Santé – Principales avancées en RDC

back.jpg

L’UNICEF et ses partenaires collaborent dans l’aide au développement de 212 des 515 zones sanitaires à travers l’offre d’interventions en matière de santé et de nutrition dans le cadre du Plan national de développement sanitaire de 2011-2015. Le programme Monitoring amélioré pour l’Action a été introduit dans 10 zones sanitaires expérimentales (sur un total de 515 zones), dans 8 des 11 provinces du pays.

VACCINATION 

Le programme élargi de vaccination de la RDC vise dix maladies et offre sept vaccins. Tant le taux de couverture vaccinale de la population que son équité restent insuffisants. Selon une enquête d’évaluation du PEV (Programme élargi de vaccination) de 2012, seulement deux enfants sur trois (66 %) étaient complètement vaccinés dans l’ensemble du pays, ce qui représente cependant une hausse de 24% depuis 2008, lorsque la prévalence nationale d’enfants complètements vaccinés était de 42 % (MICS, 2010). Avec l’appui de GAVI, la RDC a fait de considérables progrès depuis 2001, en augmentant la couverture en DTC3 de 30 % à un taux estimé à 70 % pour 2011. Les dernières données recueillies par l’enquête de couverture (compte-rendu du PEV de 2012) indiquent une couverture de 77 % en DTC3, 75% pour la rougeole et 82% pour la polio en 2011.

L’UNICEF soutient le gouvernement dans la vaccination de routine des enfants de toutes les provinces des pays, en fournissant des vaccins, seringues, moyens de transport et le maintient de la chaîne du froid ainsi que la formation de personnel. En raison d’une épidémie de rougeole, dont 77 306 cas et 1 206 morts ont été reportés de janvier à septembre 2013, des campagnes intégrées de vaccination contre la rougeole et la polio ont été mises en place dans l’Équateur et la Province Orientale en septembre 2013. Elles visaient à vacciner tous les enfants âgés de 6 mois à 10 ans.

NUTRITION 

Depuis 2003, la supplémentation en vitamine A et en traitements vermifuges a été effectuée deux fois par an dans l’ensemble du pays, avec un taux de couverture dépassant régulièrement les 80% pendant les trois dernières années.

En 2012, deux cycles de supplémentation ont permis d’approcher 14 millions d’enfants âgés de 6 à 59 mois et 260 000 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère ont pu être soignés dans plus de 1 000 centres de traitement communautaires.

Le taux de guérison global était de 80 %. L’UNICEF, en collaboration avec le PAM, Helen Keller International et le secteur privé apporte son aide à l’enrichissement alimentaire de la RDC et au programme d’iodation universelle du sel. Bien que 82 % des ménages aient accès au sel iodé, seulement 58 % d’entre eux consomment du sel qui est suffisamment iodé (> 15 ppm).

MALARIA 

Le pourcentage des enfants de moins de 5 ans qui dorment sous des moustiquaires imprégnées d’insecticide est passé de 1 % en 2001 (MICS, 2001) à 38 % en 2010 (MICS, 2010). Le taux de prévalence de la malaria a chuté de 41 % en 2001 à 27 % en 2010. 14 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été distribuées à 28,9 millions de personnes dont 5 469 799 d’enfants et 1 157 629 de femmes enceintes dans le Katanga, Bandundu et les provinces du Nord et Sud Kivu en 2012.

The following two tabs change content below.

stevebutton

Derniers articles parstevebutton (voir tous)

Pin It on Pinterest

Share This