Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée

Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée

Sous le leadership du Premier ministre Stephen Harper, le Canada a été l’hôte d’un sommet international « Sauvons chaque femme, chaque enfant : un objectif à notre portée », lequel a donné un nouvel élan mondial pour que la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants demeure une priorité après 2015. Le sommet a eu lieu du 28 au 30 mai 2014, à Toronto, en Ontario.

Avec le soutien de dirigeants mondiaux, y compris Jakaya Kikwete, coprésident du sommet et Président de la République-Unie de Tanzanie, Sa Majesté la reine Rania Al Abdullah de Jordanie, Son Altesse l’Aga Khan, Ban Ki‑moon, secrétaire général des Nations Unies, M. Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, la Dre Margaret Chan de l’Organisation mondiale de la santé, Anthony Lake, de l’UNICEF, et Melinda Gates, de la Fondation Bill et Melinda Gates, le Canada a demandé à tous les partenaires mondiaux de redoubler d’efforts pour mettre fin à tous les décès évitables chez les mères et les enfants. Les participants au sommet ont aussi déterminé la voie à suivre afin de réaliser cet objectif ambitieux.

IMG_8714Au cours du sommet, les dirigeants et des experts ont travaillé ensemble pour faire avancer trois thèmes prioritaires :

Obtenir des résultats pour les femmes et les enfants :

Les participants au sommet ont souligné les avantages de prendre des mesures concertées et ont mis en lumière les succès remportés depuis 2010. Les dirigeants et les experts ont aussi souligné l’importance d’accroître le soutien en matière d’alimentation par l’entremise des partenaires clés, comme les responsables de l’Initiative pour les micronutriments, le Programme alimentaire mondial, l’Organisation mondiale de la santé et l’UNICEF. De plus, les participants au sommet ont bien accueilli l’annonce selon laquelle l’Allemagne sera l’hôte de la réunion de reconstitution des ressources de l’Alliance GAVI en 2015 : ils ont demandé à tous les partenaires d’accroître le soutien qu’ils accordent à l’Alliance GAVI.

Faire plus ensemble à l’échelle mondiale :

Les participants au sommet ont aussi demandé que les efforts de collaboration soient intensifiés. Ils demandent que l’information sur la santé soit plus opportune, fiable, exacte et accessible, car c’est essentiel pour accroître la responsabilisation au sein des systèmes de santé nationaux. De plus, ils ont convenu qu’il faut élargir le spectre des compétences et des ressources, y compris celles provenant des partenaires traditionnels, des administrations locales, du secteur privé, de la société civile et des citoyens.

Des gestes concrets pour la santé des femmes et des enfants:

Les participants au sommet ont demandé à tous les partenaires de poursuivre leurs activités et d’accélérer les efforts déployés pour réaliser les objectifs 4 (réduire la mortalité infantile) et 5 (améliorer la santé des mères) du Millénaire des Nations Unies pour le développement d’ici la fin de 2015. Les discussions tenues lors du sommet ont aussi établi clairement que, pour mettre fin aux décès évitables chez les femmes et les enfants en une génération, il faudra donner suite aux leçons apprises. Il faut notamment faire preuve de leadership politique, poursuivre les engagements financiers, prendre des mesures rigoureuses de responsabilisation et mettre davantage l’accent sur les approches qui ont prouvé qu’elles permettent de sauver la vie des femmes et des enfants.

This slideshow requires JavaScript.

Les participants ont bien accueilli le renouvellement de l’engagement du Canada envers la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants pour la période de 2015 à 2020, et ils ont demandé aux autres donateurs internationaux de respecter leurs engagements à l’égard des femmes et des enfants d’ici 2015, et par la suite aussi. Lors du sommet, les discussions ont mis l’accent sur la nécessité d’établir des objectifs communs et sur le fait que les gouvernements, les organisations internationales, la société civile, les entreprises et les dirigeants de la santé doivent voir à ce que la prévention des décès évitables chez les mères, les nouveau-nés et les enfants de moins de cinq ans d’ici 2030 demeure une priorité centrale du programme de développement de l’après-2015.

30%la baisse de la mortalité des enfants de moins de 5 ans en RDC de 2007 à aujourd'hui
Le Sommet est porteur d’espoir pour la République Démocratique du Congo, où les efforts redoublent pour améliorer la santé de la mère et de l’enfant. De 2007 à aujourd’hui, la mortalité des enfants de moins de 5 ans a diminué de 30%, de 148 à 104 décès pour mille naissances vivantes. La mortalité des mères à quant à elle décru de 930 à 540 décès pour 100 000 naissances vivantes de 2001 à 2010. Ces progrès considérables doivent être soutenus et accélérés. L’engagement des participants au Sommet mondial est ainsi porteur d’espoir pour les mères et jeunes enfants de la RDC.

Pour de plus amples informations sur le sommet, veuillez visiter le site web: http://mnch.international.gc.ca

Les photos du Sommet peuvent être consultées sur Flickr ainsi que sur le site de la Primature du Canada.

Pour plus d’informations sur l’action du Canada en République Démocratique du Congo: http://www.canadainternational.gc.ca/congo

Photos:  UNICEF RDC 2014 Justine Mounet

Diaporama: DFATD/MAECD 2014

The following two tabs change content below.

Sandra Choufani est Conseillère et Chef de la Coopération du Canada en République Démocratique du Congo. Elle travaille pour la coopération canadienne depuis presque 10 ans. Sa carrière s'est concentrée surtout sur les États fragile, dont l'Afghanistan, la Cisjordanie et Gaza et Haïti. Cette diplomate canadienne a à cœur la situation des enfants, en particulier des jeunes filles, pour lesquelles elle s’est engagée en Afghanistan notamment.

Sandra Choufani is Counsellor and Head of Cooperation at the Embassy of Canada in the Democratic Republic of Congo. She has worked forthe Canadian cooperation for almost 10 years. Her career has focused particularly on working in vulnerable states such as Afghanistan, the West Bank, Gaza and Haiti. This Canadian diplomat is committed to improving the situation of children, in particular young girls, who were the focus of her work notably in Afghanistan.

Derniers articles parSandra Choufani (voir tous)

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This