Sifa se bat contre la malnutrition

Sifa, deux semaines après son admission à l’Hôpital Heal Africa de Goma

Il y a deux semaines, Sifa a été conduite en urgence à l’Hôpital Heal Africa de Goma, en Province du Nord-Kivu. La jeune fille de 12 ans souffrait de malnutrition aiguë sévère avec complications. Aujourd’hui, assise sur son lit d’hôpital, elle mange avec appétit des frites et un morceau de viande.

A son arrivée à l’Hôpital Heal Africa, Sifa a été admise à l’Unité Nutritionnelle Thérapeutique Intensive (UNTI). Durant cinq jours, elle a reçu des médicaments et a été nourrie au lait thérapeutique pour stabiliser la physiologie normale de ses organes. Après cette phase intensive, Sifa a bénéficié d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et a même commencé à manger le repas ordinaire local.

Sifa semble se rétablir progressivement : les œdèmes ont fondu, les lésions cutanées sont en train de cicatriser et sa motricité s’améliore. La petite fille recouvre la santé grâce à un traitement approprié. Joël Shamavu, nutritionniste l’Hôpital Heal Africa témoigne que « Sifa évolue très bien. En deux semaines, elle a gagné 2,4 kg ! Elle pèse aujourd’hui 14,4 kg et réclame déjà à manger, ce qui est très bon signe. ». Mais Sifa n’est pas encore sortie d’affaire confie la nutritionniste. « Dès qu’elle aura recouvré ses forces, nous allons commencer la réhabilitation de la marche ».

Comment tout a commencé ?

Françoise, la grand-mère de Sifa, confie que ce n’est pas la première fois que sa petite fille est en situation de malnutrition. Lorsque Sifa était âgée de 4 mois, sa mère est tombée à nouveau enceinte. Le lait maternel a immédiatement cessé de couler et ce fut le sevrage pour Sifa. Par manque d’aliments suffisants et de qualité, Sifa est tombée dans la malnutrition. Elle a été prise en charge dans un centre nutritionnel et a rapidement été guérie. Mais depuis, Sifa a une santé fragile et tombe souvent malade.

Il y a deux ans, les parents de Sifa ont été tués par des miliciens alors qu’ils étaient au champ. Depuis, la jeune fille et ses deux petits frères ont été confiés à leur grand-mère. Âgée de 65 ans, Françoise explique qu’il est difficile pour elle de subvenir aux besoins de ses petits-enfants.

Tout a basculé lorsque Françoise a été hospitalisée durant deux mois pour une forte malaria. Par manque d’argent, Françoise décidé de garder Sifa à la maison, espérant que le traitement traditionnel allait fonctionner. Mais l’état de santé de la petite fille est devenu critique. C’est alors que Françoise a décidé de conduire sa petite-fille vers le centre de santé le plus proche.

Sifa est maintenant sortie de l’hôpital et a réappris à marcher. Elle continue les séances de kinésithérapie.

La lutte contre la malnutrition au Nord-Kivu

La malnutrition est la cause sous-jacente la plus importante de la mortalité infanto-juvénile en RDC. Au Nord-Kivu, l’UNICEF fournit du lait thérapeutique, des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et des médicaments pour le traitement des cas de malnutrition aiguë sévère. L’UNICEF fait également la promotion de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant et appuie le renforcement des capacités du personnel soignant dans les structures de santé pour assurer une prise en charge adéquate de la malnutrition aiguë sévère.

D’autres récits:

The following two tabs change content below.

Cynthia Kanyere

Cynthia Kanyere est chargée de communication à l’UNICEF pour la Zone Est RDC. Sociologue de formation, elle travaille depuis 2005 dans le domaine du journalisme et de la communication. Elle est fascinée par les enfants, quelle que soit leur classe sociale ou leur race. Son credo : « Agis pour chaque enfant de la même façon que tu agis pour ton propre enfant ».

Histoires connexes

Pas d'histoires connectées trouvés.

Laisser un commentaire