Sauver les adolescents du VIH et de la tuberculose

Adolescents« Tous ensemble »  pour sauver les adolescents contre le VIH et la tuberculose

Le ministre de la Santé publique de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix Kabange Numbi a lancé officiellement samedi à Kinshasa au siège du PNMLS (Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida) l’initiative « All In ou Tous ensemble » pour la riposte au VIH et à la tuberculose en vue de sauver les adolescents et les jeunes de 10 à 19 ans.

Selon le Dr Edmond Magazani, directeur du suivi et évaluation au PNMLS, au niveau mondial, les décès liés au VIH/Sida sont en baisse dans tous les groupes d’âge, sauf chez les adolescents de 10 à 19 ans. Il a indiqué qu’en 2013, le nombre d’adolescents vivant avec le VIH en Afrique de l’Ouest et du centre était estimé à 400.000. Le Nigeria avec 170.000 adolescents vivant le VIH (75% du fardeau) et la RDC avec 33.000 (14%) portent le plus grand fardeau de la région.

Une étude menée en 2014 indique qu’en RDC, 36.700 adolescents de 10 à 19 ans vivaient avec le VIH, le nombre d’adolescents nouvellement infectés était de 1.340 alors que le nombre de décès liés au Sida chez les adolescents était de 1.580. La même étude indique que 37% de filles en RDC se marient avant l’âge légal de 18 ans et que 27% de filles ont des grossesses avant 18 ans alors que 16% de filles sont victimes de violences sexuelles.

Face à ce tableau sombre, a dit le Dr Magazani, des actions doivent être menées. Il est recommandé au Parlement de revoir les lois et dispositions légales qui freinent l’accès des adolescents aux services de VIH y compris la santé de la reproduction et sexuelle.

En effet, la loi en RDC interdit aux personnes âgées de moins de 18 ans d’accéder aux services de santé de la reproduction et sexuelle sans l’autorisation de leurs parents. Aux ministères de l’Enseignement Primaire et Secondaire et de l’Enseignement technique et professionnel, il est recommandé d’intégrer et de renforcer l’éducation sexuelle dans le cursus scolaire.

Le  ministère de la Santé devrait intégrer les services conviviaux des jeunes dans les structures et les institutions sanitaires (dépistage, traitement aux antirétroviraux, laboratoire pour la détection et l’analyse de la charge virale et des infections sexuellement transmissibles).

Le représentant de l’UNICEF en RDC explique l’initiative « All In »

Le Dr Pascal Villeneuve est le représentant du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) en RDC. Il a, au nom des partenaires de la RDC dans le secteur de la santé, expliqué l’initiative « All In » lancée samedi. Les adolescents constituent le seul groupe d’âge où on observe une augmentation des nouvelles infections à VIH, a-t-il indiqué.  Pour s’attaquer à cette inégalité, l’ONUSIDA, l’UNICEF, l’UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population), l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) ainsi que d’autres partenaires ont lancé l’Initiative « All In » en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2014. C’est une nouvelle plateforme d’actions en faveur des adolescents concernant le VIH/Sida.

Les domaines d’action de l’Initiale « All in »

L’Initiative « All In » est axé sur quatre principaux domaines d’action, à savoir: Engagement, mobilisation et autonomisation des adolescents en tant que leaders et acteurs du changement social ; Amélioration de la collecte de données afin de mieux éclairer les programmes ; Stimulation d’approches innovantes pour mettre à la portée des adolescents des services essentiels de prise en charge du VIH adaptés à leurs besoins ; Positionnement du VIH chez les adolescents dans les  programmes et politiques afin de dynamiser une action concrète et de mobiliser davantage de ressources, tels que le PEPFAR et les initiatives nationales financées par le Fonds Mondial et autres.

Promouvoir la participation des adolescents aux processus décisionnels

Selon Pascal Villeneuve, l’initiative « All In » lancé samedi en RDC n’est pas un phénomène isolé. Elle s’inscrit dans une dynamique qui profitera des échanges d’expériences entre les 4 pays identifiés comme prioritaires en Afrique Subsaharienne, en l’occurrence le Nigeria, la Cote d’Ivoire, le Cameroun et la RDC.

La plateforme d’action « All In » a pour objectif de promouvoir une participation significative des adolescents aux processus décisionnels et de renforcer les mouvements sociaux conduits par les jeunes, notamment le Réseau des Associations Congolaises des Jeunes contre le SIDA -RACOJ en sigle –  qui en est la faitière.

Informez-vous!

Tous nos articles sur le VIH/SIDA en RDC

 

Photo: UNICEF RDC 2015  Gwenn dubourthoumieu

The following two tabs change content below.

Norbert Tambwe

Norbert est journaliste professionnel depuis plus de 30 ans et membre du Réseau des Journalistes Amis de l’Enfant. Il a choisi de se consacrer au secteur de la santé. Il a publié des centaines d'articles sur les problèmes prioritaires de santé en RDC: l'eau, l'hygiène et l’assainissement, le VIH/SIDA, le paludisme, la vaccination, la nutrition, etc.

Norbert has been a professional journalist for more than 30 years. He has chosen to dedicate himself to one sector in particular: Health. He has written hundreds of articles on priority health problems in DRC: water, hygiene and sanitation, HIV/AIDS, malaria, vaccinations, nutrition, etc.

Laisser un commentaire