Afrique occidentale et centrale.

“Sans soins de santé adéquats, sans accès à la nourriture et à l’eau potable, la vie de centaines de milliers d’enfants est menacée”.

La situation nutritionnelle des enfants est particulièrement préoccupante, car l’insécurité a rendu l’agriculture difficile pour la population locale. Huit zones de santé dans le Grand Kasaï ont été mises en alerte nutritionnelle depuis l’intensification du conflit en août 2016. Les approvisionnements alimentaires et les produits de base sont devenus rares et les déplacements ont obligé les familles à vivre dans des conditions d’hygiène ou d’assainissement inadéquates.

Avant même la dernière vague de violence, les Provinces du Kasaï étaient parmi les plus pauvres du pays. Plus d’un enfant sur dix meurt avant l’âge de cinq ans en raison du manque de soins de santé adéquats. La moitié des enfants souffrent de malnutrition chronique ou de retard de croissance. Au cours des derniers mois, les conflits dans la région ont exacerbé la situation.

L’UNICEF contre la malnutrition sévère aiguë dans le Grand Kasaï

“Notre priorité au cours des prochaines semaines est de toucher des milliers d’enfants gravement malnutris qui ne peuvent plus être soignés dans les centres de santé qui ont été détruits”, a déclaré Tajudeen Oyewale, Représentant de l’UNICEF faisant fonction en République Démocratique du Congo. “Mais l’insécurité dans les zones éloignées rend notre travail très difficile. “

L’UNICEF a intensifié sa réponse humanitaire dans les cinq Provinces du Kasaï, fournissant des aliments thérapeutiques à des milliers d’enfants dans les centres nutritionnels et a formé des centaines de travailleurs communautaires afin qu’ils puissent dépister les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

L’UNICEF a besoin de 40,2 millions de dollars américains pour sa réponse d’urgence dans le Grand Kasaï.

 

En savoir plus sur la malnutrition en RDC et la réponse de l’UNICEF

Contacts pour plus d’informations sur la malnutrition aiguë sévère dans la Grand Kasaï

  • Yves Willemot, UNICEF DRC, +243 81 88 46 746, [email protected];
  • Sylvie Sona, UNICEF DRC, +243 81 70 96 215, [email protected];
  • Christophe Boulierac, UNICEF Geneva, +41 22 909 5716, +41 799639244, [email protected];
  • Joe English, UNICEF New York, + 1 917 893 0692, [email protected]
  • Patrick Rose, UNICEF Dakar, +221 78 63 80 250, [email protected]

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action, veuillez consulter le site : www.unicef.org/french. Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Crédits photo : UNICEF RDC 2017 Gwenn Dubourthoumieu

 

The following two tabs change content below.

Yves Willemot

Yves Willemot est le chef de l’Équipe InfoCom de l’UNICEF RDC. Plus que tout, ce qui est important pour lui c'est d'être "tous ensemble pour les enfants".

Yves Willemot is Head of the UNICEF DRC InfoCom Team. More than anything, he believes that the most important is to "be together for the children".

One comment

  • c’est très bien de donner les aliments thérapeutiques , mais je pense qu’il va falloir veuiller sur l’usage abusif de ces derniers , car mieux qu’on a mené des plaidoyer et qu’il y a déjà des arrêtés interdisant la commercialisation et la consommation abusif , certainnes personne semblent n’avoir toujours pas compris et continuent à consommer les plumpynut bien qu’ils ne soient pas souffrant .
    seulement mes frères du Kasaï ont a tout prix besoin d’aide en toute urgence.
    enfant reporter/Kasaï oriental

Laisser un commentaire